Interview de Philippe Lemaire, franchisé Ixina de Bruay-La-Buissière (62)

Actualités & Interviews / Interviews des réseaux / Interview de Philippe Lemaire, franchisé Ixina de Bruay-La-Buissière (62)
  • Créé le : 25/05/2014
  • Modifé le : 25/05/2014

Le concept Ixina repose, entre autre, sur une politique de prix nets, la transparence, le respect absolu du consommateur, l’accueil, les conseils et les services. Philippe Lemaire, franchisé nous en parle.

ACF : Monsieur Lemaire, racontez-nous votre parcours avant de rejoindre le réseau Ixina 
Philippe Lemaire : J’ai travaillé dans le textile pendant 18 ans en tant que responsable de magasin sur Paris, Lille et Bruxelles. En 2001, j’ai pris conscience que j’en avais fait le tour et que je souhaitais ouvrir mon propre commerce.

ACF : Saviez-vous exactement à ce moment-là vers quoi vous alliez vous orienter ?
PL : Oui et non. En fait, j’avais d’abord regardé et cherché dans les secteurs de l’alimentaire et du textile, mais rien ne m’avait séduit à l’époque.
C’est en 2006,  au moment où je me suis occupé de monter moi-même une cuisine IXINA dans l’un de mes appartements que j’ai réalisé combien cette enseigne m’avait interpellée en terme de  politique de vente, de transparence des prix, des bons conseils prodigués et d’un suivi du dossier par la même personne. Il est sûr que j’avais des a-priori sur le métier de cusinistes, mais là je crois que j’avais trouvé ce que je voulais faire : ouvrir un magasin IXINA. C’est alors que je me suis rendu au salon de la franchise de Paris pour rencontrer l’enseigne.

ACF : Comment s’est passé votre rencontre avec l’enseigne ?
PL : J’y ai rencontré différentes personnes dont le Secrétaire Général et Monsieur Hubert Hardy chargé du développement . Ils m’ont tout expliqué, dans une totale transparence et cela m’a vraiment plu ! Je me suis aperçu que le métier de cuisiniste avait évolué.
Puis j’ai rapidement été convié à visiter la centrale et le siège de Bruxelles où j’ai été reçu par l’ensemble des services (marketing, communication, achats et vente…) J’ai pu également visité plusieurs magasins en France (en région parisienne et dans le Nord) où il m’a été possible de poser toutes mes questions aux franchisés. Ceux-ci m’ont répondu, eux aussi, en toute transparence. J’ai donc fini d’être séduit…Séduit d’une part parce que je retrouvais la mentalité belge que je connaissais déjà dans ma première activité et que j’appréciais, séduit et rassuré par le fait que je retrouvais, dans la cuisine, le même fonctionnement que dans le textile, en terme de collection, de tendances, où le fait d’habiller une personne où une maison revenait à avoir la même démarche et qui passait par le conseil.

ACF : Comment s’est passé votre entrée dans le réseau ?
PL : Ce n’est pas parce que j’étais séduit qu’il ne me restait plus qu’à signer, non. Nous avons étudié ensemble les conditions d’accès à la franchise et la tête de réseau a délibéré sur ma candidature. Puis il a fallu trouver un local. J’ai été aidé en cela par le développeur tout en cherchant également moi-même. Mais la recherche d’emplacement a pris du temps, il faut dire qu’il y a une réelle pénurie de locaux sur la région nord-pas-de-calais.. La zone de Béthune était disponible pour 2011, mais c’est au final sur la zone commerciale de Bruay la Buissière, davantage porteuse pour un projet comme celui-là, que je me suis implanté et j’ai ouvert en juillet 2012.

ACF : Comment pensez-vous que les clients perçoivent l’enseigne ? 
PL : Je me suis installé à 20 minutes de route du magasin IXINA de Lens. Il faut préciser que ce magasin a été l’un des premiers implantés sur le marché français et disposait d’une excellente notoriété sur le secteur. Grâce à une bonne communication et avec un bouche à oreille qui fonctionne bien les clients sont vite arrivés (malgré la concurrence toute proche). Nos clients sont également séduits par nos produits, par la qualité, par le service, par la transparence des prix et notre approche commerciale.

ACF : Pour vous, en temps que franchisé, quels sont les atouts de l’appartenance au réseau IXINA ? 
PL : 
Nous bénéficions d’un concept clé en main. Le réseau sait faire passer tout le savoir vécu au franchisé. Nous restons commerçant indépendant tout en bénéficiant d’outils performants et non négligeables tels que la réalisation et le suivi de chantier par les architectes, d’un logiciel, d’une communication nationale,.. Nous n’avons pas à trouver nous-mêmes les fournisseurs;  tout ceci nous permet d’avoir du temps pour nous consacrer complètement à notre activité et nous occuper de nos clients.

ACF : 
 Comment se porte votre activité aujourd’hui ? 
PL : Mon activité se porte bien, nous sommes dans le prévisonnel défini lors du projet. Mon second bilan devrait être positif. J’en suis donc plutôt satisfait !

ACF : 
 Quel est le principal conseil que vous donneriez à quelqu’un qui veut devenir franchisé dans votre métier ?
PL : Appartenir à un réseau. Le réseau IXINA m’a apporté beaucoup et m’aidera encore à faire du business demain.

Interview réalisée en mai 2014 par AC Franchise

Plus de franchises
Franchise JOTUL POELES CHEMINEES JOTUL POELES CHEMINEES

Cheminée et Poêle

Apport : 40 000€

Franchise LE JARDIN DES FLEURS LE JARDIN DES FLEURS

Fleuriste

Apport : 50 000€

Franchise NETTO NETTO

Supermarché et Supérette

Apport : 90 000€

Franchise Esthetic Center Expert Minceur Esthetic Center Expert Minceur

Institut de beauté, esthétique

Apport : 15 000€

Franchise INTERMARCHE INTERMARCHE

Supermarché et Supérette

Apport : 175 000€

Franchise ISOFRANCE FENÊTRES & ÉNERGIES ISOFRANCE FENÊTRES & ÉNERGIES

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 25 000€

Franchise KAU’WAHI KAU’WAHI

Restauration rapide, fast food

Franchise PERENE PERENE

Cuisine, bain, placard

Apport : 60 000€

Plus de franchises

Actualités

Cette année encore, le réseau Julien d’Orcel lance de nouvelles offres à l’occasion du Black Friday. De nombreuses réductions seront donc disponibles jusqu’au 29 novembre prochain, exclusivement sur le site internet de l’enseigne. Le Black Friday débarque chez Julien d’Orcel ! Le Black Friday, ou vendredi noir, est une coutume américaine qui survient chaque année le […]

Le magasin Mobalpa de Niort, précédemment détenu par Nicolas Dulaurens, a été repris par Jean Philippe Fourgeaud. Le réseau a aussi annoncé une opportunité de reprise de son point de vente de Saint Martin, dont les anciens dirigeants partent à la retraite après 10 ans de bons et loyaux services. Reprise du magasin de Niort […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
OTOP

Distribution de pièces automobiles réservée aux professionnels

Apport : 20 000€

Droit d'entrée : 30 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.