Polygone

Etude de marché

Activité(s) : Etudes de marché, urbanisme commercial, marketing opérationnel

L’état local du marché : Quelle différence avec l’étude de marché ?

Avant de vous engager contractuellement avec un franchiseur, celui-ci doit être en mesure de vous fournir un ÉTAT LOCAL DU MARCHE. Il s’agit d’une étape indispensable et imposée par le législateur, selon l’article L 330-3 du Code de Commerce (anciennement Loi Doubin). Le texte de loi exige sa remise auprès du candidat à la franchise, cependant le contenu de ce document reste très généraliste. Il est nécessaire de bien comprendre son utilité et les informations que vous devez y trouver, mais il est  également important de comprendre la différence avec une étude de marché à proprement dite.

I. L’état local du marché : les grands principes.

Attardons-nous à la définition même de « L'état local du marché » : il s’agit d’un ensemble d'informations brutes et objectives relatif à la situation sociale, économique et démographique de la zone concédée à un candidat à la franchise. L’étal local du marché est un document informatif, une sorte de photographie prise à un instant donné, de la zone d’activité qu’occupera la future entreprise.
L'état de marché doit comprendre toutes les informations qui décrivent le marché des produits ou des services relatifs à la franchise concernée, dans la zone géographique d'implantation de la future franchise. Cette zone étant en principe celle de la zone de chalandise identifiée pour la future activité.

L'état local décrit :
•    la typologie de la clientèle : âge, sexe, catégories socioprofessionnelles,
•    le nombre de prospects sur la délimitation territoriale,
•    la concurrence : enseigne, nombre, adresse des concurrents, politique tarifaire, chiffre d'affaires (si disponible),
•    les caractéristiques économiques et géographiques de la zone :
o    Évolution de population,
o    Densité de population,
o    Niveaux de revenus,
o    Dépenses des ménages,
o    Marché théorique global,
o    Principaux axes logistiques (routes, voies ferrées)
Ces informations doivent être récentes (moins de deux ans) et les sources identifiées. Tous les supports permettant une compréhension rapide et synthétique (tableaux, cartes, diagrammes…) sont admis dans la restitution de cet état.

Ainsi, le candidat à la franchise disposant de son état local de marché est en mesure de comprendre l’offre, la demande et l’évolution du marché correspondant à son activité. Avec cet ensemble d’informations, il est certain que cela n’est pas suffisant pour prendre une décision objective. Cela ne peut être qu’un élément parmi d’autre, notamment l’étude de marché.

II. La différence avec l’étude de marché.

L’étude de marché est une suite logique de l’état local du marché, mais contrairement à ce dernier elle n’est pas obligatoire. Le franchiseur n’est pas tenu de fournir une étude à son candidat. Elle est peut être à l’initiative du franchiseur et du franchisé.
La finalité d’une étude de marché est d’accompagner le porteur de projet dans sa prise de décision.
Dans la démarche générale, une étude de marché permet de récolter des informations, au même titre que l’état local du marché. Les éléments sont similaires à ceux de l’état local :
•    Relevé des zones de chalandise
•    Relevé de la population et évolution
•    Densité de population
•    Niveaux de revenus
•    Relevé de la concurrence,
•    Dépenses commercialisables
•    Marché Théorique Global
•    Potentiel de chiffre d’affaires accessible au projet

Ces informations vont être analysées, traitées sous différents angles et interprétées pour aboutir à des recommandations. La conclusion d’une étude de marché fournit (dans la majorité des cas) des éléments chiffrés, permettant de déterminer des potentiels de chiffres d’affaires accessibles, à différentes échéances.
L’étude est une base permettant de prendre une décision sur la capacité de réalisation d’un projet, avec des recommandations argumentées. Elle permet de préparer un plan d’action commerciale telle que la communication, le bon positionnement prix, la différence concurrentielle.

En guise de conclusion, même s’il existe une similitude entre les informations fournies, la différence d’utilisation des deux outils est notable. L’état local du marché est une obligation, imposée par le cadre légal, qui doit fournir des éléments primaires du marché, il permet de choisir entre différents sites proposés par le franchiseur. Une étude de marché est facultative, qui analyse un marché donné, pour aboutir à des recommandations chiffrées et mesurées. Elle est un indicateur fiable pour la banque et permet à un comptable de disposer d’éléments pour la construction d’un business plan.   

Stéphane Suzineau
Polygone
Société d'études de marché

Les derniers articles Polygone

La création ou l'extension de l'ensemble commercial sans création de surface

par Stéphane Suzineau, Jean Courrech - 24 jours

Le rachat d’un fonds de commerce existant (avec ou sans le bâtiment) est susceptible par lui-même de nécessiter une autorisation de la CDAC : - si celui qui rachète exploite déjà un établissement sur le même site

La définition de la notion « d’ensemble commercial » impacte les autorisations de surfaces commerciales

par Stéphane Suzineau de Polygone et Me Jean Courrech - 3 mois

La Loi ROYER de 1973 n’avait pas envisagé la réalisation simultanée ou successive de plusieurs établissements commerciaux constituant un ensemble économique. L’assujettissement à autorisation se basait sur un raisonnement cellule par cellule.

Réaliser le diagnostic de son magasin

par Mr SUZINEAU Stéphane - 3 mois

Il s’agit de mesurer la perception de votre magasin/entreprise par clients, il est également essentiel de comprendre pourquoi des certains résidents de votre zone de chalandise ne fréquentent toujours pas votre point de vente. Plusieurs mécanisme...

Informations clés

  • Crée le: 19/08/16 07:04

Les franchises qui recrutent