Interview de Laurent Garcia, franchisé LAFORÊT

Actualités & Interviews / Interviews des réseaux / Interview de Laurent Garcia, franchisé LAFORÊT
  • Créé le : 20/03/2008
  • Modifé le : 20/03/2008

AC Franchise : Que faisiez-vous avant de devenir franchisé Laforêt ?

Laurent Garcia : J’étais directeur général d’une société de conseil et de formation en management, basé sur Paris. En 2003, j’ai rejoint Laforêt.

ACF : Pourquoi aviez-vous décidé d’adhérer à votre réseau ?

LG : Je souhaitais quitter Paris, améliorer ma qualité de vie et retourner dans ma région d’origine. J’ai tout d’abord investi dans l’immobilier et cela m’a plu, alors je me suis dit pourquoi pas en faire mon métier ? J’ai alors entrepris une étude de marché et j’ai regardé les opportunités de création parmi les différentes franchises. Pour moi, la franchise cela permet d’allier efficacité et rapidité : « un minimum de risques, mais un maximum de résultats ». Il s’est avéré qu’il y avait une opportunité chez Laforêt dans la région que je souhaitais et contrairement avec les autres enseignes immobilières, j’ai eu un très bon contact avec Laforêt. J’ai tout de suite adhéré à leurs valeurs.

ACF : Quelle est la principale difficulté que vous avez du surmonter pour créer votre affaire ou/et la faire vivre ?

LG : Ma principale difficulté a été le recrutement de mes commerciaux. Je conseille aux futurs franchisés d’avoir une équipe complète dès le démarrage, car cela permet en cas de déperdition d’avoir encore des commerciaux sur qui compter ; mais surtout de pouvoir commencer à être productif de suite. En effet, il ne faut pas oublier le décalage de 3 mois dans les ventes immobilières entre la signature du compromis et la vente en elle-même. Donc il vaut mieux commencer le plus rapidement possible.

ACF : Avec le recul, quels sont les principaux atouts que vous a apportés l’appartenance à votre réseau ?

LG : Le réseau Laforêt m’a apporté la formation, les outils et l’assistance au démarrage. En effet, un architecte m’a aidé pour l’aménagement du local et un plan d’action a été établi avec un accompagnateur dès l’ouverture de l’agence.

ACF : Qu’apportez-vous de plus, de mieux ou de différent sur le marché?

LG : Au quotidien, on met en scène les valeurs de Laforêt qui sont : l’efficacité (contrat privilège), la clarté et la convivialité. L’objectif est d’être clair avec les clients dès le début et de tenir ses promesses ; ce qui nous permet d’être professionnel et en règle sur tous les points. Nous ne sommes pas que des commerçants mais aussi une entreprise de services.

ACF : Pouvez-vous parler un peu de chiffres ?

LG : Mon Chiffre d’affaires a doublé en 3 ans. Je gère aujourd’hui 12 personnes et 3 points de vente : mon agence ouverte en 2003 et aussi 2 kiosques rattachés à cette agence, ouverts en 2004 et 2005. Ces kiosques ont été développés selon la volonté du franchiseur pour favoriser la proximité.

ACF : Quel est le principal conseil que vous donneriez à quelqu’un qui veut devenir franchisé dans votre métier ?

LG : Il faut absolument faire une très bonne étude de marché sur la ville d’implantation. Il faut trouver un excellent emplacement et ne pas hésiter à reporter le démarrage de son activité si on n’a pas un bon emplacement et un bon local. Et du côté financier, il vaut mieux commencer avec une bonne trésorerie de départ, je conseille 60k€. Enfin, d’un point de vue personnalité, il faut être résistant au stress, avoir une grande capacité de travail, être courageux, diplomate, manager et organisé. C’est un métier très complet qui procure beaucoup de satisfaction, mais qui peut entraîner beaucoup de déception. Je pense qu’il est judicieux de s’associer pour démarrer une telle activité et même pourquoi pas en couple : l’un s’occupant du commercial et l’autre de la gestion.

ACF : En conclusion, êtes vous satisfait d’être franchisé Laforêt ?

LG : Oui, complètement. Le réseau Laforêt me permet d’être autonome et également je peux prendre part à l’avancement et au développement du réseau ; car on est écoutés. Les franchisés participent vraiment à la politique de l’entreprise via des groupes de travaux. Il y a un échange permanent entre « le sommet et la base » et l’information circule très bien. Il s’agit d’une vraie entreprise de réseau, car les franchisés partagent leurs expériences entre eux.

Consultez la liste des franchises d’agences immobilières qui se développent

Actualités de LAFORET FRANCHISE

Pierre Maunand est franchisé Laforêt à Alfortville (94). Diplômé d’un Master en Finance et ancien Conseiller en Patrimoine, il a voulu exercer une activité plus concrète, loin de la sphère de chiffres où il évoluait. Il a aussi choisi la franchise pour être indépendant. « Je me suis renseigné sur la franchise dès mes 21 […]

Si vous avez de l’expérience dans différents secteurs ou dans l’immobilier et que vous vous sentez capable de porter un regard neuf sur le métier de l’immobilier, alors la franchise Laforêt est faite pour vous. Et si vous ne connaissez pas encore l’accompagnement proposé par l’enseigne, voici 3 raisons qui finiront de vous convaincre de […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Attila

Réparation, entretien et maintenance de toitures

Apport : 60 000€

Droit d'entrée : 26 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.