Rejoindre un réseau de franchise, pour ou contre ?

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Rejoindre un réseau de franchise, pour ou contre ?
  • Créé le : 17/09/2020
  • Modifé le : 02/09/2020

Vous souhaitez vous lancer dans une nouvelle activité rentable en reconversion ? Vous avez envie de devenir votre propre patron mais vous n’avez pas d’idées de business ? Si vous cochez ces deux cases, assurément, la franchise est faite pour vous !

Rejoindre un réseau de franchise, pour ou contre ?

Rejoindre un réseau de franchise, les avantages

La franchise est un système de partenariat particulier qui lie par contrat, un créateur indépendant à la recherche d’une idée de business et un franchiseur qui a développé un concept rentable. Le contrat pose les bases de la collaboration. Il met à disposition du franchisé tous les outils pour se lancer : savoir-faire, enseigne et services. Le franchisé est propriétaire de son entreprise et est juridiquement indépendant.

Les avantages de la franchise sont donc côté franchisé :

  • un concept clé en main : le concept a été testé par le franchiseur et les premiers franchisés. Le savoir-faire est formalisé. Il est transmis lors de la formation initiale qui se déroule en amont de l’ouverture. Cette transmission du savoir-faire permet à un franchisé de débuter une nouvelle activité pour laquelle il ne dispose pas forcément d’expérience préalable. La reconversion est de ce fait grandement facilitée ;
  • un concept rentable : tous les concepts en franchise sont réputés rentables. Des tests sont réalisés en amont dans des unités pilotes pour confirmer les choix (produits, services, arguments commerciaux, développement marketing, approvisionnement, etc). Chaque franchisé s’appuie ainsi sur des procédures qui valident un modèle économique rentable. Bien évidemment, selon les concepts, la rentabilité est plus ou moins importante ;
  • un accompagnement pendant toute la durée du contrat : le contrat de franchise est obligatoirement associé à un devoir d’assistance de la part du franchiseur. L’accompagnement prend de très nombreuses formes parmi lesquelles la formation initiale, la formation continue, une hot-line, des visites régulières d’un animateur, une aide à la recherche du local et à son aménagement, une aide au financement, etc ;
  • des services en commun : tous les franchisés bénéficient des services mis en place par le réseau. Ces services sont notamment une assistance juridique, marketing, communication et informatique, une centrale d’achat, un déploiement logistique, etc. Le franchisé bénéficie ainsi d’un système de gestion commerciale conçu et expérimenté par le franchiseur, d’où l’économie de temps au quotidien et la réduction du risque financier au démarrage et après ;
  • une notoriété d’enseigne : le déploiement d’un réseau national donne de la visibilité à une enseigne développée en franchise. Chaque point de vente relaie la marque et participe à la notoriété du réseau. La marque est un élément fédérateur côté franchisé mais aussi au niveau de la clientèle ;
  • une exclusivité territoriale : le contrat de franchise limite la concurrence du réseau lui-même sur le territoire concédé. Chaque franchisé devient l’ambassadeur de la marque localement.

Rejoindre un réseau de franchise, les inconvénients

Si le franchisé est propriétaire de son entreprise et est juridiquement indépendant, en intégrant un réseau de franchise il doit faire des concessions sur sa liberté d’entrepreneur. En effet, le franchisé est tenu d’appliquer la stratégie commerciale du franchiseur. Il ne peut s’écarter des offres déclinées par le réseau. Par ailleurs, il est tenu de respecter les normes du concept et les standards de qualité. Un client à Marseille, Toulouse ou Grenoble doit pouvoir obtenir les mêmes services et la même qualité de produits.

Les autres inconvénients côté franchisé sont notamment l’obligation :

  • de suivre l’évolution du concept et du savoir faire : la stratégie commerciale d’un réseau de franchise s’adapte au fil des années aux évolutions de la demande de la clientèle et aux changements de la concurrence. Si le concept évolue, le franchisé n’a d’autre choix que d’évoluer dans les mêmes temps ;
  • d’approvisionnement auprès du réseau de franchise ou des fournisseurs référencés : le franchisé est en quelque sorte captif de son contrat pour s’approvisionner. Les prix et les marges sont ainsi sous contrôle du franchiseur ;
  • d’obtenir l’agrément du franchiseur en cas de cession du point de vente : pour vendre son fonds de commerce, un franchisé doit obligatoirement obtenir l’agrément du franchiseur sur la candidature de son repreneur. Le franchiseur est en effet en droit de refuser de contractualiser avec un repreneur qui ne lui convient pas. Du côté du vendeur, si la candidature du successeur est refusée, la vente est compromise ;
  • de limiter sa prospection (et ses ventes) au périmètre de son exclusivité territoriale : chaque franchisé dispose d’un territoire de prospection limité aux strictes frontières de sa zone d’exclusivité accordée par le franchiseur par contrat ;
  • de payer un droit d’entrée : la redevance initiale forfaitaire plus connue sous le nom de droit d’entrée rémunère le franchiseur pour son travail de formalisation du concept. Il finance aussi le coût de la formation initiale et de l’accompagnement avant et pendant l’ouverture du point de vente ;
  • de payer des royalties : les redevances qui courent tout au long du contrat sont calculées le plus souvent sur un pourcentage du chiffre d’affaires réalisé. Elles rémunèrent le franchiseur pour tous les services rendus (R&D, animateurs, formation continue, services juridique, informatique, communication, marketing, etc).

Par ailleurs, très souvent les contrats de franchise limitent ou interdisent à leurs franchisés d’ajouter des activités complémentaires à leurs points de vente. Certains contrats vont même jusqu’à interdire la création en parallèle d’une autre entreprise en franchise ou hors franchise.

Alors, pour ou contre se lancer en franchise ?

Se lancer en franchise demande généralement plus de fonds de démarrage que le lancement hors franchise. Pourquoi ? Parce que souvent les concepts obligent à s’installer dans des zones où les prix des locaux sont élevés (emplacement N°1 de centre-ville ou en centre commercial). L’aménagement sous enseigne est également souvent plus coûteux. La qualité des services offerts nécessitent des plages horaires élargies ce qui renforce les besoins en personnel. Ce coût globalement plus élevé qu’en solo est le prix à payer pour disposer d’un concept bien rôdé, avec un savoir-faire solide et une notoriété d’enseigne attractive.

Bien évidemment, tous les concepts ne se valent pas en terme de pertinence mais aussi de rentabilité. Avant de rejoindre un réseau, il est donc très fortement recommandé de prendre son temps pour choisir celui qui saura le mieux répondre à vos attentes !
Quelles sont ces attentes ? La rentabilité bien sûr, mais pas seulement. En effet, se lancer en franchise c’est avant tout un choix de vie, une envie de devenir son propre patron. Choisir la franchise plutôt que la création solo est un moyen de sauter le pas en limitant les risques financiers. Parfaitement formés et entourés, portés par la notoriété forte de leur enseigne, les franchisés vont plus vite à se lancer. Le retour sur investissement est ainsi plus rapide.

Selon les chiffres de la 15e enquête sur la franchise réalisée par Banque Populaire pour la Fédération Française de Franchise, les franchisés ont contacté 2,6 enseignes en moyenne avant d’en choisir une. Les franchiseurs de leur côté confirment que seulement 30 % des candidats sont retenus.

Tous ces éléments réunis doivent vous permettre de vous forger une opinion sur l’opportunité ou pas de vous lancer en franchise. Chaque cas étant unique, la franchise peut être le modèle qui vous permettra de sauter le pas ou non. Mais avant de fermer complètement la porte à la franchise, renseignez-vous sur les réseaux en présence sur le secteur d’activité choisi et comparez les avantages et les inconvénients qu’ils peuvent vous offrir.

Plus de franchises
Franchise BRICOMARCHE BRICOMARCHE

Bricolage et jardinage

Apport : 100 000€

Franchise Caséo Caséo

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 80 000€

Franchise LASER & BEERS LASER & BEERS

Café et bar spécialisé

Apport : 80 000€

Franchise HEYTENS HEYTENS

Décoration et linge de maison

Apport : 50 000€

Franchise Mondial Tissus Mondial Tissus

Décoration et linge de maison

Apport : 70 000€

Franchise MIDAS MIDAS

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

Franchise LES VILLAS LES VILLAS

Agence immobilière

Apport : 20 000€

Franchise SPEEDY SPEEDY

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

Plus de franchises

Actualités

Le réseau Caséo présente la baie coulissante aluminium connectée, la meilleure des solutions pour profiter de tous les avantages d’une baie aluminium et de certains avantages de la Maison connectée. Les avantages de la baie vitrée alu connectée La baie coulissante aluminium connectée est dotée d’une ouverture motorisée et d’une fonction aération (ouverture 2cm). Elle […]

L'Indicateur de la Franchise

L'Indicateur de la Franchise

Impacté par l’évolution réglementaire et tributaire de la fiscalité et de l’accès au financement, le secteur immobilier est en constante mutation. Recourir aux services d’un agent immobilier offre un certain nombre de garanties. Avec 1 075 millions de transactions réalisées en France l’an dernier, le métier est en plein essor. D’ailleurs, selon les récentes études […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
JFG Clinic

Concept Novateur Haut de Gamme pour la beauté / minceur

Apport : 30 000€

CA moyen : 245 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.