JENNYFER

Mode et prêt à porter femme

Apport personnel minimum : 80000 EUR

Type de contrat : commission affiliation

La franchise Jennyfer accueille un nouvel actionnaire et président-investisseur

Face à la concurrence accrue à laquelle est soumise l’industrie de la mode et aux difficultés rencontrées, l'enseigne de prêt-à-porter féminin Jennyfer a fait appel à de nouveaux actionnaires. 

C’est Sébastien Bismuth, 45 ans, ex-dirigeant d’Undiz, qui présidera désormais le groupe d’actionnaires de la marque. Très confiant, le nouvel actionnaire a dévoilé son plan « new retail » basé essentiellement sur la digitalisation de l’enseigne : "Je me réjouis d'accompagner la transformation de Jennyfer qui doit incarner les jeunes filles de son temps. Notre ambition passe par la montée en puissance du digital au sein de la marque dont la notoriété et le réseau physique constituent une force et une opportunité considérables".

Sébastien Bismuth devient actionnaire majoritaire de l’enseigne Jennyfer

Créée en 1985, la marque préférée des jeunes femmes actives a dernièrement connu quelques difficultés. L’enseigne qui compte 550 magasins à travers le monde, avoue avoir subi un réel déclin de son chiffre d’affaires. Cette baisse des ventes est la conséquence directe de l’intrication plusieurs facteurs : grèves, périodes de solde peu rentables et aléas climatiques de la saison froide. 

L’entreprise avait besoin d’une bouffée d’oxygène en vue de booster ses revenus. En mai dernier, la marque avait annoncé être à la recherche d’un nouvel actionnaire. L’arrivée d’un consortium d’acteurs du digital, de l'international et de la mode présidé par Sébastien Bismuth marque un nouveau départ pour le réseau. Les nouveaux actionnaires détiennent désormais la majeure partie du capital. Les frères Grosman, actionnaires historiques de la marque, ainsi que Gérard Depagnat et David Tordjman, les cofondateurs de Jennyfer, conservent néanmoins une part minoritaire du capital.

Un nouvel élan vers le digital

Conscient de l’importance et de l’impact du digital dans le développement des entreprises, le nouveau patron ambitionne de transformer la marque en une véritable plateforme digitale pour la jeunesse féminine française. Jennyfer deviendra ainsi une marque-média où réseaux digitaux et physiques sont complémentaires et fortement imbriqués.

Sébastien Bismuth se réjouit d’accompagner la marque « Young Fashion » dans cette étape fondamentale de sa mue. Jennyfer va symboliser la jeunesse féminine française moderne, festive, insouciante, libre et décontractée. #wearejennyfer se transforme en #wearedigital, chose qui remet en question le maintien du parc de magasins tel quel. Avec une nouvelle transformation axée sur le digital, Jennyfer a donc de fortes chances de relancer sa croissance à partir de la rentrée. 

"Dotée d'un important maillage magasin sur tout le territoire et d'une communauté de 3 millions de personnes, Jennyfer va accélérer sa présence sur le digital pour devenir la plateforme digitale de la jeunesse féminine française", explique l'enseigne dans un communiqué.

Les derniers articles JENNYFER

La marque Jennyfer présente dans deux villes algériennes

par ST - 3 ans

La franchise Jennyfer est une enseigne française dédiée aux jeunes filles qui souhaitent s’habiller à la mode. L’enseigne s’est implantée en ...

La franchise de mode annonce 40 ouvertures à l'étranger

par Audrey Caudron - 8 ans

Alors que la franchise de mode féminine Jennyfer* ouvrait un magasin grand format de 800 m2 en septembre dernier, rue de Rivoli, à Paris, ell...

Un nouveau concept de magasin imaginé par Costa Imaginering

par Audrey Caudron - 8 ans

Début septembre, l'enseigne de prêt-à-porter Jennyfer* inaugurait à Paris, rue de Rivoli, son nouveau concept de magasin. ...

Informations clés

  • Crée le: 29/07/18 10:15

Les franchises qui recrutent