BRICORAMA

Bricolage et jardinage

Apport personnel minimum : 400000 EUR

Type de contrat : franchise

Journée formation pour futurs franchisés du Franchise Business Club : Témoignage Pascal Jeanney, adhérent Mousquetaires

AC Franchise et Franchise Business Club ont organisé le 13 février dernier une journée formation pour futurs franchisés, animée par Jean Samper. Parmi les intervenants, Pascal Jeanney, 52 ans, adhérent du groupement des Mousquetaires et propriétaire d'un Bricomarché et d'un Brico Cash dans les Vosges, à Neufchâteau.
Pascal et Cathy Jeanney, adhérents au groupement des Mousquetaires

Les débuts de Pascal Jeanney au sein du groupement

Pascal Jeanney, 52 ans, est un adhérent du groupement des Mousquetaires et propriétaire d'un Bricomarché et d'un Brico Cash dans les Vosges, à Neufchâteau. Il est arrivé, avec son épouse, à Neufchâteau en 2002, en rachetant un vieux magasin Bricomarché qu'ils ont fait évoluer. En 2008, ils achètent un second magasin à Joinville en Haute Marne, qu'ils revendent 5 ans après. Il y a deux ans, ils ont racheté un concurrent, Mr. Bricolage à Neufchâteau pour le transformer en Brico Cash.

Si cela fait maintenant 15 ans qu'ils sont entrepreneurs, avant de démarrer, le couple s'était avant tout demandé ce qui les passionnaient et ce qui était porteur. Ils ont été rassurés, entre autres, par le fait que le bricolage soit le deuxième marché de consommation en France, après l'alimentaire et l'intérêt porté par les français au bricolage et à l'amélioration de l'habitat...

"Nous avions l'avantage d'être indépendants et nous avions besoin de nous sentir chez-nous, d'être propriétaires de notre propre affaire et de pouvoir mettre en oeuvre une politique commerciale que nous allions déployer. C'est ces critères, en plus de la passion, qui nous animaient et qui continuent de nous animer aujourd'hui encore", confie Pascal Jeanney.

Le groupement des Mousquetaires, comment ça fonctionne ?

Le groupement des Mousquetaires c'est 3 600 entreprises indépendantes - PME pour 3 000 chefs d'entreprise. Il est présent sur 4 métiers distincts:
  • L'alimentaire avec Intermarché et Netto
  • Le bricolage avec Bricomarché (enseigne de taille moyenne et plutôt rurale), Brico Cash (entrepôt de bricolage) et Bricorama (rachetée le 5 janvier et plutôt spécialisée sur les petites surfaces d'hyper proximité urbaine ou à contrario sur les grands formats en périurbain)
  • L'équipement automobile avec l'enseigne Roady comptant 200 centres en France
  • La restauration avec l'enseigne Poivre Rouge qui compte une centaine de points de vente dans l'hexagone

Le groupement des Mousquetaires est présent en France, Belgique, Portugal, Pologne et depuis le 5 janvier en Espagne avec exclusivement l'enseigne Bricorama. Les Mousquetaires c'est aussi 40 milliards de chiffres d'affaire: 29 milliards dans l'alimentaire, 3.3 milliards en bricolage et le reste est généré par Poivre Rouge, Roady ainsi qu'une importante activité industrielle via la soixantaine d'usines détenues par le groupe. Sur les 62 usines, 61 sont alimentaires et la dernière est destinée au bricolage. Celle-ci est une unité de conditionnement de visserie quincaillerie, dans laquelle sont employées exclusivement des personnes handicapées.
Les Mousquetaires est également le 3ème logisticien en France avec 46 entrepôts - bases logistiques, regroupant 146 milles collaborateurs qui travaillent au niveau du groupe ou dans les 3 600 points de vente.


"Le groupe est une grosse machine qui est totalement au service de ses magasins - PME. Pour ma part, je dirige deux PME: j'ai un peu moins de 20 salariés sur l'une et 28 salariés sur l'autre. Nous avons un ancrage local fort. Nous sommes installés de longue date dans les villes où nous exploitons nos commerces. Nous sommes un acteur économique fort, inscrit dans la vie de la cité. Au fil des années, depuis 50 ans, les PME se sont regroupées pour former un groupement et des entités communes: une centrale d'achats, des entrepôts, des usines, une banque, un assureur... l'ensemble des services dont nous avons besoin pour fonctionner dans nos PME", explique encore l'adhérent du groupement des Mousquetaires.
 
Le particularisme du groupement c'est qu'à partir de PME, des outils communs ont été créés qui une fois agglomérés représentent des outils très calibrés. Ces derniers sont codirigés par les patrons de PME. En effet, chaque dirigeant de PME donne deux jours de sa semaine pour co-animer une structure. Pascal Jeanney, par exemple, est directeur marketing des trois enseignes Bricomarché, Brico Cash et Bricorama.
Chaque dirigeant donc, durant deux jours par semaine, dans le cadre de ses fonctions dites de tiers-temps, a une mission stratégique et/ou opérationnelle et va encadrer un pan du groupement: tiers temps opérationnel, stratégique, logistique, financier...

"Nous avons donc le particularisme d'être, certes des PME, mais d'avoir de très gros outils très puissants dont nous sommes décisionnaires. Nous ne subissons pas des décisions, nous sommes co-acteurs du fonctionnement... Le tiers temps est obligatoire. C'est un engagement que l'on signe dans la charte lorsqu'on rejoint les Mousquetaires", déclare Pascal Jeanney.
L'intérêt de faire ce tiers-temps est de ne pas être spectateur de ce qui se passe mais acteur dans l'enseigne qu'on exploite au quotidien. C'est la chance d'avoir un pouvoir sur des décisions qui vont devenir des décisions très opérationnelles puisqu'il s'agira de décisions prises par des adhérents pour des adhérents. Les décisions qui seront prises ne seront donc pas le fruit d'une vision théorique et déconnectées de la réalité du terrain mais forcément ancrées avec la réalité.
Comme dans le cas d'une franchise, bien qu'il n'en soit pas une, le groupement met à la disposition de ses adhérents tous les outils nécessaires, des concepts forts et éprouvés, une centrale d'achats et une logistiques très performantes...
Notons aussi que pour rejoindre le groupement des Mousquetaires, il n'y a pas de droit d'entrée comme dans le cas d'une franchise mais il faudra justifier d'un apport personnel minimum pour pouvoir ouvrir ou reprendre une affaire, à hauteur de 30 % de l'investissement global. Cet apport minimum investit par l'adhérent est destiné au capital de sa propre entreprise-PME.


Dans chacune des sociétés (qui a 2500 actions), le groupement des Mousquetaires détient, une action, soit un 1/2500ème du capital social. Cela lui permet simplement d'avoir un droit de regard sur le compte d'exploitation et de prévenir l'exploitant en cas de problématique afin de réagir ensemble et rapidement et ainsi le mettre dans les meilleures conditions de réussite possibles.
Par ailleurs, toujours selon selon Pascal Jeanney, les deux jours de tiers temps passés au siège (généralement les mardis et les mercredis) obligent l'adhérent à avoir du recul par rapport à son exploitation et de revenir avec un regard tout neuf. Autre avantage, cela permet de faire monter en compétences et en autonomie ses équipes qui doivent continuer à faire tourner l'exploitation durant l'absence du dirigeant.

L'autre énorme différence avec la franchise, c'est le tiers temps mais également le fait que les adhérents sont, pour certains, copropriétaires de la holding qui détient l'ensemble de ces activités. Parmi les 3000 chefs d'entreprises du groupement, 1200 sont copropriétaires de la holding.
Pour devenir copropriétaires, il y a plusieurs conditions:
Avoir exploité pendant plus de deux ans un magasin Faire son tiers temps Acheter un certain nombre minimum d'actions: 60 actions, l'action coûtant approximativement 70 000 euros et ne pas dépasser un maximum de 680 actions. Pascal Jeanney souligne le fait que quelque soit le nombre d'actions détenu par un adhérent, en assemblée générale, chaque adhérent à une seule voix.

Comment rejoindre le groupement ?

Pour devenir patron Mousquetaires, il est possible de participer aux journées portes-ouvertes organisées par le groupement ou de prendre contact via les salons de la franchise. Des rencontres sont par la suite organisées pour permettre au candidat de mieux connaître le fonctionnement de l'enseigne et au groupement d'en savoir davantage sur les motivations, le profil et le parcours du candidat et déterminer s'il est fait pour devenir un chef d'entreprise au sein du groupement des Mousquetaires. Plusieurs autres rendez-vous sont programmés dont un stage découverte en point de vente permettant au candidat de découvrir des adhérents dans leur magasin, de voir la vraie vie d'un chef d'entreprise.

Le candidat passe par la suite devant une commission des sages. Suite à la validation en région (8 régions en France), le candidat passe devant une deuxième commission qui va prendre une dernière décision en se basant sur les capacités du candidat à être un chef d'entreprise, ancré dans le tissu économique local, responsable et raisonnable. Appelée commission d'agrément, elle va agréer le candidat à 98 %, avec 2 % de possibilité d'être ajourné, notamment dans le cas où le candidat est âgé de moins de 25 ans.
Parmi les adhérents, un tiers sont des fils et filles d'adhérents, un tiers des collaborateurs qui travaillent en magasins, en entrepôts ou en siège et enfin le dernier tiers est représenté par des personnes venant de l'extérieur. Pascal Jeanney faisait d'ailleurs partie de cette dernière catégorie avant de rejoindre les Mousquetaires.
 
Après validation, le candidat a droit à une formation comportant une partie théorique au siège à Bondoufle et pratique dans l'un des points de vente de l'enseigne qui intéresse le candidat et dans sa région d'origine. La formation de 4 mois permet de balayer tout ce qui est juridique, social, droit des affaires, montage financier et optimisation financière, gestion, commerce, réglementation... Au terme de ces 4 mois, le candidat a les compétences nécessaires qui lui permettent de prendre en charge sa propre affaire, dans les meilleures conditions possibles de réussite. Vient ensuite le moment de trouver un magasin. Le groupement propose à son candidat une liste de magasins à ouvrir ou à reprendre, qui correspondent en termes de valeur aux apports du futur chef d'entreprise.

Pascal Jeanney souligne également que le groupement a d'énormes besoins en recrutement. Actuellement, 10 % des chefs d'entreprise souhaitent vendre, soit 300 entreprises à reprendre. Pour choisir les emplacements des magasins, un service développement est dédié à la recherche d'emplacements et aux reprises de concurrents et le candidat, de son côté, peut également proposer un emplacement.

Les derniers articles BRICORAMA

Le groupement Les Mousquetaires lance un concept innovant dans la galerie de l'Intermarché des Flers

par MA - un mois

Depuis peu, la galerie de l'Intermarché des Flers a accueilli un nouveau concept totalement inédit et innovant pensé par le groupement Les Mousquetaires. Ce concept non alimentaire offre aux seniors une approche positive et dynamique du vieillisse...

Handyman : un service innovant signé Bricomarché et YoupiJob

par HK - 5 mois

Bricomarché s’est associé à YoupiJob, plateforme accréditée « services à domicile » permettant de recruter un particulier pour des petits travaux en toute légalité, pour proposer à ses clients un service aussi utile qu’innovant. En effet, les ...

Les franchises Bricomarché et Brico Cash comptent racheter Bricorama

par HK - plus d'un an

Le groupe ITM Équipement de la maison, filiale du Groupement Les Mousquetaires qui exploite Bricomarché et Brico Cash, est entré en négociations avec Bricorama dans le but de racheter le réseau Français et Espagnole de l’enseigne, ainsi que son bu...

Informations clés

  • Crée le: 19/03/18 08:34

Les franchises qui recrutent