Bilan de l'essor des services à la personne et perspectives pour les franchises

Beaucoup se sont engouffrés sur le marché des services à la personne qui pèse 15 milliards d'euros et les enseignes ont éclos à un rythme un peu effréné. Il est vrai que la demande est  forte (vieillissement de la population et incitation fiscale) et que le panel de métiers opérant sur ce créneau est très large. On ne dénombre pas moins d'une vingtaine de prestations différentes : garde d'enfant, soutien scolaire, assistance informatique, jardinage, bricolage et les services aux personnes dépendantes tels que soins à domicile, toilettes, cuisine, etc…
 
Les franchises ont trouvé leur place dans le paysage en apportant un savoir-faire et une notoriété qui ne s'acquièrent qu'après des années d'expérience dans un domaine où les maitres mots sont service et relationnel fort avec le client. Elles ont choisi d'être mono service ou multi services (comme Axéo Services qui propose, en plus des offres traditionnelles, des prestations plus originales telles que l'accompagnement dans le cadre d'un déménagement, des services réception et gardiennage, et du pressing pour les salariés d'entreprises partenaires). La franchise Age d'Or s'est spécialisée dans l'assistance aux personnes âgées (même si elle propose maintenant d'autres prestations) tandis que la franchise Babychou s'adresse uniquement aux enfants. Certaines se sont orientées dans le soutien scolaire (Cour Ado), le dépannage informatique (Depanordi) ou le courtage assurance (Assurtis).
Les franchises Un Monde de Services ou Coviva ont elles opté pour le multi services.

Un secteur en bonne position

En terme de nombre de réseau, les franchises de service à la personne arrive déjà en deuxième position derrière l'équipement de la personne et 8ème en nombre de franchisés – raison : le nombre de réseaux jeunes et en développement-
Cependant pour les enseignes de franchise bien installées au concept maitrisé, le chiffre d'affaires continue de grimper. Par contre pour les jeunes réseaux, c'est plus difficile. Il faut se faire une réputation et les franchisés doivent apprendre à séduire pour recruter des collaborateurs qui veulent s'investir dans un métier parfois assez peu reconnu et souvent à temps partiel.
Comme chaque fois qu'un marché émerge, beaucoup se lancent tête baissée en pensant que cela sera facile puisque la demande est là. Le modèle en franchise offre une meilleure sécurité sur le long terme à condition d'avoir un vrai concept, de le modéliser, de recruter des franchisés volontaristes et de l'assister dans son activité en créant un réseau organisé. Choisissez bien en interogeant des franchisés existants après avoir rencontré plusieurs franchiseurs.

Articles similaires

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 11 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Comment bien choisir sa franchise

par ST - 28 jours

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - un mois

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Informations clés

  • Crée le: 27/10/10 02:00

Les franchises qui recrutent