En pratique, comment se lancer en franchise quand on est une femme ? 5/5

  • Créé le : 12/11/2019
  • Modifé le : 12/06/2020

Que l’on soit un homme ou une femme, des étapes successives sont à franchir pas à pas pour réussir sereinement son lancement en franchise. Ceci étant, l’étape de la recherche de financement peut être souvent plus ardue pour les femmes que pour les hommes.

Comment se lancer en franchise quand on est une femme ?

Étape 1 : valider sa motivation et ses compétences

Créer une entreprise, qu’elle soit en franchise ou non, implique en premier lieu de bien cerner ses points forts et ses points faibles. Un bilan de compétences peut être réalisé en amont pour savoir quels sont les traits de caractère saillants de votre profil pour mieux orienter votre future activité. L’idée est aussi d’identifier les freins personnels et professionnels pour mieux les lever.

Étape 2 : déterminer un secteur d’activité

Votre futur secteur d’activité peut être en rapport étroit avec vos expériences. Mais il peut aussi en être totalement éloigné si vous vous inscrivez dans le cadre d’une reconversion. Le secteur d’activité se détermine aussi en fonction des spécificités de votre région / ville.

Étape 3 : faire son étude de marché

Sur un secteur d’activité donné, et un secteur géographique, vous devez confronter la demande client potentielle pour votre future franchise en réalisant une étude de marché. Étude des concurrents directs et indirects, typologie de la clientèle, zone de chalandise… votre étude de marché doit rassembler le maximum d’informations diverses !

Étape 4 : sélectionner les réseaux et choisir son franchiseur

Quand vous avez cerné le potentiel de votre future activité sur votre secteur géographique, il est temps de passer à l’étape de l’étude des concepts correspondants en franchise. Par un tri justifié, vous allez arriver à une short list de franchiseurs potentiels qu’il va vous falloir rencontrer. A l’issue de ces rencontres, vous pourrez finalement choisir le franchiseur qui correspond le mieux à votre projet.

Étape 5 : bâtir son prévisionnel

Toute création d’entreprise nécessite de bâtir un prévisionnel afin de définir son seuil de rentabilité et les besoins en trésorerie. Même si tous les franchiseurs apportent à ses candidats des chiffres estimatifs, le prévisionnel en franchise est de la responsabilité du franchisé ! Plus de prévisionnel est réaliste plus il aura de chances de rassurer les banques.

Étape 6 : rechercher ses financements

Épargne personnelle, emprunt à la famille et aux amis (love money), subventions et autres prêts d’honneur viennent constituer l’apport personnel. Sur la base de cette cagnotte, la banque va prêter (ou pas !) le reste des financements nécessaires au lancement. Plus l’apport personnel est conséquent et plus les banques auront de garanties de remboursement. L’apport personnel doit représenter au minimum 30% de l’investissement global.

Étape 7 : trouver un local

Comme on l’entend souvent dire, le succès d’une affaire tient essentiellement à l’emplacement du local. Généralement, la recherche du local est accompagnée par le franchiseur. Certaines activités peuvent aussi être lancées sans local (mandataire immobilier par exemple).

Étape 8 : choisir son statut d’entreprise

Entreprise individuelle, EURL, SARL, SA, SASU, SAS… pour se lancer, vous devez choisir parmi les différentes options de statuts. Ce choix se fait en fonction de votre situation familiale, de votre patrimoine, et des risques que vous êtes prêt à prendre.

Étape 9 : signer son contrat de franchise

La signature du contrat de franchise vient sceller votre partenariat avec votre franchiseur. Elle s’accompagne du versement du droit d’entrée. Le contrat de franchise peut être de durée variable selon les concepts. La signature est souvent suivie par la formation initiale donnée par le franchiseur pour transmettre son savoir-faire.

Étape 10 : ouvrir sa franchise !

Dernière et ultime étape, l’ouverture de votre point franchisé vient clore les phases de création. L’ouverture se fait le plus souvent avec le soutien du franchiseur (animateur sur place pendant quelques jours, publicités ciblées de lancement, etc).

Lire aussi : Devenir franchisé, quelles sont les 10 étapes clés ?

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Mon Agence Automobile

Ouvrir une agence automobile

Apport : 20 000€

CA moyen : 240 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.