Les règles de la micro-franchise

La micro-franchise, développée dans le respect d'un certain nombre de règles déontologiques, constitue un important gisement de création d'emplois notamment dans les services. Elle contribue aussi à la responsabilisation des acteurs économiques qui participent alors à la dynamisation de la société en créant leur propre emploi.

La micro-franchise est une franchise à part entière

Dans sa définition donnée par le Code de déontologie européen de la franchise, la micro-franchise ne diffère pas de la franchise. Il n'y est en effet jamais question de la taille de l'exploitation du franchisé (chiffre d'affaires, nombre d'employés, capitaux propres, etc.) ni du montant des investissements nécessaires pour devenir franchisé et pourtant, tout le monde comprend qu'il s'agit de très petites exploitations.

Lisez aussi : Le Code de déontologie européen de la franchise
Dans son fonctionnement et dans son montage, la micro-franchise doit ainsi répondre aux mêmes règles imposées par le code. Le franchiseur ne peut imposer au franchisé que les obligations nécessaires au respect de l'identité, de la réputation et du savoir-faire du réseau. Le franchisé est avant tout un entrepreneur juridiquement indépendant et responsable.
Attention, des contraintes imposées au franchisé ne répondant pas aux règles précitées risqueraient, dans les faits, à conduire à utiliser la franchise pour contourner le droit du travail. Dans ce cas, le franchisé se trouverait sous la dépendance du franchiseur et ne bénéficierait pas des avantages prévus par la législation sociale en faveur des salariés.
Audrey Caudron

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - 13 jours

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - un mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 4 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 16/03/16 07:35

Les franchises qui recrutent