CAPIFRANCE

Mandataire immobilier et agence sur Internet

Apport personnel minimum : EUR

Type de contrat : partenariat agent commercial

Conseiller immobilier, un métier en pleine mutation

En douze années d’existence le réseau Capifrance  a pu constater une évolution du marché de l’immobilier, une croissance des exigences des consommateurs et de nouveaux comportements de leur part, directement liés à la crise actuelle. Dans ce contexte économique difficile, Christophe Couvert, Conseiller immobilier de l’enseigne depuis 2009, a relevé, pour sa part, ces changements conduisant aujourd’hui, à une profonde mutation de son métier.

Un métier de services au cœur de la société

Comme en témoigne Christophe Couvert, le conseiller immobilier est amené à côtoyer au plus près le client. Il en devient un indicateur fiable de tout changement dans les habitudes de consommation au sein même de la société. Ce métier de service lui permet de mieux comprendre et appréhender les nouveaux comportements des acquéreurs et des vendeurs. Pour autant, c’est à lui qu’appartient l’obligation de s’adapter aux nouvelles exigences du marché. Et afin de rassurer le client, il doit satisfaire toutes ses attentes telles que la rationalisation des coûts, la valorisation de patrimoine, ou des certifications et fournir une excellente qualité de service. Le conseiller doit également, et de plus en plus, assurer un accompagnement de chaque instant, toujours dans une démarche de sécurisation du consommateur, souvent réticent et angoissé face aux contraintes de l’engagement financier qu’il s’apprête à prendre. Christophe Couvert mise avant tout, sur l’honnêteté pour convaincre ses clients : dans les circonstances actuelles, les prix étant plutôt à la baisse, il conseille donc aux vendeurs de revoir le tarif de leur bien, ceci étant, pour eux, la seule possibilité de conclure la vente. Certes, ce métier est devenu plus difficile, mais c’est désormais au conseiller de le rendre finalement plus humain.

Un métier bien perçu

Malgré les difficultés liées à la conjoncture, le métier de conseiller immobilier reste bien perçu. Une étude IFOP/IPSOS datant d’octobre 2013 a révélé que 80 % des français sont satisfaits de l’expertise et de la connaissance du marché de leurs agents. Si 36 % des clients les souhaitent intègres et éthiques, 49 % attendent qu’ils soient honnêtes et fiables. Cela, Christophe Couvert l’a bien compris et il fait partie de ces professionnels de l’immobilier qui ont su gagner la confiance de 4 personnes sur 5, selon ce même sondage. 

Si cette franchise vous intéresse, demandez notre documentation

Les derniers articles CAPIFRANCE

Ouverture des premiers Coworkimmo par Digit RE Group

par MA - un mois

Digit RE Group, à la tête de l'enseignes Capifrance et du réseau Optimhome, a annoncé le lancement d'espaces collaboratifs: Coworkimmo. Ces centres de coworking auraient pour objectif, selon le groupe, de créer un écosystème autour des métiers de ...

Capifrance veut atteindre le nombre de 2000 conseillers sur toute la France

par MA - 6 mois

Le réseau Capifrance qui compte actuellement 1780 conseillers immobiliers indépendants veut atteindre les 2000 conseillers en 2017. L'enseigne a pour priorité de renforcer sa présence dans les Hauts-de-France, en Alsace-Lorraine et dans les grands...

L’union des Syndicats de l'Immobilier accueille OptimHome, Capifrance et Réfleximmo

par ST - un an

Regroupées au sein de la plateforme Digit RE Group, les franchises OptimHome, Capifrance et Réfleximmo annoncent leur adhésion à l’Union des ...

Informations clés

  • Crée le: 23/05/14 04:43

Les franchises qui recrutent