Vigueur de la clause de non-concurrence pendant l’exécution du contrat Cass. com., 14 novembre 2018, n°17-19.851

  • Créé le : 07/12/2018
  • Modifé le : 07/12/2018
Même en l’absence d’un engagement personnel du dirigeant et d’une clause expresse de non-concurrence, l’exploitation indirecte, par le dirigeant de la société franchisée, d’une activité concurrente à celle du réseau de franchise, est incompatible avec l’exécution loyale du contrat de franchise et constitutive d’une faute grave.

Jérôme Guillé , avocat chez SIMON ASSOCIÉS

En février 2001, une société, représentée par son dirigeant, personne physique, a conclu avec la société Buffalo Grill un contrat de franchise, d’une durée de 114 mois. En octobre 2008, le dirigeant de la société franchisée Buffalo Grill a, par l’intermédiaire d’une société holding dont il était gérant et actionnaire majoritaire, constitué une nouvelle société pour ouvrir un restaurant concurrent sur le territoire visé par son contrat de franchise Buffalo Grill. Par lettre recommandée du 23 mars 2009, la société Buffalo Grill a résilié pour faute grave le contrat de franchise conclu en février 2001. Contestant cette rupture anticipée, le franchisé a assigné la société Buffalo Grill en paiement de dommages-intérêts. Cette dernière a appelé en intervention forcée le dirigeant, personne physique, et sa société concurrente, en leur reprochant des actes de concurrence déloyale.
Par décision du 15 février 2017, la Cour d’appel de Paris a retenu que la rupture du contrat de franchise était intervenue aux torts exclusifs de la société franchisée, et condamné cette dernière à payer à la société Buffalo Grill une somme de 40 000 euros à titre d’indemnité contractuelle de rupture de contrat. Dans ce dossier, le dirigeant, personne physique, n’était pas partie au contrat de franchise et il semble que le contrat de franchise Buffalo Grill ne contenait pas de clause de non-concurrence à la charge du franchisé. La société franchisée reproche donc à la Cour d’appel de l’avoir tenue responsable des actes de son dirigeant, tiers au contrat, alors que ceux-ci n’avaient pas été commis en son nom et pour son compte, et de lui appliquer une obligation de non-concurrence qui ne ressort pas des termes du contrat de franchise.

Malgré ces deux arguments forts, la Cour de cassation rejette le pourvoi sur ces arguments et confirme la décision de la Cour d’appel. Sur le point que le franchisé ne peut être tenu des agissements de son dirigeant, personne physique, la Cour oppose que le contrat de franchise stipulait qu’il était conclu intuitu personae, en considération de la personne du dirigeant, « expressément qualifié de « partenaire » ». Sur l’absence de stipulation expresse d’une clause de non-concurrence pendant la durée du contrat, la Haute juridiction retient que l’impossibilité pour les partenaires du franchiseur, pendant l’application de ce contrat, de créer, fût-ce via une société tierce, un restaurant entrant en concurrence avec ceux du réseau franchisé doit être déduite des stipulations contractuelles selon lesquelles :


  • la société Buffalo Grill s’était réservée la possibilité de refuser le transfert du contrat à une personne exploitant déjà un réseau de restaurants concurrents, une telle circonstance étant constitutive d’une incompatibilité grave,
  • si l’article 18.3 permettait au franchisé de continuer à exercer une activité de restauration, cette possibilité n’était prévue qu’à l’expiration du contrat.

En définitive, la Haute juridiction retient que la Cour d’appel, « qui a fait ressortir l’existence d’une situation incompatible avec l’exécution loyale du contrat par la société franchisée, a pu, sans porter atteinte à la substance ou à l’étendue des droits et obligations des parties, retenir que la résiliation du contrat pour faute grave était justifiée ».

De prime abord, cette décision peut paraître surprenante en l’absence de clause expresse de non-concurrence dans le contrat de franchise. Cependant, cette décision peut être saluée à plusieurs égards :

  • elle admet, malgré le contexte particulier de la franchise, le déséquilibre présumé du rapport de force entre les cocontractants, le fait que le franchiseur soit (très probablement) le rédacteur du contrat de franchise, que le franchiseur puisse se prévaloir d’obligations ne ressortant pas expressément du contrat mais de la commune intention des parties,
  • elle donne la prime à la bonne foi dans l’exécution du contrat dans le cas d’espèce.

Si cette décision paraît particulièrement opportune dans le cas d’espèce, il est très fortement recommandé aux franchiseurs de sécuriser leurs contrats en prévoyant une clause de non-concurrence en bonne et due forme pendant l’exécution du contrat et postérieurement (lorsque les conditions de validité d’une telle clause sont réunies).

A lire : Clause de non-concurrence post-contractuelle

Plus de franchises

Franchise MEMPHIS MEMPHIS

Restaurant à thème

Apport : 40 000€

Franchise GARDEN ICE CAFE GARDEN ICE CAFE

Café et bar spécialisé

Apport : 200 000€

Franchise EUROCAVE EUROCAVE

Cuisine, bain, placard, cheminées

Apport : 30 000€

Franchise DIETPLUS DIETPLUS

Diététique et minceur

Apport : 10 000€

Franchise KANGOUROU KIDS KANGOUROU KIDS

Crèche, garderie, activités pour enfants

Apport : 15 000€

Franchise AGE D’OR SERVICES AGE D’OR SERVICES

Service à la personne âgée ou dépendante

Apport : 25 000€

Franchise POIVRE ROUGE POIVRE ROUGE

Restaurant à thème

Apport : 65 000€

Franchise YVES THURIES – Chocolatier récoltant YVES THURIES – Chocolatier récoltant

Glace, Chocolat, confiserie

Apport : 30 000€

Plus de franchises

Actualités

Nicolas Rumeau et Hannah Tapley ouvrent le magasin Roady à Castelnaudary

Depuis le 15 avril dernier, Nicolas Rumeau et Hannah Tapley sont aux commandes de leur centre Roady à Castelnaudary (11). Les nouveaux adhérents ont fait le choix de rejoindre ce réseau car ils ont été séduits par les valeurs et le modèle du Groupement Les Mousquetaires.   Un couple de franchisés ouvre son centre Roady […]

Franchiseurs, comment professionnaliser la sélection de vos franchisés ?

Dans le monde merveilleux de la franchise, l’application d’une méthode claire, nette et précise est nécessaire pour achever avec brio certaines étapes. La sélection des franchisés fait notamment partie de ces dernières. Processus clé menant à la réussite de votre réseau de franchise, il est primordial de le maîtriser pour garantir la pérennité de votre […]

2 nouvelles agences VAKOM ouvrent leurs portes !

VAKOM, enseigne spécialisée dans le conseil en ressources et en relations humaines pour les petites et moyennes entreprises, annonce l’ouverture d’une nouvelle unité à Troyes et d’une autre à Créteil. Cultiver la dimension humaine ! C’est sous la direction de Bertrand CHERIOT, ancien directeur d’opérations puis entrepreneur dans l’agroalimentaire, qu’une nouvelle agence VAKOM a ouvert ses […]

Monceau Fleurs : L’aventure vous tente ? Découvrez le concept sur AC Franchise !

Enseigne pionnière et leader du libre-service de fleurs, Monceau Fleurs a su s’ancrer dans les cœurs des français grâce à son concept unique, son bon rapport qualité/prix et ses 50 ans d’existence! Aujourd’hui, afin de poursuivre son expansion partout en France en recrutant de nouveaux franchisés, l’enseigne a décidé de faire partie de notre annuaire […]

Sud Express s’oriente vers le marketing d’influence !

Sud Express, enseigne de prêt-à-porter pour femme lancée en 1977, prend un tout nouveau virage digital et s’oriente vers une nouvelle stratégie de communication : le marketing d’influence. Modernité & Authenticité Dans un contexte de consommation en constante évolution et face à une population de plus en plus connectée, Sud Express, la marque de vêtements pour […]

Plus d'actualités

Fermer le menu