La sécurité financière du franchiseur par Jean-Baptiste Gouache (2011)

Actualités & Interviews / Interviews des experts / La sécurité financière du franchiseur par Jean-Baptiste Gouache (2011)
  • Créé le : 16/06/2012
  • Modifé le : 30/01/2020

Point de vue de l’expert :

Comment peut-on garantir la sécurité juridique et financière du franchiseur ? Maître Jean-Baptiste Gouache, Avocat et membre du collège des experts de la Fédération Française de la Franchise, définit dans cette vidéo – qui porte sur le thème de La sécurité financière du franchiseur – quelles sont les garanties qu’un franchiseur doit avoir. Il nous explique également l’importance du contrat de franchise et du travail qui doit être fait par l’avocat du réseau de manière à ménager des garanties adaptées. 

Jean-Baptiste Gouache : « Une question se pose toujours c’est celle de la sécurité juridique et financière du franchiseur. Le franchiseur exerce plusieurs métiers, un métier de développement pour lequel il va percevoir un droit d’entrée en contre partie de services d’assistance initiale et notamment de formations rendues aux franchisés, plus un métier d’animation de réseau et un métier de marketing de l’enseigne au profit de l’ensemble des franchisés. Ces deux derniers métiers vont donner lieu à la perception par le franchiseur de redevances, soit 1 soit 2 redevances, la redevance d’exploitation et la redevance dite de marketing et communication.

Le franchiseur dans un certain nombre de cas, notamment dans les franchises de distribution, est aussi le fournisseur de son réseau. A cet égard, il est amené à livrer des marchandises aux franchisés et par conséquent il est créancier du prix de vente de ces marchandises sur les franchises. Se pose alors une problématique, c’est celle de la sécurité juridique des créances du franchiseur sur le franchisé. Il est important que le paiement de ces sommes soit garanti.

Comment peut-on garantir ces sommes ? Cela se fait tout d’abord contractuellement, c’est le rôle du contrat de franchise. Le franchiseur doit s’être prémuni dans son contrat de franchise de garanties de paiement en particulier des redevances et des encours de marchandise.

Le contrat de franchise n’est pas systématiquement le seul document requis. Lorsque nous sommes dans un réseau de distribution, des conditions générales de vente sont également obligatoires. Le code de commerce prévoit que tout fournisseur doit mettre à disposition de son client des conditions générales de vente. Ceci est obligatoire notamment si le client le recommande.

Donc dans le réseau, nous aurons généralement deux jeux de documents : Un contrat de franchise qui prévoira l’essentiel, le général, complété par des conditions générales de vente. Ce sont ces documents qui vont déterminer les garanties les plus adaptées à l’activité.

Quelles sont en général ces grandes garanties ? Il y a d’abord les garanties personnelles. Ce peut être l’engagement solidaire de l’associé qui contrôle le franchisé vis-à-vis de la personne morale qui est le franchisé. Ce peut être aussi une caution, une caution personnelle ou caution bancaire.

On peut également choisir des garanties réelles, c’est notamment l’hypothèse du nantissement du fond de commerce du franchisé. À l’international il existe des garanties comme le crédit Standby ou le crédit documentaire où une banque tierce paie sur présentation des documents d’export.

Donc ces garanties, leurs niveaux vont dépendre du risque encouru par le franchiseur puis les encours notamment de marchandise seront élevés plus ces garanties devront être travaillées dans le contrat et les conditions générales de vente. Et aussi des profits des franchisés parce que même si c’est une garantie, le franchisé doit être solvable ou ait le moyen de mettre en place la garantie.

Un exemple très simple : si le franchisé a utilisé tout son apport pour financer la création de la franchise, il ne pourra probablement plus immobiliser des sommes nécessaires au gage de la banque qui viendrait se porter caution bancaire et dans ce cas là, la garantie sera impossible. C’est un travail vraiment sur mesure qui doit être fait par l’avocat du réseau de franchise en relation avec le franchiseur de manière à ménager des garanties adaptées. »

Visionnez cette interview de Jean Baptiste Gouache (Cabinet Gouache Avocats) en vidéo : « La sécurité financière du franchiseur » Réalisée par AC Franchise en mars 2011 à Paris Expo Franchise.

Actualités de GOUACHE Avocats - Jean-Baptiste GOUACHE

Les noms des finalistes du Passeport pour la Franchise 2019 viennent d’être annoncés. L’heureux gagnant bénéficiera de toutes les missions d’experts destinées à accompagner son développement en franchise, pour une valeur totale de près de 70 000 euros. Focus sur les concepts finalistes Au total, 14 enseignes ont été retenues pour aller en finale, à […]

Parmi les étapes indispensables pour créer son réseau de franchise figure la rédaction du manuel opératoire (parfois appelé le Manop’). Elle est stratégique pour l’enseigne à plusieurs égards. La rédaction du manuel opératoire Formaliser le savoir-faire Juridiquement, le franchiseur doit mettre à disposition de son franchisé son savoir-faire. Le manuel opératoire permet au franchiseur d’identifier […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Mobalpa

Le spécialiste de l'aménagement global de l'habitat

Apport : 60 000€

CA moyen : 1 500 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.