Les précautions à prendre avant d'intégrer un jeune réseau de franchise 6/8

Il se passe en moyenne 8 ans entre la création d’une enseigne et son lancement en franchise. Cette période permet au futur franchiseur de vérifier la solidité et la durabilité de son concept, de se constituer une assise financière et de mener une réflexion quant à sa stratégie de développement, au profil de ses futurs adhérents, etc. Ce sont justement ces points que vous devez prendre en considération, en tant que porteur de projet, avant de prendre la décision d’intégrer un jeune réseau. 

Rejoindre un jeune réseau apporte certes des avantages, encore faut-il vérifier la solidité et les perspectives d’évolution avant de prendre une telle décision. Faites particulièrement attention aux points suivants : 

Le concept / Le site pilote

Un porteur de projet averti doit commencer par se poser des questions en rapport avec le concept : est-il assez solide ? Ne s’agit-il pas d’un concept qui risque de tomber aux oubliettes une fois l’effet de mode passé ? Ce concept a-t-il prouvé son efficacité dans un ou plusieurs sites pilotes ? Sur une période de combien de temps ?...

Plus vos questions seront détaillées et plus vos aurez de chances de détecter les éventuels dysfonctionnements.
Soyez très vigilant aux détails lors de votre visite sur le site pilote du franchiseur. Cette confrontation au terrain pourra vous renseigner sur la pertinence du concept, la réaction de la clientèle en magasin, l’adaptabilité de l’agencement… Le mieux est de vous y rendre à l’improviste afin de voir plus facilement les éventuels dysfonctionnements.
Sans oublier que le jeune franchiseur doit être en mesure de vous donner des éléments de réponse clairs, tangibles et corroborés par des chiffres.

La solidité financière du franchiseur

On ne s’improvise pas franchiseur ! Le jeune franchiseur devra investir dans le développement de son réseau, la mise en place de la logistique, le recrutement des équipes… il est donc impératif de vérifier la santé financière de l’enseigne. Nous vous recommandons d’ailleurs de vous faire accompagner par un expert afin d’étudier en détail les éléments comptables remis par le franchiseur. Attention, un franchiseur qui compte exclusivement sur les droits d’entrée récoltés auprès des franchisés pour développer son réseau risque d’accepter toutes les candidatures ce qui mettra en péril tout le réseau.
Qu’il s’agisse d’un jeune réseau ou d’un réseau déjà bien établi, il est impératif de vérifier, dans les moindres détails, certains éléments comptables. Ce faisant, gardez à l’esprit que le jeune franchiseur investit dans le montage de son réseau ce qui se répercute forcement sur ses comptes. Nous vous recommandons d’accorder une importance toute particulière à certains points : comment votre franchiseur compte-t-il financer le développement du réseau ? Quel budget alloue-t-il à la communication ?.... les prévisions comptables sont, elles aussi, très importantes.

La stratégie de développement

Qui dit réseau de franchise dit forcement stratégie de développement. Cette stratégie revêt une importance capitale dans le cas d’un jeune réseau. Un franchiseur sérieux élargie sa zone d’implantation progressivement, au fur et à mesure qu’il gagne en notoriété et en maturité. Si le franchiseur envisage d’ouvrir un point de vente au sud, un autre au nord et un troisième à l’étranger, c’est qu’il n’a pas pris le temps de la réflexion ! Cette stratégie doit également prendre en considération la zone d’exclusivité : les premiers adhérents ont souvent une certaine marge de manœuvre qui leur permet de négocier une zone assez confortable. Toutefois, si le franchiseur consent à vous accorder l’exclusivité sur une grande ville (que vous ne serez pas en mesure de couvrir en entier de toutes les manières), il ne restera pas grand chose pour les futurs franchisés, ce qui constituera un frein au développement du réseau et donc à son gain en notoriété.
Vérifiez auprès du franchiseur qu’il a déjà mis en place une stratégie de développement avec des objectifs clairs et réalisables. Privilégiez les enseignes qui ont « les pieds sur la terre » et dont les dirigeants sont conscients que chaque étape de développement exige des efforts considérables en termes de logistique à celles dont la tête de réseau voit trop grand.

L’aspect légal

Qu’il s’agisse d’un jeune réseau ou d’un réseau déjà bien établi, l’aspect légal est très important en franchise (comme dans toute autre forme entrepreneuriale). Autant le document d'information précontractuelle que le contrat doivent être très détaillés et mentionner, le plus clairement possible, les conditions convenues entre les deux parties : durée, doit d’entrée, charges diverses, accompagnement du franchiseur, transmission de savoir-faire… L’aspect légal est extrêmement important dans le cas d’un jeune réseau. Ainsi, il faut par exemple vérifier que le franchiseur dispose de tous les droits sur la marque. En effet, les franchiseurs mettent souvent en place deux structures distinctes : une qui regroupe les sites pilotes et une deuxième qui se charge de franchiser le concept. Les franchisés doivent vérifier qu’il existe au moins un contrat de licence de marque entre ces deux entités. Le cas du jeune réseau peut également soulever la question d’une éventuelle participation minoritaire au capital des premiers franchisés de la part du franchiseur. Les spécialistes recommandent la vigilance : une telle disposition peut être bénéfique, mais elle peut également être utilisée à l’encontre du franchisé en cas de conflit (blocage de la vente de l’entreprise par exemple).

Les critères de sélection

Deux éléments clés font la solidité d’un réseau, le concept et les Hommes qui le constituent. Vérifiez donc que votre franchiseur a une idée très claire sur le profil des adhérents qu’il recherche. Ceci vous permettra, par la même occasion, d’avoir une idée plus claire sur la solidité financière de l’enseigne. Un franchiseur qui accepte toutes les candidatures est un franchiseur qui a désespérément besoin de droits d’entrée !

L’accompagnement du franchiseur

Formation, outils d’aide à la gestion, animation réseau…. Vérifiez la qualité des dispositions prises par le franchiseur pour accompagner ses adhérents. Tous ses éléments devraient d’ailleurs être inscrits dans le contrat. En règle générale, la qualité de l’accompagnement évolue souvent avec la maturité du réseau et l’expérience du franchiseur
Ne faites aucune concession dans l’évaluation des éléments structurels du jeune réseau. En cas de doute, nous vous recommandons de passer votre chemin !

Informations clés

  • Crée le: 24/04/17 06:05

Les franchises qui recrutent