Frédéric Foncel, Président de Flora Nova, nous parle des axes de développement de son groupe

Actualités & Interviews / Interviews des réseaux / Frédéric Foncel, Président de Flora Nova, nous parle des axes de développement de son groupe
  • Créé le : 16/06/2023
  • Modifé le : 16/06/2023

Frédéric Foncel, Président du groupe Flora Nova, a été interviewé par Franchise Magazine. Il dévoile ses principaux axes de développement en franchise pour ses réseaux de magasins sous enseignes Le Jardin des Fleurs et Oya Fleurs.

Frédéric Foncel, Président du groupe Flora Nova

Les 4 axes de développement de Flora Nova

Le groupe Flora Nova développe les réseaux Le jardin des Fleurs et Oya Fleurs. Ces derniers affichent des positionnements un peu différents, mais permettant à un même franchisé d’ouvrir les 2 enseignes dans la même ville. Il peut ainsi faire de l’auto-concurrence et éviter d’avoir un concurrent qui arrive sur son territoire géographique.

Le concept Le jardin des Fleurs est destiné à être implanté sur des axes entrants et sortants de villes avec des agglomérations de 25 à 30 000 habitants.
Le concept Oya Fleurs, à l’inverse, s’implante plutôt en centre-ville, à côté de métiers de bouche, de boucher, de pâtissier, de fromager, dans des quartiers très axés centre-ville.

En ce qui concerne les ambitions de développement du groupe, Frédéric Foncel affirme que Flora Nova se focalise sur 4 axes :

1- L’axe de la franchise qui reste l’ADN de Flora Nova

2- L’axe des salariés qui reprennent les magasins de leurs propres patrons

« C’est un axe qui nous est vraiment très cher. Nous avons plein d’exemples sur le territoire de salariés qui sont devenus à leur tour franchisés. Notre rôle, en tant que franchiseur, est de leur donner un vrai coup de main, évidemment technique, mais beaucoup plus sur le back office et sur toutes les questions liées au financement. Nous avons même des outils qui nous permettent aujourd’hui de faciliter les choses pour un salarié qui aurait une forte capacité technique et intellectuelle à devenir un franchisé, mais qui serait un peu limité dans ses moyens. Et donc, nous avons des mécanismes aujourd’hui qui peuvent permettre à un salarié d’accéder à la franchise et à l’entrepreneuriat, même si tant est, il n’avait pas tout à fait les moyens de le faire ».

3- L’axe des magasins filiales

« Nous avons 25 % de notre parc de magasins aujourd’hui, qui représente une centaine d’unités sur le territoire, détenu en propre, et donc, nous pouvons être intéressé ici et là, en fonction des dossiers que l’on nous présente, de venir gonfler ce parc de filiales ».

4- Ginkgo

« Ginkgo est la société que nous avons créée il y a maintenant 2 ans, dont le capital est détenu à 98 % par des franchisés eux-mêmes. Elle nous permet de reprendre des magasins, de les transformer, de les basculer sous enseigne et de les franchiser. Pour résumer cette aventure entrepreneuriale commune : les franchisés mettent un peu d’argent dans un pot commun, ils confient la gestion à Flora Nova, la tête de réseau, pour gérer le quotidien de leur investissement. Cela prouve la confiance des franchisés envers le réseau et permet également à ce dernier de se développer ».

Rejoindre le réseau Le Jardin des Fleurs

Pour ouvrir un point de vente Le Jardin des Fleurs, il faut une surface moyenne de 120 à 130 m², atelier compris. Et pour ce qui est du profil du franchisé, l’enseigne privilégie avant tout les candidats qui soient de véritables commerçants.

« Il y a un terme que j’aime bien et que j’emploie souvent, c’est le terme de « couteau suisse ». Nous aimons bien effectivement que les candidats soient plutôt débrouillards sur plusieurs domaines : commerce, management, marketing et un petit peu en communication, ressources humaines et comptabilité ».

Pour être un bon franchisé selon Frédéric Foncel, il n’est pas du tout nécessaire d’exceller dans un domaine mais il faut plutôt être performant dans plusieurs domaines.

Pour accompagner ses adhérents Le Jardin des Fleurs, le réseau leur assure une formation de 9 semaines. Théorique et pratique à la fois, la formation se déroule en magasin et au siège pour pouvoir balayer à la fois le métier en magasin, mais également passer du temps avec les différents services du siège.

« Et puis, nous avons à la fin de ces formations, une à deux semaines d’autonomie où nous demandons à nos responsables de magasin qui accueillent les futurs franchisés de manière volontaire, de devenir complètement amnésiques et de faire en sorte de mettre le franchisé directement au fait des problématiques journalières… Ensuite, une fois que le magasin est ouvert, bien évidemment, avant et après, nous avons un vrai accompagnement d’animation de réseau qui accompagne les franchisés dans le pré ouverture, ouverture et post ouverture ».

Retrouvez l’intégralité du podcast de Frédéric Foncel sur Franchise Magazine.

Vous êtes intéressé(e) par la franchise LE JARDIN DES FLEURS ?

Franchise LE JARDIN DES FLEURS

LE JARDIN DES FLEURS

Depuis sa fondation en 1987, la franchise Le Jardin des Fleurs n’a eu de cesse que de prendre de l’ampleur pour permettre à ses franchisés de …

Contacter l'enseigne

Pourquoi choisir cette enseigne ?

  • CA moyen : 542 000€
  • Formation : Oui
  • Aide pour le dossier de financement : Oui
Voir la fiche
Plus de franchises

MIDAS

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

YVES ROCHER

Parfumerie et cosmétique

Apport : 30 000€

CAMILLE ALBANE

Coiffure

Apport : 40 000€

LA MIE CALINE

Boulangerie - Pâtisserie

Apport : 80 000€

CENTURY 21 FRANCE

Agence immobilière

Apport : 50 000€

BUREAU VALLEE

Fournitures de bureau

Apport : 90 000€

CLASS’ CROUTE

Restauration rapide, fast food

Apport : 100 000€

POINT S

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

Plus de franchises

Actualités

Burger King a récemment débarqué avec une nouvelle campagne de recrutement qui a fait sensation. Bien connue pour son style décontracté et humoristique, l’enseigne de fast-food s’est lancé dans un nouveau thème, celui des rêves. En effet, pour les jeunes voulant percer dans des domaines professionnels assez difficiles, l’enseigne propose simplement « de griller des steaks […]

Après une année 2023 en repli, le groupe FBD annonce ses ambitions pour l’avenir

Malgré les difficultés du marché de la cuisine en 2023, le groupe FBD s’est efforcé de soutenir ses franchisés pour les aider à maintenir le cap face aux fluctuations du marché. En 2024, FBD a choisi d’investir massivement dans le capital humain et divers nouveaux projets pour renforcer sa position face à la concurrence. Le […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation
MONDIAL TISSUS

Magasins spécialisés dans la vente de tissus et d'accessoires de couture et mercerie

Référence sur le marché de la décoration, du do-it-yourself et de la couture

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 70 000€
  • CA moyen : 1 100 000€
  • Droit d'entrée : 18 000€
  • Nombre d'unités total en national : 102
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.