Bazar et prévisionnels ne font pas toujours mauvais ménage…

Actualités & Interviews / Interviews des experts / Bazar et prévisionnels ne font pas toujours mauvais ménage…
  • Créé le : 25/04/2017
  • Modifé le : 25/04/2017

Les faits

Un franchiseur dans le domaine du bazar assigne l’un de ses franchisés afin d’obtenir (notamment) paiement de l’important arriéré dû par ce dernier (marchandises). Comme (trop …) souvent dans un pareil cas, le franchisé contre-attaque et invoque un manquement du franchiseur à son obligation d’information précontractuelle. 
Arguments du franchisé 

Décision : La Cour d’Appel rejette les demandes du franchisé :

• rappelant d’abord qu’il n’incombe pas au franchiseur de fournir une « étude » de marché mais seulement un « état » de marché ; 
• précisant que le franchiseur qui remet des documents non exigés par les dispositions légales et règlementaires doit veiller à fournir une information sérieuse, loyale et sincère ; 
• et considère que le franchiseur ne saurait être blâmé en l’espèce car il n’est pas établi qu’il aurait remis le document « tissu commercial » ou que le prévisionnel serait exagérément optimiste ou trompeur. 

Conseil Pratique

• Le franchiseur s’engage lorsqu’il remet un prévisionnel, et doit donc – s’il décide de remettre un tel document au candidat franchisé (ce qui n’est pas recommandé…) – l’établir sur la base de chiffres réalisés par des établissements comparables, tant en terme de situation concurrentielle que de superficie et de zone de chalandis ; 
• La communication des chiffres réalisés par les franchisés du réseau constitue un moyen de permettre au candidat d’établir son propre prévisionnel, à condition de préciser pour chaque franchisé la zone de chalandise, la qualité et la situation concurrentielle de leur emplacement et la surface de vente. 
Prudence est donc toujours de mise dans les échanges d’informations, par nature aléatoires et fortement dépendants du franchisé lui-même, avant la signature du contrat, puisqu’ils conditionneront la relation future entre le franchiseur et son franchisé. 

Cour d’Appel de Montpellier, 28 février 2017 (n’hésitez pas à nous contacter pour avoir communication de la décision) 

Le franchisé affirme que le franchiseur lui aurait remis :

• un document intitulé « tissu commercial » ne recensant pas plusieurs concurrents situés à proximité de son local ;
• un prévisionnel d’activité dont le chiffre d’affaires annoncé s’est avéré plus de deux fois supérieur au chiffre d’affaires réalisé en 7 mois d’activité.

Arguments du franchiseur

Le franchiseur considère avoir correctement rempli son obligation précontractuelle et : 
• conteste avoir élaboré ou même remis le document intitulé « tissu commercial» ; 
• soutient que le franchisé a rendu visite à la plupart des concurrents non mentionnés dans le document intitulé « tissu commercial» avant la signature du contrat de franchise ;
• démontre avoir élaboré le prévisionnel :
– en présentant d’abord la situation de 61 magasins franchisés et détaillant pour chacun le nombre d’habitants dans la zone de chalandise, la qualité et la situation concurrentielle de leur emplacement, la surface de vente et leur chiffre d’affaires, 
– puis en prenant comme élément de comparaison un magasin venant d’ouvrir et se trouvant dans une situation comparable (surface de vente et environnement). 

Plus de franchises
Franchise MONCEAU FLEURS MONCEAU FLEURS

Fleuriste

Apport : 70 000€

Franchise BIOCOOP BIOCOOP

Produits bio et naturels

Apport : 80 000€

Franchise PHILAE SERVICES FUNERAIRES PHILAE SERVICES FUNERAIRES

Funéraire, pompe funèbre

Apport : 30 000€

Franchise JFG CLINIC JFG CLINIC

Institut de beauté, esthétique

Apport : 30 000€

Franchise DIAGAMTER DIAGAMTER

Diagnostic immobilier

Apport : 15 000€

Franchise PERENE PERENE

Cuisine, bain, placard, cheminées

Apport : 40 000€

Franchise MOBALPA MOBALPA

Cuisine, bain, placard, cheminées

Apport : 60 000€

Franchise L’ONGLERIE L’ONGLERIE

Institut de beauté, esthétique

Apport : 15 000€

Plus de franchises

Actualités

Tout nouveau, tout beau ! Après bientôt 10 ans d’activité, et face au succès rencontré, le magasin Biocoop Le Sillon Bio déménage dans de nouveaux locaux en plein cœur du parc commercial La Colleraye. Un projet qui mûrit depuis près de 3 ans ! Manque de place en réserve, locaux sociaux et bureaux inadaptés, fréquentation […]

Cette année, Speed Burger donne un nouvel élan à son concept en le faisant évoluer tant au niveau des services proposés, que de son style architectural ou de sa baseline ! Les mœurs ont changé, Speed Burger aussi ! La marque adapte donc sa communication visuelle et son offre pour garder une place privilégiée dans […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter AC Franchise
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques, conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.