Le métier dans le sport et le fitness

La plus grande difficulté des métiers du sport et du fitness est de fidéliser sa clientèle qui est très sensible à la concurrence, aux effets de mode, et aux équipements proposés. Le renouvellement du concept doit être constant et l’acquisition de matériel « nouvelle génération » est indispensable.

Les coaches privés, les centres de Thalasso et les associations sportives constituent la plus grande concurrence. Là encore, l’appartenance à une franchise de renom est un avantage non négligeable.

Les coaches privés, les centres de thalasso et les associations sportives constituent la plus grande concurrence. Là encore, l’appartenance à une franchise de renom est un avantage non négligeable.

Investissements et gestion

La plus grande partie de l’investissement concerne les locaux et leur aménagement ainsi que les équipements sportifs. Il ne faut pas non plus négliger la partie publicitaire pour la notoriété de son centre et pour fidéliser la clientèle.

Pendant l’exploitation de l’activité, d’autres charges sont importantes, l’amortissement du matériel ou sa location et le coût du personnel. Il est important que le nombre des encadreurs soit suffisant pour satisfaire la clientèle, mais il faut aussi prendre en compte la rentabilité de l’établissement.

Au démarrage de l’activité (environ 3 mois) un fonds de roulement important est nécessaire, mais dès que la clientèle a signé les abonnements la trésorerie devient positive. Il arrive malheureusement que les exploitants confondent tiroir caisse et bénéfices et coulent leur affaire en achetant de belles voitures ou en faisant d’autres dépenses inconsidérées.
Pour aménager une salle de fitness il faut en moyenne 1 000 euros le m² (chiffres 2008). Une salle bien équipée doit comporter une vingtaine d’appareils. Une petite salle a une superficie d’environ 200 m².

Le low cost

Les centres de remise en forme low cost favorisent la démocratisation du fitness. D’après le magazine Profession bien-être, le low-cost offre le même matériel que le haut de gamme, ce qui est apprécié des consommateurs.
Le plus grand défi pour les clubs pratiquant des bas prix est l’entretien, et notamment le remplacement du matériel. Un bon matériel d’équipement sportif a une durée de vie n’excédant pas cinq ans. Pour fidéliser la clientèle, il ne faut pas faire l’impasse sur la qualité du matériel, les clients sont très bien informés sur les derniers modèles du marché et sur ce qu’ils peuvent trouver auprès de la concurrence. Pour combattre ce coût, un marché parallèle de reconditionnement du matériel est en train de se mettre en place.
Un signe que le fitness low-cost se développe : le Groupe Moving a créé Moving Express, club de fitness low cost qui vient renforcer Fitness Park, la grande enseigne de fitness low cost du réseau. Les salles y sont équipées de matériel en libre-service et offre la possibilité de suivre des cours interactifs sur écran vidéo.
La rédaction vous conseille :
Vous pensez que votre vie professionnelle future se situe dans le secteur du sport et du bien être ? Les professionnels estiment que ces secteurs ont un potentiel de croissance important, notamment au sein des réseaux de franchise.

Pour en savoir plus sur le sujet, nous vous invitons à découvrir nos dernières actualités consacrées aux franchiseurs de fitness.

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter AC Franchise
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques, conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.