Le réseau Intermarché veille à diminuer son empreinte sur l’environnement

Actualités & Interviews / Actualités des réseaux / Le réseau Intermarché veille à diminuer son empreinte sur l’environnement
  • Créé le : 20/11/2019
  • Modifé le : 20/11/2019

La « Feuille de Route Économie Circulaire » du Gouvernement a pour objectif de sensibiliser les commerçants sur l’importance de réduire et de valoriser les emballages afin de pouvoir recycler 100 % des plastiques sur tout le territoire d’ici à 2025. Intermarché participe bien évidemment activement à cette transition et multiplie les initiatives internes dans le cadre de son programme « Défi Emballages ».

Un programme bien pensé, orienté sur 4 axes principaux

1- Des emballages repensés

Intermarché veille à repenser tous ses emballages, dès leur conception, en y intégrant des critères environnementaux. Sa démarche d’éco-conception, qui concerne déjà des centaines de ses MDD, vie à alléger, optimiser ou encore supprimer l’emballage et ce dans le but de limiter son impact sur l’environnement.

Les emballages des jambons Monique Ranou en est un parfait exemple. Grâce à des barquettes à l’épaisseur réduite, l’enseigne a réussi à économiser 26 tonnes de plastique depuis 2018.

Autre exemple concret, les légumes surgelés Saint Eloi qui sont passés, en 2019, à des sachets 100 % recyclables. En parallèle, Monique Ranou a développé une barquette sans « noir de carbone »: substance rendant les emballages non détectables (donc non recyclés) en centre de tri.

2- Des emballages 100 % recyclables, réutilisables ou compostables d’ici fin 2025

L’objectif d’Intermarché est d’atteindre 100 % d’emballages recyclables, réutilisables ou compostables d’ici fin 2025 et à établir une no-liste permettant d’identifier les matériaux et composants à bannir, notamment ceux qui sont non recyclables ou non détectables par les filières de recyclage.

Parmi ces matériaux: le PLA, le PVC et les plastiques intégrant du « noir de carbone » (à retirer d’ici fin 2022) ou encore le PSE (à bannir d’ici fin 2025).

3- Impulser la transformation via ses marques

Etant donné que chaque MDD a un impact différent en raison des différents emballages utilisés, ils enjeux et solutions sont eux aussi différents. C’est pour cette raison que chaque marque propre Intermarché a défini sa propre feuille de route pour 2025, en adoptant des produits ou matériaux innovants.

Par exemple, la gamme de fruits et légumes s’est fixé pour objectif d’être à zéro plastique pétro-sourcé à horizon 2025. Pour commencer, Intermarché veillera à supprimer tous les matériaux non recyclables et tous les emballages individuels d’ici fin 2022 et passer sur une labellisation FSC ou PEFC pour les emballages en papier ou carton fin 2021.

4- Etre un moteur pour le « Mieux Agir »

Intermarché veut non seulement apporter des changements en interne, en travaillant sur ses marques propres, mais également être un moteur pour le « Mieux Agir » en encourageants ses fournisseurs et clients à changer leurs comportements.

L’enseigne sensibilise donc ses fournisseurs à l’impact environnemental afin qu’ils travaillent eux aussi sur leurs emballages. Côté clients, Intermarché va proposer des usages « zéro déchet » en point de vente, d’abord en optimisant le déploiement des gammes disponibles en vrac en y intégrant liquides, produits d’entretien, alimentation animale, et en acceptant de servir ses clients dans leurs propres contenants aux rayons traditionnels dans les semaines à venir.

Franchise INTERMARCHE

Vous êtes intéressé(e) par cette franchise ?
N'hésitez pas à faire une demande de documentation !

Demande documentation
Actualités de INTERMARCHE

Actuellement, la France passe par la 3ème phase du déconfinement et ce, entre autres, en appliquant un protocole national pour le monde du travail, passant notamment par le port du masque. Pour aider les entreprises et collectivités à protéger leurs salariés, le réseau Intermarché met des masques à disposition. Intermarché continue de se mobiliser pour […]

Après le pain et le vin, le réseau Intermarché poursuit sa quête du « mieux manger » en lançant une nouvelle tomate cerise française certifiée Haute Valeur Environnementale sous sa marque propre « Mon Marché Plaisir ». Une enseigne engagée Aux côtés de cinq coopératives françaises (Océane, Solareen, Saveol, Kultive et Rougeline), Intermarché réaffirme ses valeurs en s’engageant une […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Mobalpa

Le spécialiste de l'aménagement global de l'habitat

Apport : 60 000€

CA moyen : 1 500 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.