Reconversion professionnelle : pourquoi se lancer en franchise ?

  • Créé le : 20/08/2019
  • Modifé le : 11/09/2019

Alors que 28% des Français aimeraient créer leur entreprise, 40% d’entre eux envisagent de le faire en franchise. Pourquoi un tel score ? Parce que la franchise est un modèle aux multiples avantages : formation initiale de qualité, suivi et accompagnement opérationnels, concept clé en main, notoriété d’enseigne…

Selon la 15e enquête annuelle de la franchise réalisée par CSA pour Banque Populaire – Fédération Française de la Franchise, 74% des franchisés étaient précédemment salariés. Autant dire que la franchise est un vrai tremplin pour la reconversion ! Pourquoi ? Essentiellement parce que la franchise est un modèle rassurant et facilitateur de vocations ! En effet, en optant pour la franchise, un créateur d’entreprise débutant n’est jamais seul pour approfondir ses nouvelles connaissances et affronter ses nouvelles responsabilités. Il bénéficie en outre d’un concept bien rôdé, tant au niveau des approvisionnements que de la commercialisation. L’activité en franchise est clé-en-main. Elle fait l’objet d’une transmission de savoir-faire formelle lors de la formation initiale.

Lire notre dossier complet : Reconversion professionnelle, avez vous pensé à la franchise ?

Un concept clé-en-main rassurant

Tout l’intérêt de la franchise est d’offrir à ses nouvelles recrues un concept clé-en-main qui pourra être exploité sans forcément avoir à justifier d’une expérience avérée. Bon nombre d’enseignes permettent ainsi de prendre pied dans une activité inconnue sans aucune expérience préalable dans le secteur. Restauration, automobile, commerce alimentaire, immobilier… dans tous ces secteurs et bien d’autres, la franchise offre les moyens de se lancer sans autre bagage qu’une sérieuse motivation. Bien évidemment, le concept ne fait pas tout mais il en fait tout de même beaucoup pour le futur franchisé :

  • il définit les profils de clientèles et leurs attentes ;
  • il développe les produits et les offres correspondants à ces attentes ;
  • il cale la logistique d’approvisionnement ;
  • il teste et valide les process marketing ;
  • il popularise l’enseigne et travaille sa notoriété,
  • il rationalise les achats pour assurer la rentabilité,
  • etc.

C’est en partie pour cela que 79% des franchisés se sentent plus forts qu’un commerçant isolé. Le concept ayant été éprouvé et validé par d’autres franchisés, cela facilite bien évidemment l’installation. 5 franchisés sur 10 estiment que le fait d’être franchisé a joué en leur faveur pour l’octroi de leur crédit.

Une formation initiale primordiale !

En moyenne, chaque nouveau franchisé suit une formation initiale de 55 jours avant de se lancer en franchise. Cette formation initiale est un moment clé pour le nouvel entrepreneur en reconversion. En effet, c’est au cours de ces jours passés au cœur du concept qu’il va apprendre à devenir chef d’entreprise. Généralement, la formation initiale se déroule en deux temps. Une première partie est consacrée à des apprentissages théoriques plus ou moins approfondis selon le niveau du candidat. La seconde partie quant à elle est consacrée à des apprentissages pratiques, en prise directe avec le terrain. Cette partie pratique se déroule le plus souvent dans l’unité pilote de l’enseigne. Elle permet de voir « en vrai » ce que sera le quotidien après lancement. Selon la 15e enquête annuelle de la franchise, 76% des franchisés ont été bien préparés par la formation initiale.

Un accompagnement de tous les instants

Le propre de la franchise est d’offrir aux futurs franchisés un accompagnement de tous les instants. Ce point est très important car en effet, un franchisé débutant n’est jamais seul ! Il peut compter sur son franchiseur et ses équipes en cas de problème. Il peut aussi compter sur les autres franchisés de l’enseigne pour l’aider à surmonter ses premiers pas.

Généralement, le franchiseur propose à ses futurs franchisés :

  • une formation initiale solide,
  • des modules de formations continues complémentaires,
  • une aide à la recherche d’emplacement,
  • une aide à la recherche de financement,
  • la présence d’un animateur pendant les premiers jours du lancement,
  • une hot-line opérationnelle,
  • un support technique pour l’outil informatique,
  • une aide à l’élaboration de sa campagne de communication au moment de l’ouverture,
  • un support juridique,
  • etc.

Selon la 15e enquête annuelle de la franchise réalisée par CSA pour Banque Populaire – Fédération Française de la Franchise, 75% des franchisés bénéficient de visites régulières des animateurs du réseau et 85% estiment que ces animateurs répondent bien à leurs attentes.

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter AC Franchise
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques, conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.