Quelle solution pour maintenir la vente des fleurs durant le reconfinement ?

Actualités & Interviews / Actualités des réseaux / Quelle solution pour maintenir la vente des fleurs durant le reconfinement ?
  • Créé le : 06/11/2020
  • Modifé le : 06/11/2020

Franck Poncet, président d’Emova group, leader des fleuristes franchisés en France, demande à l’État de considérer le commerce de fleurs comme un commerce de 1ère nécessité. L’idée étant de pouvoir rouvrir les magasins dans 2 semaines et de reprendre la vente des fleurs, dès à présent, sur les trottoirs, devant les pas-de-porte.

franchise fleurs

Les fleuristes proposent une solution pour maintenir leur activité

En France, où on compte entre 13 000 et 14 000 fleuristes, plus de 2 000 ont dû mettre la clé sous la porte lors du 1er confinement, 40 millions d’euros de fleurs ont été détruits, et 1 080 emplois ont été supprimés chez les fleuristes, selon une enquête réalisée par Val’hor, l’interprofession du végétal.

Franck Poncet, président d’Emova group, détenant les franchises Monceau Fleurs et Au nom de la Rose, a affirmé que les fleuristes ont pu rester ouverts pour le week-end de la Toussaint mais s’ils sont obligés de garder leurs portes fermées jusqu’au 1er décembre, cela constitue un énorme danger pour les commerces ainsi que leurs fournisseurs, en France et en Europe.

D’autre part, les ventes de sapins de Noël devraient commencer la dernière semaine de novembre et représentent d’habitude 20 %, voire 35 % du chiffre d’affaires de décembre pour les fleuristes.

Franck Poncet demande donc à l’État de permettre aux fleuristes de rouvrir leurs portes dans 2 semaines et de continuer à proposer leurs produits, dès à présent, sur les trottoirs.

Bien évidemment, il y a aussi la solution de la vente à distance permettant aux clients de prendre commande par téléphone ou sur site pour se faire livrer ou retirer sa commande en magasins. Malheureusement, tous les fleuristes ne sont pas organisés pour proposer ce type de service, sans oublier que fleuriste, c’est avant tout un métier de proximité et de conseil.

Franchise AU NOM DE LA ROSE

Vous êtes intéressé(e) par cette franchise ?
N'hésitez pas à faire une demande de documentation !

Demande documentation
Actualités de AU NOM DE LA ROSE

Suite à sa participation au concours visant à récompenser des femmes et jeunes filles artisanes, Caroline Eckendoerffer, franchisée du réseau Au Nom de la Rose à Strasbourg, a remporté le trophée « Madame Artisanat Alsace 2021 ». Caroline Eckendoerffer, une franchisée engagée Le concours « Madame Artisanat Alsace » met à l’honneur, depuis 2008, des femmes et jeunes […]

Les fleuristes ont été autorisés par le Gouvernement à maintenir leur activité. Par conséquent, les points de vente d’Emova Group continueront à rester ouverts partout en France, y compris dans les 16 départements concernés par le confinement. Monceau Fleurs et Au nom de la Rose maintiennent leurs magasins ouverts Le Gouvernement a annoncé, le 18 […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Memphis

Concept original inspiré des vrais « diners » américains

Apport : 150 000€

CA moyen : 1 200 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.