Passage de témoin chez Dessange.

Actualités & Interviews / Actualités des réseaux / Passage de témoin chez Dessange.
  • Créé le : 20/04/2005
  • Modifé le : 20/04/2005

Jacques a fait de son nom une marque mondiale, Benjamin, son fils, est devenu le vrai patron, pourtant leur collaboration continue.

Dans les années 50 Jacques Dessange est l’artisan coiffeur qui a révolutionné le métier en inventant le fameux  » coiffé-décoiffé « . Aujourd’hui son groupe pèse 680 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel. Son implantation couvre une quarantaine de pays avec trois marques : Dessange, Camille Albane et Frédéric Moreno. C’est désormais Benjamin, fils du fondateur, qui tient les rennes. Ils sont tous les deux opérationnels, le passage se fait en douceur.

Entre père et fils chacun donne ce qu’il a de meilleur : Benjamin est très compétent en gestion et dans les relations avec les financiers, Jacques reste le plus performant en communication, le choix des photos, etc. C’est un domaine où l’expérience est un atout. Le créateur d’ailleurs c’est toujours lui, Jacques, mais des coiffeurs ayant la même vision artistique sont actuellement en cours de formation. De toute façon chez Dessange on vend d’abord une qualité de service, une assurance sur une coiffure qui sera appréciée, quant au style on peut penser qu’il est un retour constant vers des coiffures qui sont les valeurs sures. Jacques pense que la cliente veut être coiffée par Dessange, c’est pourquoi il a souhaité enlever son prénom de la marque, et qu’elle imagine alors  un Dessange plutôt jeune.

Benjamin se concentre sur le développement, spécialement à l’international. Depuis qu’il travaille pour le groupe 400 salons ont été créés. Sa parfaite maîtrise de l’anglais lui a permis de s’impliquer dans le recrutement des candidats à la franchise. Le père reconnaît que le fils a des qualités et des compétences fortes mais surtout une exigence qu’il n’aurait peut être pas s’il n’avait pas fait partie de la famille. S’il a été coiffeur lui-aussi, cela n’a duré que deux ans, mais il a tout autant le désir de développer une belle image. Pour l’avenir il souhaite que Dessange reste centré sur son métier de coiffeur, tout en faisant évoluer les salons pour bien les différencier de ses concurrents. Ce sont de plus en plus des salons de beauté avec en plus de la coiffure, un institut, un spa, un fitness… Les expériences étrangères qui ont été réalisées sur des surfaces de plus de 2000 m2 montrent que le concept a sa clientèle de femmes qui dépensent beaucoup pour leur beauté. Les deux autres marques ne sont pas négligées pour autant et permettent de créer des salons dans des centres commerciaux à des prix inférieurs.

Du point de vue financier, Natexis est entré au capital à hauteur de 20 % mais le choix a été fait de ne pas entrer en Bourse. Le groupe veut conserver la liberté d’investir à son rythme.

Vu dans L’entreprise N° 232 mars 05

Plus de franchises
Franchise COPPER BRANCH COPPER BRANCH

Restauration rapide, fast food

Apport : 30 000€

Franchise VÉLOGIK LES ATELIERS VÉLOGIK LES ATELIERS

Moto et cycle

Apport : 40 000€

Franchise AUTO’ NETTOYAGE AUTO’ NETTOYAGE

Lavage auto

Apport : 8 000€

Franchise SILIGLASS SILIGLASS

Centre auto et Station service

Apport : 10 000€

Franchise MISS COOKIES COFFEE MISS COOKIES COFFEE

Restauration rapide, fast food

Apport : 50 000€

Franchise DELKO DELKO

Centre auto et Station service

Apport : 30 000€

Franchise MONCEAU FLEURS MONCEAU FLEURS

Fleuriste

Apport : 70 000€

Franchise VULCO VULCO

Centre auto et Station service

Apport : 70 000€

Plus de franchises

Actualités
Coup de projecteur sur le réseau Otago en 5 questions /réponses

L’enseigne Otago a vu le jour dans la foulée de la 2ème Coupe du monde de rugby en 1993, pour se spécialiser dans le prêt-à-porter pour hommes. Après sa création, elle s’est rapidement développée dans le Sud-Ouest, boostée par l’engouement des clients pour le rugbywear. Aujourd’hui, le réseau se développe en commission-affiliation. Quels sont les […]

Emova Group réalise une croissance de 6 % de son volume d’affaires

Emova Group, développant de nombreuses enseignes de fleurs, dont le réseau Monceau Fleurs, a annoncé les résultats de l’exercice 2021/2022. Le groupe a réalisé 125.5 M€ de volume d’affaires, soit une légère baisse de 1 % par rapport à l’an passé et une croissance de 6 % par rapport à la période pré-crise sanitaire. Un […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation
OCÉAZUR

Réseau spécialisé dans l’entretien, la rénovation et le dépannage de piscines.

Occupez une place privilégiée sur un marché de la piscine en constante progression ...

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 15 000€
  • CA moyen : 150 000€
  • Droit d'entrée : 9 000€
  • Nombre d'unités total en national : 15
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.