Quelle stratégie pour les franchises d'alimentation spécialisée ?

Le groupe Xerfi est spécialisé dans les études économiques sectorielles. Il vient de publier une étude sur le marché de l'épicerie fine et des produits alimentaires haut de gamme et leur stratégie de croissance à l'horizon 2015. Champagne, foie gras, chocolat fin, saumon fumé, petits fours traiteur vont traverser une période de 2 ans difficile car la demande va baisser. Pouvoir d'achat en baisse oblige.
(Cependant les franchises d'épicerie fine et de confiserie chocolat ( De Neuville, KC Chocolatier) devraient maintenir leur croissance en volume avec des écarts selon les catégories de produits. Elles devront cependant faire face à la pression du pouvoir d'achat en baisse et à la montée des prix des matières premières comme le cacao et le sucre.)

L'épicerie fine se démocratise

Toujours selon cette étude, le secteur est en phase de mutation. Cela va passer par une reconfiguration du secteur et de grands noms de l'épicerie fine qui doivent réagir face à des pertes récurrentes. Ainsi, le groupe Accor a cédé la marque Lenôtre à Sodexo et Delpeyrat a racheté La comtesse du Barry.
Parallèlement, les concepts sont en phase d'évolution et doivent être repensé. Cela passe par une modernisation du concept comme par exemple la franchise d'épicerie fine de luxe Hédiard qui travaille sur un nouveau concept de boutique et de packaging.
Cela passe aussi par l'internationalisation comme la franchise Fauchon qui réalisé 75% de ses ventes hors des frontières et qui veut investir les pays émergents comme l'Inde.
Cela passe par une adaptation aux habitudes de consommation (la restauration rapide) comme la création de plateau-repas en BtoB (Lenôtre, Fauchon, Dalloyau).
Quant aux grandes surfaces alimentaires, elles peuvent offrir des produits d'épicerie fine à petits prix via leur MDD. Ce sont elles qui ont démocratisé le saumon fumé et le foie gras en les mettant à la portée d'un client moyen. Qui dit épicerie fine, dit qualité : c'est le challenge des grandes surfaces alimentaires qui devront conserver le difficile équilibre qualité/petit prix pour des produits qualitatifs.

Dans le secteur de l'alimentation spécialisée, retrouvez d'autres enseignes de chocolats et d'épicerie fine qui franchisent.

Articles similaires

Devenir mandataire automobile en franchise, est-ce possible ?

par MA - 14 jours

Le marché a vu apparaître un nouvel acteur: le mandataire, jouant le rôle d'intermédiaire entre vendeurs et acheteurs non pas d'immobilier mais d'automobile!

Atrium.Brussels drague les commerçants Berlinois

par Julien Cadoret - 19 jours

Atrium.Brussels, Brussels Invest & Export, le MAD et une série d’autres institutions bruxelloises préparent ensemble les Brussels Days, qui se dérouleront du 8 au 11 octobre à Berlin.

L'aide à domicile en franchise, quelles opportunités ?

par MA - 24 jours

L'aide à domicile est un secteur dynamique qui compte près de 35 000 acteurs et pèse plus de 20 milliards d'euros. Le marché emploie plus d'1.1 millions de personnes pour répondre aux besoins de 2.7 millions de clients (chiffres 2015). Les entrepr...

Informations clés

  • Crée le: 30/09/11 02:00

Les franchises qui recrutent