Comment monter un business plan solide pour convaincre un banquier ? 1ère partie

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Comment monter un business plan solide pour convaincre un banquier ? 1ère partie
  • Créé le : 04/06/2020
  • Modifé le : 19/01/2021

Un business plan solide et cohérent est crédible ! Et s’il est crédible, il saura convaincre votre banquier qu’il peut vous faire confiance ! Comment  monter un business plan solide ? Quelles sont les informations qui donnent du crédit à votre business plan ? Quelles sont les erreurs à éviter lors du montage de votre business plan ? Quelques éléments de réponse.

Comment monter un business plan solide ?

Le « Business plan » ou « Plan d’affaires » formalise votre projet d’entreprise. Plus encore qu’un document comptable, le business plan doit permettre d’apprécier si votre profil correspond à votre projet et si l’articulation financière, économique et commerciale de votre projet assurent sa viabilité. En clair, tous les éléments que vous allez présenter dans votre business plan doivent être cohérents ! Et avant de rassurer votre banquier, le business plan doit en premier lieu vous rassurer sur la faisabilité et la rentabilité de votre projet ! A ce double titre, le business plan est un document repère dans le montage d’un projet.

Lire aussi : Devenir franchisé : comment convaincre le banquier ?

Que contient un business plan solide ?

Un business plan rassemble de nombreuses informations diverses au sein de 5 grandes rubriques :

  • La présentation du projet et de vos qualités pour le porter ;
  • Votre marché potentiel ;
  • Vos produits et services ;
  • Votre stratégie d’entreprise ; (Lire la 2ème partie)
  • Vos données financières (Lire la 2ème partie)

Lire aussi : Focus sur le business plan en franchise

La présentation du projet et de vos qualités pour le porter

Une création d’entreprise quel-quelle soit repose sur un projet bien clair et un porteur de projet convaincu et motivé. Pour rassurer votre banquier sur votre capacité à créer et à rembourser le prêt demandé, la première partie de votre business plan doit clairement définir les grandes lignes du projet au travers d’une fiche synthétique. Dans cette fiche, vous allez décrire :

  • la nature du projet (création ou reprise) ;
  • la forme juridique (EI, EURL, SARL, SA, SAS) ;
  • le type de projet (entreprise artisanale, entreprise commerciale, société de services) et le secteur d’activité ;
  • la description rapide de l’activité de l’entreprise (quels produits ou services ?) ;
  • le type de clientèle (professionnels, particuliers, collectivités, mixte) ;
  • le chiffre d’affaire annuel moyen attendu ;
  • le montant de votre apport personnel ;
  • les besoins de financement (matériel, fonds de commerce, pas de porte, etc) ;
  • les besoins de cautionnement ;
  • l’accompagnement et les aides demandées pour la création d’entreprise.

A la suite de cette brève présentation, vous devez vous présenter et faire le point sur vos compétences et motivations pour mener à bien votre projet :

  • Votre situation familiale (régime matrimonial, nombre d’enfants) ;
  • La description de votre patrimoine privé et les éventuels prêts en cours ;
  • La description du patrimoine privé de vos associés le cas échéant ;
  • Vos compétences techniques, de gestion et commerciales ;
  • Vos motivations.

Votre marché potentiel

Dans cette rubrique, vous allez exposer dans le détail les résultats de votre étude de marché. Le banquier à la lecture de cette partie doit capter le potentiel clients de votre projet. Pour cela, vous devez apporter des réponses claires à des questions classiques comme :

  • Les contours précis du marché visé ;
  • Le profil type de votre clientèle (particuliers, professionnels, collectivités, mixte, âge, sexe, CSP, délais de règlement, récurrence, etc) ;
  • La zone de chalandise (chiffrage et géolocalisation) ;
  • Les possibilités d’évolutions du marché visé, les tendances ;
  • Les obstacles au marché (réglementaire, économique, financier ou technologique, etc) ;
  • Les différentes formes de concurrences (directs, indirects), leurs chiffres d’affaires, le type de produit ou service proposé, etc ;
  • Le positionnement par rapport aux concurrents ;
  • La part de marché estimée ;
  • Les caractéristiques de la demande (nombre de clients, volume de consommation, zone de chalandise, modification des demandes passées et à venir…) ;

Vos produits et services

Dans cette partie, l’accent est mis sur le concret de votre activité : les produits et services proposés.
En franchise, cette rubrique est assez simple à compléter puisque les produits et services ont été calés par avance par le franchiseur en terme de prix, de brevets, de conditionnements, etc. Reste toutefois à les relocaliser en prenant en compte les particularités de votre clientèle locale.

Lire la suite : Comment monter un business plan solide pour convaincre un banquier ? 2ème partie

Plus de franchises
Franchise ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DES 3 FRONTIERES ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DES 3 FRONTIERES

Formation et soutien scolaire

Apport : 80 000€

Franchise GROUPEMENT LES MOUSQUETAIRES GROUPEMENT LES MOUSQUETAIRES

Supermarché et Supérette

Apport : 65 000€

Franchise CASÉO CASÉO

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 80 000€

Franchise HUBLISS HUBLISS

Aide à domicile, ménage, jardinage

Apport : 10 000€

Franchise REPAR’STORES REPAR’STORES

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 5 000€

Franchise SPEEDY SPEEDY

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

Franchise BODY MINUTE BODY MINUTE

Institut de beauté, esthétique

Apport : 30 000€

Franchise EWIGO EWIGO

Achat et vente automobile

Apport : 25 000€

Plus de franchises

Actualités

Soucieux de répondre au mieux aux attentes de ses clients, Monoprix a sélectionné une gamme de produits locaux provenant d’un rayon ne dépassant pas 100 km. Cette gamme met à l’honneur les spécialités des régions françaises. Au départ, cette initiative a été expérimentée dans 12 points de vente du réseau. Elle est actuellement en cours […]

Le réseau Intermarché et le pôle mer d’Agromousquetaires ont décidé d’adopter des caisses IFCO en plastique isothermes, réutilisables et recyclables pour le transport des produits de leurs rayons Marée. Ces nouvelles caisses viennent remplacer les anciennes en polystyrène utilisables qu’une seule fois pour transporter les produits de la mer de ses établissements de production jusqu’aux […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Midas

Entretien et réparation automobile

Apport : 60 000€

CA moyen : 650 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.