La franchise, un taux de réussite assuré pour les entrepreneurs !

  • Créé le : 15/10/2019
  • Modifé le : 02/10/2019

Il est temps de tordre le cou aux idées reçues : la franchise est certes un modèle basé sur la réussite d’une idée déclinée en un concept lui même réputé assurer la réitération d’un succès… mais cela ne veut pas dire pour autant que tous les franchisés connaîtront forcément la réussite ! Explications.

Lire aussi : Devenir franchisé : les 5 erreurs à éviter !

Une création d’entreprise est toujours risquée

On l’oublie trop souvent : une création d’entreprise est toujours risquée ! L’entrepreneur a beau prendre toutes les précautions, rien n’est gagné d’avance. Il suffit souvent d’un grain de sable, un mauvais jugement à un moment crucial, le départ d’un salarié pivot, des travaux dans un quartier, un concurrent agressif qui s’installe, un problème de santé du dirigeant, etc, et tous les efforts entrepris jusqu’alors tombent à l’eau. Si de nombreux aléas (financiers notamment) peuvent souvent être anticipés, la vie est faite d’imprévus, et il ne faut jamais l’oublier !
En franchise comme en solo, le risque zéro n’existe donc pas, le taux de réussite à 100% non plus. Il y a des réussites éclatantes et puis il y a aussi des fiascos retentissants. Entre les deux extrêmes, la très grande majorité des franchisés connaissent plus ou moins de réussite, tout dépend de la qualité du franchisé ! En clair, la franchise ne sait pas faire de miracle : un mauvais entrepreneur fera toujours un mauvais franchisé ! D’où l’intérêt pour les réseaux de franchise de trier et sélectionner leurs futurs partenaires ! Un point de vente franchisé qui ferme est toujours un signal négatif pour le réseau et pour ses clients.

Les atouts de la franchise

Ceci étant dit, bien évidemment, les atouts intrinsèques de la franchise font que le créateur bénéficie de filets de sécurité supplémentaires. Cela n’évite pas les risques, mais cela les amortis.

Quels sont ces atouts ? Ils sont multiples :

  • un concept éprouvé par le franchiseur mais aussi par d’autres franchisés : avant d’être mis à disposition des franchisés, un concept est toujours rôdé pendant quelques années dans le cadre d’une unité pilote. Ensuite, chaque nouveau franchisé atteste lui aussi de la pertinence du concept ;
  • une notoriété d’enseigne qui facilite le démarrage et les démarchages : le bénéfice d’une enseigne connue est clairement un booster d’activité au moment du lancement mais aussi après. Les clients savent d’entrée de jeu que telle enseigne rencontrée à Brest ou à Marseille est une enseigne sérieuse. Ils ont pu déjà tester les produits ou les services par eux-mêmes ou en ont entendu parlé en bien ;
  • un accompagnement de tous les instants de la part du franchiseur : aide à la recherche des locaux, aide aux financements, accompagnement des franchisés par les animateurs, à chaque étape, le franchisé peut compter sur son franchiseur (obligation d’assistance) ;
  • un appui et une entraide de la part des autres franchisés : la force d’un réseau repose autant sur le franchiseur que sur les franchisés. En cas de problèmes ou d’interrogations, les autres franchisés sont là en soutien ;
  • la mutualisation des moyens : mise à disposition d’outils marketing, centrale d’achat, assistance informatique, R&D, veille juridique, campagnes de communication, etc, chaque franchisé bénéficie d’outils performants qu’il ne pourrait pas forcément s’offrir en créant en solo.

Tous ces atouts font que, effectivement, créer en franchise comporte globalement moins de risque que créer en solo. Cela se traduit notamment par un taux de survie à 5 ans supérieur à la moyenne. Le taux de faillite en franchise est ainsi de l’ordre de 20% seulement.

Lire aussi : Les avantages et inconvénients de la franchise !

Attention, tous les réseaux ne se valent pas !

Si s’appuyer sur un réseau de franchise est plutôt une bonne idée a priori, il n’empêche que tous les réseaux ne se valent pas. Et de fait, chaque année, une poignée de réseaux mettent la clé sous la porte, tandis que d’autres connaissent de vraies difficultés, se font racheter, etc. Comment expliquer cela ?

En fait, il en va des réseaux comme des entreprises classiques, les besoins changent, les réponses à ces besoins aussi. Un réseau qui reste campé sur ses certitudes se fragilise. L’innovation et l’évolution doivent être inscrites dans les gènes du franchiseur.
En d’autres termes, un réseau ne peut éternellement se reposer sur ses lauriers. Cela est d’autant plus vrai quand le secteur est porteur ! Alléchés par la réussite des pionniers, les concurrents ne tardent pas à débarquer. Et gare aux dégâts !
Tout cela pour dire qu’il vaut mieux y regarder à deux fois au moment du choix de son futur réseau. Certains vieux réseaux historiques peuvent pêcher par excès de confiance tandis que certains jeunes réseaux peuvent pêcher par excès d’optimisme !
Entre les deux, de nombreux réseaux valent le détour. Leurs concepts tout simplement efficaces et pertinents, sans effets de mode sont des valeurs sûres. N’est-ce pas là le meilleur atout qu’un franchiseur puisse offrir à ses partenaires franchisés ?

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter AC Franchise
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques, conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.