Un bilan 2010 positif et des résultats toujours prometteurs pour les franchises de services à la personne

Malgré la crise et les difficultés économiques ressenties par de nombreux secteurs d'activités, celui des services à la personne affiche un bilan satisfaisant pour 2010. Il reste l'un des plus dynamiques de l'économie française et l'un des principaux moteur du créneau franchisé, en France, que ce soit en termes d'emplois, d'augmentation de la valeur ajoutée ou même d'innovation dans les services proposés.

Rénovation du concept d'agrément dans le secteur de services à la personne

Au-delà de l'aspect quantitatif, l'année 2010 aura notamment été marquée par une nouvelle professionnalisation du secteur, une meilleurs promotion de la formation, l'arrivée de nouveaux services et métiers, un reforcement des démarches qualité mais aussi la mise en place d'un partenariat entre l'Agence nationale des services à la personne et le Pôle Emploi, permettant de renforcer la visibilité du secteur.
D'un point de vue plus réglementaire, des aménagement ont également permis plus de souplesse pour la création d'activités de services à la personne. Concrètement, une loi de 2010 sur les réseaux consulaires, le commerce et l'artisanat a rénové le concept de l'agrément. Dorénavant, cet agrément n'est obligatoire que pour les organismes qui s'adressent aux publics dits "fragiles" comme les enfants ou personnes dépendantes.

Des nouveautés pour 2011 ? Elles sont surtout d'ordre financier :

1 - La loi de finances pour 2011 va supprimer l'abattement de 15 points sur les cotisations sociales dont bénéficiaient les particuliers-employeurs qui déclarent leurs employés au salaire réel (le régime du forfait est toutefois maintenu) ;
2 - Les exonérations de charges patronales, à hauteur du Smic et bénéficiant aux entreprises et associations exerçant dans le secteur des services à la personne, sont également supprimées. Les organismes de services à la personne bénéficieront désormais des allégements de charges sociales de droit commun.
Les deux dispositions auront-elles un effet direct sur le recours, ou non aux franchises de services à la personne ? Réponse dans un an mais la hausse des prix demeurera modeste, la couverture sociale des salariés s'améliore donc l'activité se pérennise et la fiscalité demeure attractive. L'impact devrait être faible et le marché orienté à la hausse.

Regardez aussi nos vidéos sur les franchises de service à la personne

Articles similaires

A quoi ressembleraient nos hypermarchés en 2025 ?

par DM - 7 jours

Avez-vous déjà essayé d'imaginer à quoi ressembleront les rayons de nos hypermarchés dans une dizaine d'années ? Capital l'a imaginé pour nous : des hypers plus évolués, des magasins qui s'adaptent aux nouvelles tendances de consommation, plus con...

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - 11 jours

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Devenir mandataire automobile en franchise, est-ce possible ?

par MA - un mois

Le marché a vu apparaître un nouvel acteur: le mandataire, jouant le rôle d'intermédiaire entre vendeurs et acheteurs non pas d'immobilier mais d'automobile!

Informations clés

  • Crée le: 11/04/11 02:00

Les franchises qui recrutent