Christophe Guyon: Témoignage d’un franchisé Temporis

  • Créé le : 04/10/2015
  • Modifé le : 04/10/2015
Christophe Guyon a travaillé pendant 10 années successives pour l’un des trois grands groupes succursalistes du secteur du travail temporaire. Il a eu à s’occuper de quatre agences soit pour le lancement soit pour le redressement des résultats d’un point de vente existant. « Seul le chiffre d’affaires comptait. Je subissais la ligne conductrice de l’entreprise, dont les valeurs humaines s’étiolaient au sein du point de vente après l’euphorie des premiers mois d’ouverture« , confie-t-il.

Un déclic qui lui a donné envie de créer son entreprise

Bien qu’il était régulièrement augmenté, Christophe Guyon n’était pas satisfait de cette multinationale qui lui en apprenait beaucoup sur un plan professionnel mais lui rappelait régulièrement qu’il avait un salaire et qu’il devait dire « oui » à ses supérieurs.
Il continue de raconter: « On ajoutait : « si tu n’es pas content, tu n’as qu’à te mettre à ton compte ! » En 2005, je suis passé devant la vitrine d’une agence Temporis. Le déclic de la création d’entreprise s’est produit quinze jours plus tard« .

« L’intérim, c’est travailler sur le domaine de l’humain »

Six ans après qu’il aye rejoint le réseau Tempopris, Christophe Guyon a ouvert une agence à Redon (Ille-et-Vilaine), et deux points d’accueil à Ploërmel (Morbihan) et Châteaubriant (Loire-Atlantique). Il s’est exprimé sur sa vision du travail Temporis : »L’intérim, c’est travailler sur le domaine de l’humain, tout autant avec ses forces qu’avec ses faiblesses, car rien n’est immuable ou défini par avance. Ce positionnement dans notre métier est la base du concept Temporis, qui se traduit notamment en donnant de la considération à nos deux types de clients : l’intérimaire et l’entreprise« .
Pour C. Guyon, le réseau véhicule des valeurs humaines tel que la convivialité, l’écoute, l’enrichissement mutuel et le partage, que ce soit dans l’accompagnement du franchiseur que dans la méthode de prospection commerciale.

Une méthode commerciale authentique

« Auparavant, on m’avait enseigné la technique de l’entonnoir, à préparer les réponses aux objections, à conclure la vente à partir d’un argumentaire… Pierre Moritel, l’un des deux dirigeants du réseau, m’a appris à ne pas penser à la place de l’autre, à ne pas vivre dans sa tête« , explique Christophe Guyon.
Avec Temporis, par contre, le franchisé « exprime son état d’esprit, sa manière de fonctionner, son envie de travailler avec son interlocuteur« .
Une méthode qui fait que le franchisé est plus à l’écoute de son prospect, qui a d’avantage envie de faire confiance. Une ambiance entre franchisé et interlocuteur qui permet de meilleurs résultats.
« J’ai aussi senti qu’on pouvait trouver appui sur Temporis à chaque étape du développement de mon affaire« , continue-t-il.  

Des débuts difficiles pour Christophe

Christophe Guyon a rencontré des difficultés durant ses débuts. Lorsqu’il avait réussi à rentabiliser deux agences de son ancien réseau succursaliste en 6 mois, il n’avait en sa possession que 15 000 €. Même s’il avait finalement réussi à obtenir un prêt professionnel, la crise de 2008 n’a pas été simple à gérer.
« Nous avons passé cette période difficile grâce au « trésor de guerre » accumulé au cours des deux premières années d’ouverture. Cette situation m’a conduit à toujours déterminer où je veux emmener mes équipes et savoir répondre à leurs interrogations. Par le management de salariés, on grandit au quotidien dans sa façon d’être au sein d’un groupe dans sa vie privée. Mais aussi dans son rôle de chef d’entreprise. En développant mon affaire sur plusieurs sites, je ne fais pas tout, et tout seul, au risque de tout faire mal« , relate Christophe Guyon.
Désormais sa structure peut fonctionner sans que sa présence soit impérative. Un temps récupéré dans son agenda qui facilite son implication dans des clubs d’entrepreneurs, une autre manière de faire du commerce en ouvrant des portes professionnelles. 
Christophe Guyon conclut: « J’ai aussi la chance d’être une agence formatrice des nouveaux franchisés Temporis et de pouvoir accompagner la réussite de mes pairs« .

L’importance d’adapter et de faire évoluer les outils proposés par le franchiser

Si le franchiseur est le responsable de la stratégie et de l’innovation de son réseau, le franchisé doit se concentrer sur sa relation avec le client et ne pas hésiter à innover et proposer de meilleurs outils à utiliser.
Comme l’explique Christophe Guyon: « Il faut constamment créer ou améliorer des outils pour nous différencier sur le marché en correspondant aux besoins de nos clients. Je participe ainsi aux CDTC pour faire évoluer le réseau Temporis, à partir de mon expertise du terrain. J’ai notamment suggéré la création d’une assurance « dommages sur véhicules confiés », car j’avais dirigé une agence spécialisée « transports », une initiative validée par le franchiseur« .

La reconnaissance, enfin… mais quand même!

Selon Christophe Guyon, en réussissant en tant que chef d’entreprise, on obtient certes plus de reconnaissance auprès de sa famille et de ses amis, mais on doit assumer que le monde crie sur les patrons en les stigmatisant.
Il finit par conclure : »Au sein du réseau Temporis, j’ai montré qu’on pouvait défendre des valeurs humaines essentielles et ne pas se fourvoyer, tout en créant une entreprise. Il faut simplement bien mesurer tous les éléments nécessaires pour se lancer, avoir confiance en soi, relever ses manches et y aller ! « .

Interview réalisée par l’enseigne

Plus de franchises

Franchise LA MIE CALINE LA MIE CALINE

Boulangerie, pâtisserie, traiteur

Apport : 80 000€

Franchise L’ONGLERIE L’ONGLERIE

Institut de beauté, esthétique

Apport : 15 000€

Franchise LAFORET FRANCHISE LAFORET FRANCHISE

Agence immobilière

Apport : 50 000€

Franchise NETTO NETTO

Supermarché et Supérette

Apport : 60 000€

Franchise PERENE PERENE

Cuisine, bain, placard, cheminées

Apport : 40 000€

Franchise Centre Services Centre Services

Aide à domicile, ménage, jardinage

Apport : 28 000€

Franchise BAZARLAND BAZARLAND

Bazar, solderie

Apport : 100 000€

Franchise Be Harmony Be Harmony

Santé, pharmacie, dentaire

Apport : 15 000€

Plus de franchises

Actualités

Le groupe Auchan quitte l’Italie et le Vietnam

Le distributeur historique et commerçant nouvelle génération Auchan a annoncé son intention de se retirer du Vietnam. Après l’Italie, le groupe fait face à de nouvelles difficultés. Il va devoir céder ses 18 points de vente dans le cadre d’une vaste restructuration en vue de combler sa lourde perte. C’est donc officiel, le groupe quitte […]

La franchise Chamas Tacos profite de l’essor du marché du tacos

Fondée en 2014 par deux amis d’enfance grenoblois passionnés de « fast food », la franchise Chamas Tacos surfe sur le marché porteur du tacos. L’enseigne connaît un réel engouement depuis son lancement grâce notamment à sa sauce fromagère maison au goût unique mais aussi à la qualité du service. En effet, la chaîne de restauration […]

Franchise Tom&Co : Des valeurs fortes au service de la relation entre le maître et son compagnon !

Tom&Co ne veut pas être seulement une enseigne de vente de produits pour animaux mais souhaite être le partenaire du propriétaire dans sa relation avec son animal ou avec les animaux du jardin en lui offrant des conseils et un accompagnement de qualité. Zoom sur les valeurs Tom&Co Chez Tom&Co, les équipes sont animées par une […]

La franchise Cuisine Plus développe une nouvelle offre haut de gamme

La franchise Cuisine Plus, enseigne du Groupe Franchise Business Division – première franchise européenne de distributeurs de cuisines équipées avec ses quatre enseignes : Ixina, Cuisine Plus, Cuisines Références et Vanden Borre Kitchen – étoffe son offre grâce à un nouveau partenariat exclusif sur le territoire français avec un nouveau fournisseur, Hofemeier.  Cuisine Plus a toujours […]

Le Marais : la nouvelle adresse parisienne de l’enseigne Jonak

Jonak, l’enseigne française de chaussures pour femmes, inaugure le 16 mai 2019, son tout nouveau point de vente parisien situé au 22 rue des Francs-Bourgeois dans le Marais. Un nouveau pied à terre La marque de chaussures pour femmes Jonak, fondée en 1964 par Marcel Nakam s’est offert un tout nouveau pied à terre parisien […]

Plus d'actualités

Fermer le menu