Interview de Philippe LANGOHR, franchiseur dietplus

Actualités & Interviews / Interviews des réseaux / Interview de Philippe LANGOHR, franchiseur dietplus
  • Créé le : 05/06/2014
  • Modifé le : 05/06/2014
Le réseau de franchise dietplus est devenu depuis sa création, il y a quatre ans, un acteur majeur de lutte contre le surpoids. L’enseigne propose un concept inédit de rééquilibrage alimentaire, non contraignant, adapté à la personne et compte déjà une quarantaine de centre en France. Philippe Langohr, à l’origine du concept, nous en parle…

AC Franchise : Présentez-nous l’étendue des produits et / ou services que propose votre enseigne ?
Philippe Langhor : L’enseigne dietplus propose une solution aux problèmes de surpoids et d’obésité. Cette solution passe par l’écoute et par l’accompagnement des personnes concernées. A partir de ce suivi individualisé, elle s’appuie sur une large palette de produits (compléments alimentaires et produits prêts à consommer). Cette palette comporte quatre gammes distinctes : 
– la gamme « Active », pour agir directement en faveur de la perte de poids (draîneurs, brûleurs de graisse…) ;
– la gamme « Vitality », qui agit sur les causes indirectes de la prise de poids (fatigue, stress…) ;

– la gamme « Life », qui contient des produits prêts à consommer, des plats préparés, des barres… ;
– et la toute nouvelle gamme « Beauty », à vocation esthétique et cosmétique.

ACF : Comment se porte le marché actuellement ? Quelle place a votre enseigne sur le marché ?
PL : 
La minceur est un marché porteur, et j’y vois au moins trois raisons.
D’abord, c’est un marché de masse : une personne sur trois est en surpoids, voire obèse.
En France, l’univers de la minceur représente un chiffre d’affaires annuel de 3,5 milliards d’euros.
Ensuite, comme cette tendance ne va pas en diminuant, le marché se trouve en pleine expansion : en 2020, le surpoids touchera 40 % de la population française.
La troisième raison, c’est que si de nombreux acteurs cohabitent sur ce marché de la minceur et du bien-être, aucun n’écrase tous les autres. Sur ce marché de masse dépourvu de monopole, il y a de la place pour tous, à condition de se positionner de façon spécifique sur une partie de la demande. C’est le cas de dietplus : notre offre correspond tout à fait à l’attente des personnes qui cherchent non seulement une solution à leur problème de surpoids, mais aussi une explication à ce problème, ainsi qu’un accompagnement et un suivi. Ainsi, dietplus connaît actuellement une forte croissance, que ce soit en termes de chiffres d’affaires ou en nombre de centres ouverts.

ACF : Quelle est l’originalité de votre concept ?
PL : Notre concept repose sur trois piliers :

  • un bilan personnalisé offert ;
  • un suivi individualisé, hebdomadaire et gratuit ;
  • la prescription de compléments alimentaires exclusifs.

Le but est de garantir à nos clients une perte de poids optimale et durable. Pour cela, nous prônons le rééquilibrage alimentaire, plutôt qu’un régime. Un régime, c’est toujours contraignant ; alors qu’en misant sur le rééquilibrage, dietplus s’appuie sur les habitudes et les possibilités du client. 

ACF : Parlez-nous de votre développement jusque maintenant et de la réussite de vos franchisés existants (CA – rentabilité )?
PL : 
La réussite de nos franchisés est la clé de celle de notre réseau.
Il faut souligner que nous ne leur imposons pas de redevance, ni de royalties. Nous sommes dans une relation « gagnant-gagnant » avec eux. Ensuite, les faits parlent d’eux-mêmes : en moyenne, nos nouveaux franchisés atteignent l’équilibre dès le 3e mois. En un an, de début 2013 à début 2014, le chiffre d’affaires du réseau a augmenté de 300 %. En moyenne, chaque centre a gagné + 30 % ! En septembre prochain, sur presque 50 boutiques, nous compterons 7 multi-franchisés : quelle meilleure preuve de notre succès ? Et tout cela alors que nous développons la franchise depuis à peine 3 ans ! Depuis le début de l’année 2014, nous enregistrons une très forte accélération, c’est indéniable.

ACF : Quels sont désormais vos objectifs à court et moyen terme et quels moyens allez-vous engager pour y parvenir ?
PL : 
En janvier, notre objectif était d’ouvrir 30 nouveaux centres d’ici à la fin de l’année. Au rythme actuel, cet objectif sera atteint sans problème. Et nous comptons encore amplifier cette forte progression en 2015. Dès cette année, nous avons mis en place un système de parrainage : les franchisés actuels sont incités à faire entrer de nouveaux franchisés au sein du réseau, avec une récompense à la clé. Nous développons aussi nos outils de communication, qu’ils soient internes ou externes. Enfin, nous faisons évoluer encore et toujours nos produits, la preuve en est avec l’arrivée de notre nouvelle gamme « Beauty ».

ACF : Quels sont les avantages spécifiques de votre réseau pour un franchisé ?
PL : 
Le premier avantage du réseau dietplus, c’est son accessibilité.
Accessibilité financière, d’abord : seulement 15 000 euros d’apport personnel sont demandés, pour un investissement total de 50 à 65 000 euros.
Accessibilité aussi dans le sens où il n’existe aucun prérequis d’expérience ou de diplôme pour nous rejoindre.
Conseiller(ère) en nutrition dietplus, c’est un nouveau métier à la portée de tous, assimilable très rapidement grâce à notre formation initiale complète de trois semaines. Notre autre point fort se trouve dans l’accompagnement permanent dont bénéficient nos franchisés à chaque étape de leur parcours avec nous. Que ce soit avant, pendant ou après l’ouverture de leur centre, nous sommes à leurs côtés à tout moment. Par exemple, nous les aidons à choisir l’emplacement idéal, à élaborer leur dossier de financement… Une fois installés dans leur centre, ils gèrent leur entreprise de façon autonome, mais nous continuons à les soutenir dès qu’ils en ont besoin.

ACF : En échange, quels efforts demandez-vous à un franchisé ? Quel type de candidat recherchez-vous ? 
PL
Nos franchisés ont pour mission de s’impliquer dans la perte de poids de leurs patients, avec qui ils sont en relation directe. Pour cela, ils doivent se montrer à l’écoute, et être capables d’empathie, car ces personnes qu’ils vont rencontrer vivent parfois une véritable souffrance à cause de leur surpoids. Ainsi, il n’y a pas de profil type. Grâce à notre formation spécifique, toute personne motivée, déterminée et désireuse d’aider autrui peut devenir conseiller(ère) en nutrition dietplus.
Il faut tout de même avoir un minimum de sens commercial, car il s’agit aussi de vendre des produits. Enfin, nous sommes sensibles à l’esprit de groupe de nos candidats, afin de continuer à faire de dietplus une véritable famille !

Interview AC Franchise Juin 2014

Actualités de DIETPLUS

Valérie Fromont, Stéphanie Charles, Aurélie Jourdan et Frédéric Depreux viennent d’ouvrir leurs centres Dietplus. Les 4 nouveaux franchisés se confient sur les raisons pour lesquelles ils ont rejoint le réseau de rééquilibrage alimentaire. Témoignages de 4 nouveaux franchisés Grâce à son concept rentable et efficace, le réseau Dietplus séduit toujours autant les porteurs de projet […]

Dietplus ne veut pas être juste un réseau de franchisés, il ambitionne d’impliquer chacun de ses collaborateurs au profit du développement collectif. L’implication des adhérents passe, entre autres, par leur parrainage pour de nouveaux adhérents qui étaient par exemple clients chez eux. Dietplus amplifie sa politique de parrainage interne L’enseigne Dietplus a vu le jour […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter AC Franchise
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques, conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.