Témoignage d’un franchisé du diagnostic immobilier

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Témoignage d’un franchisé du diagnostic immobilier
  • Créé le : 22/08/2015
  • Modifé le : 22/10/2020
Il est primordial – avant d’intégrer un réseau de franchise – de faire des recherches, d’aller voir d’autres franchisés, d’interroger le franchiseur sur les points qui vous paraissent importants – formation, concept, rentabilité, approvisionnement, assistance… – Ce sont ces questions qui différencient une franchise d’une autre et font que le franchisé ait plus de chance de réussir en adhérant à tel réseau plutôt qu’à un autre. Jean-Yves François, un ancien franchisé dans le secteur du diagnostic immobilier, nous parle de son expérience et de son nouveau projet.

Jean-Yves François : « Je suis en phase de création d’une activité. Je vais démarrer simplement avec un statut d’auto-entrepreneur puisqu’on nous offre cette possibilité. Avant, pendant 30 ans, j’ai été cadre en entreprise, sous différentes formes, dans des groupes salariaux en tant que gérant d’entreprise.

Et puis, en tant que franchisé dans un réseau de diagnostic immobilier pendant plus de 10 ans. C’est le premier réseau français de certification, c’est à dire loi Carrez, amiante, plomb, état parasitaire, diagnostic de performance et tous les diagnostics obligatoires dans le cadre de la vente d’un bien immobilier. J’ai été un franchisé heureux pendant plus de 10 ans !

Je n’ai plus cette franchise parce que j’adore changer de métier tous les 10 ans. J’ai donc vendu ma société, ainsi que mon secteur et j’ai envie de faire autre chose. »

AC Franchise : Quelle a été votre expérience de franchisé ?

Jean-Yves François : « J’ai dû faire en 12 ans 7 000 expertises ! Aucun litige parce que le réseau était là tous les jours pour me dire « attention tel décret va être modifié » ou alors « la jurisprudence nous a fait savoir que ». J’ai vite découvert que si j’avais fait ce métier en tant qu’indépendant j’aurais eu beaucoup de difficultés.

J’avais à verser – parce que c’est le principe de la franchise – un droit d’entrée et puis des royalties. C’était 5% du chiffre d’affaires HT plus près de 1% qui était rajouté pour la communication et la publicité. Donc au total 6% du chiffre d’affaires.

Tous les mois je reversais 6% avec beaucoup de plaisir, ça ne me gênait pas du tout parce que j’ai toujours estimé que par rapport à ce que notre franchiseur nous apportait ce n’était pas cher payé. J’ai quitté ce réseau mais je suis resté en très bon terme avec ce franchiseur de diagnostic immobilier. »

ACF : Que vous a apporté cette expérience ?

Jean-Yves François : « Une réunion tous les deux mois, retrouver d’autres franchisés, d’autres régions, comparer nos résultats et nos méthodes, tirer les renseignements des autres collègues. Je ne sais pas si c’était le cas dans tous les réseaux, mais nous, nous étions extrêmement soudés.

Moi, j’avais ouvert ma franchise à Rennes, j’avais acheté à la base tous le département Ille-et-Vilaine. Comme j’étais un des premiers en Bretagne, j’ai formé sur deux/trois jours des dizaines d’autres franchisés qui ont acheté à Saint-Malo, à Dinard, à Vannes… Ce n’est pas du tout rétribué mais c’est sur la base du volontariat.

Quand je suis entré dans le réseau des gens m’ont aidé donc j’ai fait de même. C’est vraiment quelque chose de très fort dans les réseaux de franchise qui fonctionnent. Alors il faut bien choisir son réseau parce qu’un réseau qui fonctionne ça doit aller dans les deux sens. Le franchiseur n’est pas là que pour se remplir ses poches, il faut qu’il y ait réellement un vrai service en retour. »

ACF : Aujourd’hui, dans quel secteur d’activité souhaitez-vous entreprendre ?

Jean-Yves François : « J’ai mis en place un module de management, un module très court sur une journée parce que beaucoup de gens qui adhérent à des réseaux franchisés, ont des formations techniques ou des formations spécifiques à leurs franchise.

Par contre, ils n’ont en général aucune formation management. Ils commencent à recruter une, deux voire cinq personnes en laissant de côté un point fondamental qui est que pour avoir une entreprise qui marche bien il faut être un bon patron.

Et rien qu’en une journée je propose mon module pour gagner dès le départ beaucoup de temps. Et si on gagne en efficacité, si on est un chef d’entreprise aimé les résultats seront meilleurs. Je m’accorde 3/4 points pour tester mon nouveau métier de conseil en management et puis, si je vais vers un échec, je me retournerais de nouveau vers la franchise. C’est une solution qui restera toujours envisageable puisqu’il y a un vrai marché. »

Plus de franchises

NETTO

Supermarché et Supérette

Apport : 150 000€

BODY MINUTE

Institut de beauté, esthétique

Apport : 30 000€

CLASS’ CROUTE

Restauration rapide, fast food

Apport : 100 000€

FITNESSBOUTIQUE

Salle de sport et fitness

Apport : 50 000€

COPPER BRANCH

Restauration rapide, fast food

Apport : 30 000€

LAFORET FRANCE

Agence immobilière

Apport : 50 000€

MDA électroménager

Électroménager

Apport : 50 000€

MONDIAL TISSUS

Décoration et linge de maison

Apport : 70 000€

Plus de franchises

Actualités
Les enseignes Mousquetaires de bricolage veulent accélérer leur développement en franchise

Les enseignes de bricolage Bricomarché, Bricorama et Brico Cash, adossées au Groupement Les Mousquetaires, souhaitent accélérer leur développement en franchise. Le rachat du réseau Bricorama en 2017 a marqué le début officiel de cette stratégie ambitieuse pour le groupement ! Devenir Mousquetaire et franchisé, c’est possible ! Depuis la fin de 2023, Thierry Cotillard, Président du […]

Réseau Vulco : opportunité de reprise disponible en région PACA

Avec le départ en retraite de son propriétaire, une agence Vulco Tourisme & Petits Utilitaires située en région PACA est à la recherche d’un repreneur. En 2023, cette unité a réalisé un chiffre d’affaires de 350 000 euros. Une opportunité à ne pas rater en région PACA ! Actuellement, la franchise Vulco offre une opportunité […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation
YVES ROCHER

Marque de cosmétique, soins du visage et maquillage N°1 en France.

Yves Rocher est à la recherche de nouveaux partenaires en franchise et en location-gérance.

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 30 000€
  • CA moyen : 900 000€
  • Droit d'entrée : 2 000€
  • Nombre d'unités total en national : 660
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.