Le fondateur du Groupe Beaumanoir livre son avis sur l’avenir des succursales et franchises de Prêt à Porter.

Actualités & Interviews / Actualités des réseaux / Le fondateur du Groupe Beaumanoir livre son avis sur l’avenir des succursales et franchises de Prêt à Porter.
  • Créé le : 21/06/2012
  • Modifé le : 08/10/2019
Lors d’un article paru dans le journal du Textile de ce mois-ci, Roland Beaumanoir, fondateur et Dirigeant du Groupe éponyme a livré sa vision du marché et, surtout, mis en exergue les difficultés rencontrées par les enseignes et franchises de prêt à porter  quant à la rentabilité et la pérennité des implantations en galeries et centres commerciaux.

SUCCURSALES ET FRANCHISES DOIVENT SE REORGANISER FACE A LA BAISSE DE FREQUENTATION

Pour rappel, le Groupe Beaumanoir un des grands leaders en France des enseignes et franchises de prêt à porter possède au sein de son réseau les franchises Patrice Bréal, Cache Cache , Scottage, Morgan, La City dédiées à la mode féminine ainsi que la franchise Bonobo, sur le secteur du jean.

Il n’avait pas hésité à se séparer en 2011 d’une trentaine de ses magasins, succursales et franchises confondues. Il poursuit la cure de « réajustement » de son réseau en programmant cette fois une quarantaine de cessions ou de changements d’enseigne. Une nécessité selon son fondateur pour faire face à une crise qu’il prévoit encore plus appuyée dans les mois et les années à venir. Une crise et des changements dans le mode de consommation qu’il souhaite anticiper en préservant toutefois une croissance en positif de son réseau. L’occasion pour lui de faire un bilan des conditions commerciales anormalement lourdes et coercitives qui régissent les baux des galeries et centres commerciaux alors que ces derniers enregistrent une baisse très significative de leur affluence. Chiffres à l’appui, il constate que les loyers et les charges augmentent par la mécanique des indices alors qu’on constate une baisse de leur activité en valeur de -4% et une baisse du flux client de -20%, toujours selon ses propres données.

Mieux, il tire le signal d’alarme sur de telles pratiques quand la bulle immobilière est déconnectée de la réalité économique d’un pays. Il souligne les mouvements actuels au sein même des sociétés immobilières qui gèrent ces centres commerciaux : il cite Mercialys, du Groupe Casino revendu en partie par son Président Jean Claude Naouri pour racheter Monshowroom , site de vente en ligne de mode et Prêt à porter. Idem pour Klépierre vendue par la BNP ou encore Altaréa qui cède plusieurs de ses centres commerciaux tout en rachetant le site de vente généraliste Rueducommerce. Pour Roland Beaumanoir, c’est l’aveu que ces acteurs de l’immobilier commercial ont compris qu’ils étaient arrivé à un plafond de rentabilité et qu’il valait mieux désormais se diriger vers d’autres activités. En guise de riposte, les commerces n’hésitent plus à mettre la clé sous la porte et partir s’installer ailleurs avec leur clientèle.

QUEL AVENIR POUR LE RESEAU DE SUCCURSALES ET FRANCHISES DU GROUPE ?

Une fois ce constat posé, Roland Beaumanoir, trace pour l’avenir des marques et enseignes du Groupe une stratégie commerciale qui passe par le développement de multi stores. Des surfaces plus imposantes, pouvant atteindre les 1000 m2 et qui réunissent toutes les marques du Groupe. Il en existe actuellement 90 en France (par exemple à Brest et à Tours). Toujours selon lui, ces mégastores multimarques permettent une rationalisation optimale du concept : logistique, parts de marché, visibilité et fort impact commercial, sont des atouts essentiels en temps de crise. Il estime qu’à l’image de ses homologues américains, espagnols, suédois, indiens qui sont en avance sur ces concepts, les enseignes françaises ont une part de marché sur ce domaine à conquérir.

L’autre grand axe stratégique évoqué par le fondateur du groupe est le gain de productivité indispensable pour garantir une rentabilité nécéssaire en absence d’une croissance de marché suffisante. Le Groupe Beaumanoir vient d’investir 8 millions d’euros dans la robotisation de Clog, le pôle logistique ouvert en 2008 à La Janais près de Saint Malo sur plus de 26 000 m2.

Plus de franchises
Franchise BRICO CASH BRICO CASH

Bricolage et jardinage

Apport : 200 000€

Franchise ATTILA ATTILA

Entretien et rénovation

Apport : 40 000€

Franchise FISCHER FISCHER

Boulangerie, pâtisserie, traiteur

Apport : 60 000€

Franchise BASTIDE LE CONFORT MEDICAL BASTIDE LE CONFORT MEDICAL

Santé, pharmacie, dentaire

Apport : 10 000€

Franchise LES MENUS SERVICES LES MENUS SERVICES

Service à la personne âgée ou dépendante

Apport : 40 000€

Franchise ABITHEA ABITHEA

Agence immobilière

Apport : 30 000€

Franchise NETTO NETTO

Supermarché et Supérette

Apport : 60 000€

Franchise INTER CAVES INTER CAVES

Vin et boisson

Apport : 50 000€

Plus de franchises

Actualités

Thomas Monnier, Directeur Général Adjoint du réseau de franchise Keep Cool réagit aux dernières mesures sanitaires annoncées par le gouvernement. En effet, face à la multiplication des cas atteints du coronavirus, le ministre de la santé français a annoncé un certain nombre de restrictions dont la fermeture des salles de sport se trouvant en zone […]

Placée en redressement judiciaire pour difficultés financières, l’enseigne Courtepaille change de mains. C’est désormais Buffalo Grill qui l’emporte et qui prendra la direction de l’ensemble des restaurants du réseau. Un projet de relance performant Ne pouvant se sortir la tête de l’eau, l’enseigne Courtepaille composée de 279 restaurants, a été placée en redressement judiciaire. Parmi […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
La Réunion des Entrepreneurs

Concept de clubs de professionnels

Apport : 10 000€

Droit d'entrée : 8 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.