Mettre son conjoint à l'abri

L'idéal quand vous créez votre entreprise est de penser à protéger votre conjoint, en particulier concernant ses droits et sa protection sociale.

Il y a le choix entre trois statuts : 

- Le statut de salarié est un vrai contrat de travail et permet d'en bénéficier de manière absolue. Il reçoit les remboursements de soins médicaux, les indemnités journalières en cas de maladie ou maternité, en cas d'accident du travail et également les prestations en cas de chômage. Il doit alors exister un véritable lien de subordination entre le chef d'entreprise, employeur, et son conjoint.
Il ne pourrait pas s'occuper directement de la gestion et avoir la signature pour les démarches financières par exemple, même si l'entreprise est un bien commun. En cas de contrôle les institutions vérifient ce statut de manière particulière.
- Le travail salarié occasionnel du conjoint ne lui octroie pas tous les droits. S'il travaille à temps partiel, le conjoint salarié doit effectuer au minimum 200 heures par trimestre.
- Si vous avez ouvert un contrat Madelin pour vous en tant qu'exploitant individuel, vous pouvez en faire profiter votre conjoint collaborateur. Les cotisations sont alors déductibles des revenus professionnels. Le bénéfice du contrat Madelin peut aussi être réservé à votre conjoint, si vous-même n'y avez pas souscrit.
Par ailleurs vous pouvez optimiser les déductions fiscales correspondant au coût du travail et de la protection sociale de votre conjoint.
- Le statut de collaborateur vous permet de déduire des revenus de l'exploitation l'ensemble des cotisations versées pour votre conjoint, elles sont plafonnées. Le choix du statut de salarié est équivalent à ce qui se passe pour tout employé. Les déductions se font de la même manière.
Pour les exploitants individuels et les entreprises de moins de 250 salariés, le conjoint collaborateur ou associé peut profiter de la participation et de l'intéressement. Ces droits sont plafonnés.

Articles similaires

Avez-vous pensé au crowdfunding pour financer votre franchise ?

par Martine Malaterre - 2 jours

Le crowdfunding permet à des particuliers d’aider via des plateformes les entreprises à se financer ; ce sont des prêts à plus ou moins long terme avec intérêts à la clef. Alléchant, le système de financement participatif s’est développé de façon ...

Situation d'une société en formation

par Deslandes Dominique - 4 jours

La période de formation d'une société est celle comprise entre le moment où les associés décident de la constituer et l'immatriculation de celle-ci au registre du commerce et des sociétés. Pour l'administration fiscale, le point de départ de ce...

Comment vérifier votre projet avant d'ouvrir une franchise ?

par DVM/JS - 6 jours

Avant d'ouvrir votre franchise, vous devez vous assurer que votre projet est harmonieux avec votre personnalité tout autant sinon plus qu'avec les critères de faisabilité liés au marché ou à l'environnement professionnel. Il y a lieu de définir...

Informations clés

  • Crée le: 27/02/13 01:00

Les franchises qui recrutent