En combien de temps peut-on devenir franchisé ? Explications

  • Créé le : 04/11/2020
  • Modifé le : 26/10/2020

Combien de temps faut-il pour devenir franchisé ? La réponse à cette question est variable : de 3 à 18 mois voire plus, selon le concept, le secteur d’activité, le franchiseur, les obligations administratives… et votre motivation !

En combien de temps peut-on devenir franchisé ? Explications

Retour sur le rétro-planning idéal d’un lancement en franchise

L’ouverture d’un point de vente en franchise peut prendre de quelques semaines à quelques mois ! Tout dépend en effet de l’état d’avancement de votre projet, mais aussi du concept choisi, du secteur d’activité, et du bon enchaînement des démarches.

De manière générale, il est à noter que plus l’investissement est lourd et plus le projet va prendre du temps à se monter. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’un investissement lourd signifie que vous allez devoir trouver les financements nécessaires à votre création. Étude de marché approfondie, recours à des prêts bancaires, recherche d’un ou de plusieurs associés… le projet devra être peaufiné pendant de longues semaines avant d’être présenté à des investisseurs potentiels. Souvent, un gros investissement implique aussi de trouver un grand local bien situé ou d’en faire construire un. Tout cela demande du temps. A l’inverse, peu d’investissement évoque souvent un concept plus léger à mettre en place dans un local moins exigeant et donc moins difficile à trouver, voire même à domicile. En piochant simplement dans son épargne, le projet peut vite être sur les rails.

Outre la lourdeur de l’investissement, le lancement d’un point de vente en franchise peut être ralenti par la difficulté de trouver un emplacement adéquat. Selon les villes, il est en effet souvent compliqué de concilier vos besoins avec un local bien placé et dans un budget donné. Souvent, une de ces deux variables manque à l’appel. Soit les locaux disponibles ne correspondent pas aux besoins de visibilité du concept (vitrine en vue, rue passante, quartier commerçant), soit ils correspondent mais le prix de location est trop élevé. Dans tous les cas, il est nécessaire de prendre son temps car de la qualité de l’emplacement dépend en grande partie la réussite du projet. Si c’est le prix du loyer qui coince, il est urgent également de poursuivre la prospection car en effet, un loyer trop élevé peut largement influencer la hauteur des marges et le prix de revente du commerce.
Une fois le local trouvé, il faut encore compter quelques semaines pour l’aménager selon les prescriptions du concept.

A ces premiers éléments viennent aussi s’ajouter dans de très nombreux cas quelques tracasseries administratives comme l’obtention d’un agrément ou d’une autorisation, La formation initiale également peut prendre du temps. Certaines activités comme la restauration par exemple demandent en effet souvent des formations longues pour le créateur mais aussi pour ses employés.

Combien de temps pour devenir franchisé, étape par étape ?

Pour chaque étape d’un projet, un temps minimum de réflexion est nécessaire. Si dans l’idéal un projet peut être bouclé en quelques mois, pour certains projets, le temps va s’allonger sérieusement. L’astuce pour limiter les délais est d’être multitâches. Une fois le projet défini et le bon franchiseur trouvé, la recherche du local peut se faire en parallèle de la recherche de financement par exemple. Et n’hésitez pas à vous faire aider par le franchiseur, mais aussi par des intervenants extérieurs comme un avocat, un expert-comptable, un spécialiste de la géolocalisation, etc.

  • Trouver le bon franchiseur – de 2 à 6 mois

La recherche d’un franchiseur correspondant parfaitement à ses envies et aspirations est souvent longue. Si vous savez déjà dans quel secteur d’activité vous souhaitez monter une affaire, le temps de prospection sera plus court. A l’inverse, si vous n’avez pas d’idée préconçue sur votre futur secteur d’activité, vous devrez rester en veille bien plus longtemps pour trouver la bonne opportunité.
Avant de choisir un franchiseur, il est nécessaire en premier lieu de vous fixer des objectifs clairs. Quel type d’activité souhaitez-vous lancer ? Commerce, artisanat, services ? Quels sont les secteurs porteurs et ceux qui le sont moins ? Étés-vous mobile, envisagez-vous de déménager ou il n’en est pas question ? Souhaitez-vous une activité à plein temps ou une activité secondaire ? Envisagez-vous une activité à créer en couple ? Etc. Quand les objectifs sont clairs, vous devez obligatoirement faire une étude de marché sur votre secteur géographique pour répertorier les concurrents, les manques, les besoins, etc. En parallèle, il est nécessaire de se renseigner largement sur le secteur d’activité visé et sur les acteurs en présence. Une fois tout ce travail de renseignement effectué, il est important pour chaque franchiseur potentiel de savoir ses points forts et ses points faibles, son originalité, sa renommée, ses exigences en matière d’emplacement, de besoins financiers, etc. A force d’élimination, vous arriverez à une short list qui sera le point de départ pour aller à la rencontre des franchiseurs sélectionnés.

  • Trouver les financements – de 2 à 3 mois

Pour trouver les financements nécessaires au lancement de votre affaire en franchise, il est indispensable en amont de monter un business plan solide qui aura pour objectif de convaincre les banques du sérieux de votre projet. Le business plan passe en premier lieu par la réalisation d’une étude de marché. Celle-ci est de la responsabilité du futur franchisé. Elle permet de connaître avec précision les atouts et les faiblesses du projet localement, et le potentiel client lié. Bien évidemment, une étude de marché peut être faite avec les moyens du bord, mais vu l’importance de cette étape, mieux vaut être bien accompagné. Une fois les besoins et les concurrents identifiés localement, il est possible de chiffrer les besoins de financement (loyer et droit au bail, aménagement du local, achat des stocks, recrutements, investissements en matériels, besoins en fonds de roulement, etc). A cette étape, les chiffres transmis par le franchiseur peuvent être exploités mais avec prudence. Plusieurs hypothèses sont émises (basse, médium, haute), pour déterminer le seuil de rentabilité.
Une fois que tous les documents sont prêts et vérifiés par un expert-comptable, il est alors possible de prendre rendez-vous avec la banque pour obtenir un prêt.

  • Trouver un local – de 1 à 6 mois

La recherche du local idéal pour lancer une activité est souvent considérée comme une course de fond. Bouche à oreille, agences immobilières spécialisées, CCI, chambre des métiers… pour trouver le bon emplacement au meilleur prix, les rendez-vous se multiplient. Avec un peu de chance, les recherches peuvent aboutir rapidement, mais parfois, dans les villes à l’immobilier commercial tendu, les choses se corsent et les mois passent sans pistes sérieuses. Cela est d’autant plus vrai quand le concept impose un axe N°1 de centre-ville ou de périphérie avec une excellente visibilité. Dans les autres cas, les opportunités seront plus nombreuses mais pas toujours. Très souvent, le local devra être validé par le franchiseur. Ceci est important car en effet, les équipes du franchiseur sont habituées à voir de nombreuses situations et elles ont l’œil pour repérer les points forts et les points faibles d’un emplacement. Ce regard d’expert peut vous éviter de faire une grosse erreur, alors n’hésitez surtout pas à demander conseils.

  • Aménager votre local – de 1 à 2 mois

L’aménagement d’un local peut être rapide s’il s’agit par exemple d’un bureau ou d’un entrepôt sans vitrine. Mais quand il s’agit d’un commerce, très souvent des adaptations doivent être prévues pour rentrer dans la charte couleur du concept et répondre aux obligations légales des établissements recevant du public (ERP). Très souvent, les aménagements sont réalisés par des entreprises référencées par le franchiseur mais cela n’est pas une obligation. Chaque entrepreneur en franchise est en effet libre de faire appel aux entreprises de son choix. Ceci étant, pour plus de rapidité et plus de justesse dans les aménagements, il est souvent plus sage de s’en remettre aux entreprises habituées du réseau.

  • Se former et former vos collaborateurs – de 1 à 3 mois

Se lancer dans une nouvelle activité en franchise nécessite un minimum de formation au concept. Cette formation est orchestrée par le franchiseur (formation initiale) et doit parfois être complétée par des formations obligatoires (obtention d’un agrément par exemple, formation à la création d’entreprise de la CCI) ou facultatives mais nécessaires en cas de lacune trop importante. Après recrutement, outre le créateur, la formation initiale du franchiseur peut aussi concerner ses collaborateurs.

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Roady

Acteur incontournable de la réparation automobile

Apport : 75 000€

CA moyen : 1 650 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.