Cédez votre entreprise dans de bonnes conditions

Vous avez envie de glisser tranquillement vers une douce retraite bien méritée, attention à ne pas vous démobiliser trop rapidement… Êtes-vous sur de votre décision ? Est-ce bien le moment ? Avez-vous bien étudier le côté financier ?...

Voici quelques conseils pour transmettre valablement votre affaire.

La raison de votre décision. 

D'abord vérifiez la réalité de la motivation de vous libérer de votre entreprise… Est-ce par lassitude, parce que vous n'avez plus envie de vous battre au quotidien, après tant d'années d'effort ou à l'inverse parce que vous voulez  transmettre un outil performant, qui ne demande qu'à se développer encore ?
Plus vous aurez le temps pour passer le témoin en douceur plus vous vous orienterez vers une cession dans de bonnes conditions. L'urgence n'est pas idéale car vous n'aurez pas la possibilité d'attendre le bon candidat à la reprise, avec les conditions les meilleures pour vous.

Lisez aussi cet article : La cession dans le commerce associé, groupements d'indépendants et coopératives

Le temps de la préparation.

Trois situations sont possibles : vous transmettez votre entreprise soit à un membre de votre famille, soit à un membre du personnel ou encore à un tiers inconnu.
Attention de ne pas annoncer trop vite vos intentions, afin d'avoir le temps pour préparer l'entreprise et la rendre la plus attractive possible. Pour accomplir cette dernière ligne droite, il va encore falloir fournir des efforts. C'est en réalité votre dernier projet professionnel qu'il faudra accomplir avec beaucoup d'énergie et de ténacité.

Le côté financier.

Les objectifs de votre cession ou de votre transmission doivent être clairement définis et les ressources dont vous aurez besoin bien connues. Ce type d'opération se prépare très soigneusement sur le plan fiscal. Si vous avez des associés, il est bon de rassembler leurs avis et d'obtenir leur accord.

C'est la comptabilité de l'entreprise qui en détermine la valeur, ainsi que sa capacité à produire des résultats. Les avez-vous déjà estimées d'ailleurs ?  De nombreux critères entrent en ligne de compte pour déterminer le prix de cession d'une entreprise et la transmission doit passer par une évaluation la plus juste possible. Il existe des outils vous permettant d'évaluer de manière juste votre entreprise, qui serviront ainsi de base à la négociation avec un éventuel repreneur.

Lisez aussi cet article : Les enjeux fiscaux dans la cession d'une entreprise

Limiter les risques.

A vous aussi de bien appréhender les risques au moment de la cession de votre bien. D'abord celui du manque de décision. Vous hésitez soit sur le candidat, soit sur le prix, soit sur les modalités… Bref ! Vous n'arrivez pas à lâcher votre bébé… Avouez que ce n'est pas facile de confier à un autre ce qui a été votre fierté et votre raison de vivre professionnellement durant des années.
Un autre risque consiste à assister à une baisse d'activité, en fait vous perdez la motivation et vous laissez avancer la barque au fil de l'eau. Et puis il y a l'effet d'annonce, même en essayant de rester le plus discret possible, le bruit peut avoir couru dans votre entourage professionnel que l'entreprise était à vendre, ceci n'est pas rassurant pour les fournisseurs, ni pour les clients, qui peuvent se détourner de vous. Au contraire une bonne communication à l'interne et à l'externe pourra rassurer tout le monde.

Prévoir une période de transition.

Ensuite il faudra que le repreneur soit sérieux et puisse réellement disposer des fonds propres nécessaires. Parfois il est prévu une période de transition… Pas facile non plus d'assister à l'émergence du nouveau patron d'une boîte que l'on a dirigée pendant une longue période !
DD

Articles similaires

Ouvrir une franchise de cuisine : Quelles opportunités ?

par MA - 29 jours

Le segment de la cuisine a repris de plus belle depuis 2016. le marché devrait continuer sur cette tendance. Si vous êtes intéressé de vous lancer sur ce marché prometteur, n'hésitez pas à en savoir davantage à propos de ces enseignes qui recruten...

Ouvrir un commerce alimentaire en franchise, quelles pistes ?

par ST - un mois

Le secteur du commerce alimentaire est vaste. Un candidat à la création d’entreprise a le choix entre s’orienter vers le marché de l’alimentation de proximité, de la boulangerie, de la chocolaterie, de l’épicerie fine, de l’alimentation animale ou...

Les services aux entreprises : Quelles opportunités en franchise ?

par HK - un mois

Le secteur des services aux entreprises, en progression depuis plusieurs années, offre de très belles opportunités d’implantation. Pour vous aider à cerner ce marché et les enseignes qui y opèrent, nous vous exposons quelques données clé du ma...

Informations clés

  • Crée le: 12/08/12 02:00

Les franchises qui recrutent