La franchise : modèle solide et créateur d'emplois

La Banque Populaire, en partenariat avec la Fédération Française de la Franchise (FFF) et avec la participation de l’Institut CSA et de l’Express, a mené son enquête annuelle de la franchise.
Différentes thématiques sous forme de chapitres ont déjà été abordées sur AC Franchise, à savoir :
1/ Le portrait des franchisés et des franchiseurs en 2017 et 2/ Les Français ont envie d’entreprendre… en franchise.


Aujourd'hui, nous allons nous intéresser au 3ème chapitre ayant pour sujet: La franchise, un modèle qualitatif, solide et efficace.

La franchise crée de l'emploi

L'enquête a révélé que près d'un franchisé sur deux affirme avoir créé au moins un emploi en 2017 (+ 6 points en comparaison avec 2016). 13 % d’entre eux ont, par ailleurs, créé plus de trois emplois.

L'année dernière, les franchises ont continué à développer leur réseau puisque 82 % des franchiseurs interrogés auraient ouvert au moins un point de vente durant cette période (contre 78 % en 2016). 88 % d'entre eux devraient en créer au moins un dans les 12 mois à venir.
Pour ce qui est de la sélection des franchisés, les franchiseurs privilégient les salariés de leur enseigne dans 44 % des cas. Notons également que 24 % des candidats sont retenus dans le processus de sélection, un chiffre démontrant la sélectivité pointue dans le choix des profils.

Concernant les contrats de franchise, ils sont d'une durée moyenne de 6.5 ans (contre 5.7 ans en 2016) et 9 franchisés sur 10 en moyenne ont déjà renouvelé leur contrat de franchise.

La franchise, un modèle solide

L'étude a aussi révélé que 76 % des franchisés interrogés pensent être mieux protégé de la conjoncture en comparaison avec les salariés et les commerçants isolés. 42 % des franchisés (contre 37 % en 2016) estiment gagner leur vie mieux qu'un salarié et 46 % (contre 44 % en 2016) pensent être mieux rémunérés qu'un commerçant isolé.
Au sujet des facteurs essentiels qui contribuent au bon développement d'un réseau, « la relation entre franchiseurs et franchisés » est citée par 64 % des franchiseurs (+ 9 points vs 2016) et « la qualité des franchisés », par 45 % d’entre eux.

Enfin pour ce qui est des principaux obstacles qui peuvent entraver le bon développement d'un réseau de franchise, c'est « le financement des franchisés » qui est le plus cité à hauteur de 49 % des franchiseurs et « le prix et la rareté des emplacements », cité par 47 % d'entre eux.

Méthodologie de l'enquête:
Enquête réalisée par téléphone, du 6 au 27 juin 2017, auprès d’un échantillon représentatif de 402 franchisés et 200 franchiseurs, constitué d’après la méthode des quotas (date de création de l’entreprise, secteur d’activité, nombre de points de vente, région).

Informations clés

  • Crée le: 06/03/18 09:00

Les franchises qui recrutent