Combien coûte une franchise : les royalties 3/7

  • Créé le : 08/07/2019
  • Modifé le : 08/07/2019

Également appelées redevances périodiques de fonctionnement, les royalties sont réclamées régulièrement aux franchisés pendant toute la durée du contrat. Calculées le plus souvent sous la forme d’un pourcentage du chiffre d’affaires réalisé, les royalties servent à financer le fonctionnement du réseau et notamment la centrale d’achat, la logistique, la communication, l’informatique, la recherche et développement, etc.

A quoi servent les royalties ?

Les redevances périodiques de fonctionnement rémunèrent les services fournis par le franchiseur aux franchisés après ouverture d’un point de vente.
Ces services sont notamment la fourniture d’une assistance technico-commerciale pour la bonne exploitation du concept (affiches, tracts flyers, carte de fidélité, PLV diverse), mais aussi les frais d’animation (réunions régionales, visite régulière d’un animateur en point de vente, convention annuelle, etc) et de formation continue du franchisé. Dans certains réseaux, la formation continue peut aussi être délivrée aux salariés des franchisés.

Plus généralement, les royalties couvrent également la fourniture d’un service de centrale d’achat ainsi que les frais de développement de l’enseigne comme la recherche et développement, l’innovation, les services juridiques, les services informatiques, la logistique, etc.

En complément des royalties, une redevance de communication est réclamée par ailleurs dans la plupart des réseaux. Cette redevance spécifique n’a vocation qu’à payer les frais de promotion du réseau (campagne nationale). Elle constitue une sorte de cagnotte pour laquelle le franchiseur doit rendre des comptes précis et justifiés.

Combien coûtent les royalties ?

Le montant des royalties est très variable d’un franchiseur à l’autre. Il est le plus souvent calculé sur un pourcentage du chiffre d’affaires réalisé HT. Ce pourcentage peut être minime (de l’ordre de 1 ou 2%) dans certains réseaux, mais ce n’est pas toujours le cas ! Certains franchiseurs demandent en effet un effort beaucoup plus important à leurs franchisés avec des pourcentages pouvant atteindre jusqu’à 15%. Pourquoi de tels écarts ? Cela tient essentiellement à deux facteurs :

  • la qualité des services rendus : plus le franchiseur est présent auprès de ses franchisés et plus le pourcentage est haut. La qualité des services rendus connaît de fortes variations. Généralement, les plus grands réseaux sont ceux qui offrent le plus de services ajoutés ;
  • la stratégie de ventilation des coûts du franchiseur : les frais de fonctionnement d’un réseau peuvent être prélevés via les royalties mais aussi via les marges plus ou moins importantes prélevées sur le prix des produits vendus.

Sachant que les royalties peuvent peser lourd sur les chiffres d’exploitation des franchisés, mieux vaut bien comparer les services rendus et les pourcentages réclamés avant de s’engager auprès d’un franchiseur.

Quand paie-t-on les royalties ?

Les royalties sont réclamées périodiquement (tous les mois, tous les trimestres, tous les semestres), selon un échéancier connu d’avance car spécifié au sein même du contrat de franchise. Les royalties sont calculées le plus souvent sur la base d’un pourcentage d’un chiffre d’affaires réalisé.
Au démarrage, selon les réseaux, les royalties sont à payer soit dès le premier mois d’activité soit de façon forfaitaire la première année d’exercice.

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter AC Franchise
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques, conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.