Comment trouver son local ?

L'emplacement

Il est difficile de trouver un bon local et encore plus difficile de le trouver à un prix acceptable. Parfois le franchiseur aide le franchisé à trouver son local ; mais ce n'est pas toujours le cas. Comment s'y prendre ? Quelles sont les bonnes questions à poser ?
 
Pour choisir l'emplacement de son local, il faut d'abord connaître sa cible et savoir quel genre d'emplacement elle fréquente lorsqu'elle achète un produit ou service similaire au nôtre.
 
Il faut ensuite chercher à connaître l'environnement des locaux étudiés et la façon dont celui-ci va évoluer. Exemple : Est ce que le cinéma d'en face fonctionne bien ? Ou au contraire, va-t-il bientôt fermer ? Est-ce que des travaux d'aménagements son prévu dans la ville ? Etc. Autrement dit, l'environnement de cet emplacement va-t-il s'améliorer ou va-t-il se dégrader ?

Conseils pour choisir son emplacement

- Effectuer une étude de marché comprenant des études de géomarketing le cas échéant, mais toujours une enquête de terrain, du voisinage ainsi que de la population. L'insee a créé ODIL pour vous aider à faire gratuitement des études de marché ou des états locaux de marché
- Faire très attention aux frais qu'il peut y avoir pour l'installation du commerce. Par exemple, si l'ancien commerce était une station service, il vous faudra payer des coûts de dépollution du site qui peuvent être très élevés.
- Faire appel à une agence immobilière spécialisée dans le local commercial mais sans tout attendre d'elle car les professionnels de l'immobilier ne remplaceront jamais un bon porte à porte fait par vous-même. (Je voudrais ouvrir un commerce de… Connaissez-vous un local bien placé de x M2 qui serait à céder ?)
L'emplacement est primordial,et aura probablement un grand impact sur la notoriété de votre magasin, son trafic et son CA. Dans une zone géographique, différents lieux de passage vont être classés en fonction de la fréquentation, de la population qui s'y rend, et de beaucoup d'autres critères.
Certains emplacements sont classés numéro 1 et d'autres numéro 2 ou 3.
Le classement ne sera peut être pas le même en fonction du secteur d'activité du commerce. Par exemple, un boulanger n'a peut être pas besoin du même emplacement qu'un garagiste. Attention, deux locaux similaires pourront avoir des loyers très différents en fonction de leurs emplacements.
 
Le projet d'implantation demande une grande réflexion. Il ne faut pas oublier qu'il y aura toujours un local moins cher, mieux placé, plus grand ; il faut donc savoir se lancer quand on est prêt !

Le local

Si vous avez la possibilité de racheter les murs du local, il est conseillé de le faire pour pouvoir installer votre entreprise. Si cela n'est pas possible, alors vous devrez louer votre local.
 
Le prix du loyer : Il se situe généralement entre 5 et 10% du chiffre d'affaire mais dépend surtout du secteur d'activité dans lequel vous vous trouvez. Celui-ci doit être cohérent.
Par exemple, le franchiseur de «  Pizza Del Arte » accepte un loyer qui représente 9% du chiffre d'affaire.
Aussi, il existe deux façons de calculer le loyer. Les loyers fixes, le plus souvent, et les loyers variables qui évoluent en fonction du chiffre d'affaire.
 
Le bail : le bail est un contrat de location. Avant de signer le bail, le franchisé doit demander au franchiseur si le local commercial lui convient pour son concept. Ce serait dommage de se passer de son expérience.
 
Le droit au bail : Le bail a une durée de neuf ans. Cette période est divisée en trois (d'où le nom Bail 3-6-9) et le locataire est responsable du payement des loyers pour trois ans. Par exemple, si l'activité du locataire s'arrête quatre ans après avoir signé le droit au bail, alors il est responsable du payement du loyer pour encore les deux années suivante, jusqu'à la sixième année.
- Le locataire a la possibilité de le renouveler au bout des neuf ans d'où le nom de droit au bail qui est un raccourci de « droit au renouvellement du bail »
- Pendant les neuf ans, le locataire a le droit de céder le bail à une autre personne. Si cette autre personne désire réaliser la même activité que l'ancien locataire, alors le propriétaire a l'obligation d'accepter sauf limitations contraires prévues dans le bail.

- Si le locataire décide de vendre son fond de commerce, alors le nouveau propriétaire du fond de commerce possède également le droit au bail du local, vu que celui-ci est inclus dans le fond de commerce. Le propriétaire ne peut alors pas s'y opposer.

- Si le locataire décide de céder son local à une tiers personne n'exerçant pas la même activité que lui, alors le locataire doit préalablement demander la permission au propriétaire (celui-ci peut accepter ou non, sans avoir à donner de raison). Cela s'appelle la déspécialisation du bail.

Articles similaires

Visiocommerce 2017 : les franchises à la découverte des opportunités d’implantation dans les agglomérations lyonnaise et stéphanoise

par HK - 3 mois

Organisé par la CCI de Lyon, Visiocommerce se fixe pour objectifs de promouvoir et montrer des sites commerciaux stratégiques des agglomérations lyonnaise et stéphanoise. La nouvelle édition de l’événement, qui se tiendra les 31 mai et 1er juin...

La FNAIM s’engage pour la revitalisation des centres-villes

par ST - 4 mois

Réunis à Saint-Malo, quelque 90 adhérents de la FNAIM ont partagé leur expérience sur la location et la vente de biens commerciaux. Plus qu’une occasion de se rencontrer, l’évènement a permis d’avancer des propositions pour la redynamisation des a...

De l’importance de l’emplacement pour réussir en franchise

par Martine Malaterre - 8 mois

Un concept de franchise ne réussira que s’il s’implante là où ses clients potentiels sont les plus nombreux. Une évidence peut-être mais dont il faut tenir compte quand on se lance car au-delà de la pertinence de l’enseigne sur son marché, s’insta...

Informations clés

  • Crée le: 28/09/15 07:27

Les franchises qui recrutent