Franchise Laforêt : Bilan trimestriel du marché immobilier

Actualités & Interviews / Actualités des réseaux / Franchise Laforêt : Bilan trimestriel du marché immobilier
  • Créé le : 08/04/2022
  • Modifé le : 08/04/2022

Après une année dynamique en 2021 pour rattraper le retard cumulé en 2020, le marché de l’immobilier ancien a commencé à se stabiliser au 1er trimestre, avec des ventes en retrait de 6 % au national par rapport à la même période l’an dernier. Le réseau Laforêt a dévoilé son bilan de la période.

Franchise Laforêt : Bilan trimestriel du marché immobilier

Une demande qui continue d’être aussi soutenue

Au national, la demande s’établit à +1 % au 1er trimestre, face à des places boursières toujours aussi volatiles, notamment depuis le début du conflit en Ukraine. L’appétence des français pour l’immobilier reste donc intacte.
Paris, de son côté, affiche une augmentation de 3 % de la demande et retrouve donc son attractivité alors que l’Île-de-France se stabilise (0 %). Enfin, en régions, elle progresse de 1 %.

Une offre qui reste insuffisante

Au national, l’offre se redresse légèrement en affichant une petite croissance de 1 % : régression de 3 % de l’offre de maisons et augmentation de 4 % pour les appartements.
Au 1er trimestre, l’offre régresse encore de 1 % dans les régions et les zones périurbaines, se stabilise (0 %) à Paris avec un nombre de biens à la vente toujours très faible et remonte franchement en Île-de-France (+ 5 %).

Des transactions à la baisse

Le volume de transactions affiche une baisse de 6 % au national, par rapport au 1er trimestre 2021. Mais il faut nuancer ce constat, après une année de tous les records en 2021. Ce volume reste d’ailleurs conséquent, puisqu’il est similaire à celui du 1er trimestre 2019, 2ème meilleure année de tous les temps.
C’est un retard auquel il fallait s’attendre en raison du rattrapage des projets avortés en 2020 ainsi qu’un mois de janvier marqué par un rebond des cas de Covid-19 qui a logiquement empêché les visites et donc les transactions.
Dans le détail, Paris affiche une régression de 7 %, l’Île-de-France un recul de 10 % et les régions une baisse à peu près normale de 5 %.

Des prix toujours à la hausse

Au national, les prix restent certes orientés à la hausse, mais moins qu’en 2021 (+ 3.7 %, soit 3 434 €/m²) et ce sont les maisons qui portent l’essentiel de la hausse: (+ 7.8 %, contre + 1.8 % pour les appartements).
Les prix progressent fortement dans les régions, à hauteur de + 7.6 %, soit 2 481 €/m². En revanche, la baisse se confirme à Paris (- 2 %, soit 10 324 €/m²), tandis que l’Île-de-France continue de se redresser du fait de l’intérêt marqué pour les maisons individuelles (+ 5.5 %, soit 4 694 €/m²).

Des délais de vente à la hausse

Les délais de vente se détendant et confirment ainsi que la frénésie de 2021 n’est plus au rendez-vous :

  • National : 84 jours (+ 5)
  • Paris : 84 jours (+ 8)
  • Île-de-France (hors Paris) : 78 jours (+ 11)

En régions, par contre, les villes moyennes restent très dynamiques avec un délai de vente de 85 jours, soit 6 jours de moins qu’au 1er trimestre 2021.

Des écarts de prix globalement stables

Même si les négociations reprennent légèrement, elles restent globalement stables à 4.5 % au national, un pourcentage identique au 1er trimestre 2021, tout comme en régions (4.68 %, soit un écart de 0.27 point). En Île-de-France, on enregistre un léger recul (3.10 %, soit – 0.45 point).
Dès qu’un bien présente un défaut ou un niveau de prix jugé déraisonnable, son prix est négocié. Cette réalité est encore plus visible à Paris, où l’on est passé de 2.90 % entre le prix de vente et le prix d’achat au 1er trimestre 2021, à 3.84 %.

Conclusion de Yann Jéhanno, président du réseau Laforêt

« … Mais le marché de l’immobilier ancien est aussi une terre d’opportunités. Avec la pénurie de matériaux, la construction neuve est à la peine et l’immobilier ancien apparaît plus que jamais comme le principal marché immobilier. Côté opportunités, on trouve également la généralisation du télétravail, avec la possibilité d’organiser sa vie différemment, en acquérant par exemple une plus grande surface à l’extérieur d’un grand centre urbain, tout en gardant un pied-à-terre dans le centre-ville.

Le gouvernement qui sera constitué dans 3 semaines devra, quoi qu’il en soit, prendre des mesures pour favoriser l’accès à la propriété des Français et les accompagner plus fortement dans ses exigences de rénovations, pour lesquelles il faut un vrai plan d’accompagnement et des financements massifs, afin d’éviter une crise sociale majeure en France.

Et cela d’autant plus que les finances de l’État bénéficient des nombreux revenus liés à l’immobilier : taxe foncière, droits de mutation, droits de succession, IFI… En résumé, pourquoi attendre puisque l’État est gagnant à tous les coups lorsque les Français accèdent à la propriété ou développent leur patrimoine ? ».

Vous êtes intéressé(e) par la franchise LAFORET FRANCE ?

Franchise LAFORET FRANCE

LAFORET FRANCE

Laforêt a été lancé en 1981 avec l'ouverture d'une première agence immobilière indépendante en région parisienne. Dix ans après, le réseau de …

Contacter l'enseigne

Pourquoi choisir cette enseigne ?

  • Formation : Oui
  • Aide pour le dossier de financement : Oui
  • Aide à la recherche d'un local : Oui
  • Remise de manuels de savoir-faire : Oui
Voir la fiche
Actualités de LAFORET FRANCE

Après avoir travaillé comme conseiller et négociateur immobilier, Valon Muhadri a été convaincu par l’accompagnement proposé par le réseau Laforêt et a choisi de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Aujourd’hui, il dirige 3 agences Laforêt. Le parcours de Valon Muhadri, multi-franchisé Laforêt Valon Muhadri a été orienté vers les métiers de l’immobilier par un ami […]

Face à un marché immobilier qui a l’air de reprendre des couleurs, la franchise Laforêt a souhaité accélérer les ventes en relançant son opération « Les Prix Bleus ». Cette opération qui a déjà connu un grand succès l’année dernière promet aux acquéreurs une sélection de biens à prix ajustés, alignés avec les tendances actuelles […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation
BUREAU VALLÉE

Le n°1 en fournitures de bureau et papeterie

+ 200 villes à pourvoir, dont des opportunités de cession

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 90 000€
  • CA moyen : 650 000€
  • Droit d'entrée : 15 000€
  • Nombre d'unités total en national : 400
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.