Interview du Directeur Développement France (2008)

Actualités & Interviews / Interviews des réseaux / Interview du Directeur Développement France (2008)
  • Créé le : 10/04/2012
  • Modifé le : 16/09/2020

Point de vue du franchiseur ou de la tête de réseau :

La franchise Monceau Fleurs, franchise de vente de fleurs, propose à ses clients plusieurs variétés de fleurs et de plantes en libre-service. Les passionnés de fleurs pourront, dans un univers floral, redécouvrir le plaisir de choisir et de composer eux-mêmes leurs bouquets au gré des occasions et des tendances. Patrick Deronne, Directeur Développement France de la franchise Monceau Fleurs, à l’époque de l’interview, nous explique les raisons du succès de cette franchise de vente de fleurs.

Interview vidéo AC Franchise Monceau Fleurs réalisée à Marseille en 2008 (Note d’AC Franchise : Il faut toujours vérifier que les franchisés existants depuis longtemps ont la même perception positive des choses.)

AC Franchise : M. Deronne bonjour, vous êtes le Directeur Développement France de l’enseigne Monceau Fleurs. Vous avez aujourd’hui 150 magasins, pouvez-vous m’expliquer les raisons de votre succès ?

Patrick Deronne : « Il y a plusieurs raisons à ce succès. Je pense que la franchise Monceau Fleurs a une première connotation qui est celle d’une enseigne parisienne donc le développement a d’abord démarré par Paris, il s’est étendu par la suite à l’île de France. Nous disposons aujourd’hui de 50 magasins, c’est ce qui fait notre notoriété au niveau hexagonal. Depuis quelques années, nous avons développé la province en nous appuyant sur cette notoriété.

La deuxième raison, c’est la très bonne idée de notre patron Laurent Amar qui a positionné l’enseigne comme étant une enseigne de distribution et qui a eu la première idée de mettre du libre-service sur le trottoir ce qui a fait notre renommée. Nous développons ce concept depuis 1998, date à laquelle nous sommes entrés en franchise. Nous avons ouvert 150 magasins moins de 10 ans après la création de la franchise ».

ACF : Quelles actions prévoyez-vous pour les mois à venir ?

PD : « Les actions, il y en a déjà eu plusieurs. Nous sommes entrés en bourse il y a tout juste un an, nous avons dans le groupe Monceau Fleurs une nouvelle enseigne Rapid Flore, avec l’arrivée il y a deux ans de Happy, nous avons donc trois enseignes dans le groupe.

Ces trois enseignes font que nous avons plus de 400 magasins et nous sommes d’ores et déjà leader sur le marché français mais international également. Donc notre prochain objectif sera de continuer à développer les trois enseignes.

Nous avons positionné les trois enseignes sur des emplacements différents et nous avons un gros axe de développement sur l’année 2009 puisque nous allons avoir aux alentours de 90 magasins à ouvrir sur les trois enseignes.

La franchise Monceau Fleurs quant à elle se développera sur une trentaine de magasins. Le mois prochain nous aurons l’ouverture de Manosque qui est prévue. Ce mois-ci, nous avons deux ouvertures à Quimper au même temps et nous venons juste de finir l’ouverture du magasin d’Echirolles à côté de Grenoble. Nous avons réalisé quatre ouvertures en 15 jours, et nous ferons en sorte de garder le même rythme l’année prochaine ».

ACF : Quel est l’emplacement idéal pour implanter un Monceau Fleurs ?

PD : « Les trois enseignes sont positionnées différemment. Monceau Fleurs est positionnée sur les axes pénétrants et sortants des villes. Nous avons jeté nos dévolus sur ces axes là, nous sommes donc sur un « flux voitures ». Si nous pouvions capter un « flux piétons » nous ne le refuserons pas.

Il s’agit d’avoir un positionnement différent des autres enseignes. Happy : Les centres-villes, centres commerciaux, voire les gares. Monceau Fleurs : Les gros axes routiers entrants-sortants des villes voire les petits périphériques tout autour des moyennes et petites villes. Rapid Flore : Un contexte de quartier de proximité ».

ACF : Quelles qualités faut-il avoir pour être franchisé Monceau Fleurs ?

PD : « La première qualité je pense est d’avoir envie d’entreprendre. Laurent Amar répondait souvent à cette question par cette réponse : « Donnez-moi envie de travailler avec vous et je travaillerai avec vous ». C’est donc la première chose que nous demandons aux candidats.

Nous avons la chance de ne pas avoir besoin de fleuristes ce qui fait que nous avons beaucoup de profils qui peuvent nous correspondre. Aujourd’hui, nos franchisés sont des cadres de sociétés, des cadres de la distribution, des gens qui ont gravi les échelons chez McDonald’s par exemple, des commerçants qui veulent revoir leur positionnement, nous avons donc différents profils et à partir de là nous avons les outils qui nous permettront de les accompagner ».

Retrouvez cette interview du directeur développement France de la franchise Monceau Fleurs en vidéo

Et retrouvez encore plus de vidéos sur MONCEAU FLEURS

Actualités de MONCEAU FLEURS

La nouvelle franchisée Monceau Fleurs, Sophie Abit, a ouvert son magasin il y a près d’un mois. Le réseau est ravi de la compter parmi ses collaborateurs et heureux d’avoir pu inaugurer son nouveau point de vente juste avant le confinement. Une nouvelle implantation pour la franchise de fleurs ! Aux commandes de son magasin d’Amboise, […]

L'Indicateur de la Franchise

L'Indicateur de la Franchise

L’histoire du réseau Monceau Fleurs a commencé en 1965 suite à la création du 1er magasin de fleuriste en libre-service, près du Parc Monceau à Paris, avec une exposition sur le trottoir et un très large choix au meilleur prix. Avec un total de 186 magasins en France et à l’international, Monceau Fleurs est l’enseigne […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Roady

Acteur incontournable de la réparation automobile

Apport : 75 000€

CA moyen : 1 650 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.