Devenir diagnostiqueur immobilier : Quelles opportunités en franchise ?

Le marché du diagnostic immobilier est en progression continue et offre de belles perspectives d'évolution et ce grâce à la réglementation de plus en plus exigeante. Et pour cause, les diagnostics immobiliers, réunis dans le Dossier de Diagnostic Technique (DDT), sont devenus obligatoires avant toute transaction immobilière, achat ou location. Cette année d'ailleurs sera riche en nouveaux textes réglementaires prévus ou effectifs. Autrement dit, les diagnostiqueurs immobiliers ont encore plus de pain sur la planche!

Le marché du diagnostic immobilier

Le secteur du diagnostic immobilier est en progression continue. Il a enregistré, selon Xerfi, une croissance de 10 % en 2015, de 8 % en 2016 et de 12 % en 2017 (résultat attendu).
Au 1er janvier 2017, 4 888 entreprises au total se partageaient les parts de ce marché. Leur nombre avait augmenté de 2.8 % grâce aux 500 nouvelles entreprises qui ont été ouvertes sur l'année 2016.

Le marché du diagnostic immobilier est influencé par les transactions immobilières dans l'ancien qui ont progressé de 15.7 % en 2015 mais est surtout boosté par les nouvelles obligations réglementaires: nouvelle certification amiante pour réorganiser les missions des diagnostiqueurs et obligation de faire un repérage amiante avant travaux dans le cas de risques d'exposition à l'amiante, obligation de fournir les états des installations intérieures de gaz et d’électricité...

Et de multiples nouvelles réglementations et changements verront le jour en 2018 et dans les prochaines années. C'est pour cette raison que les diagnostiqueurs doivent être toujours à l'affut des réglementations sans cesse en évolution.

Les nouvelles réglementations prévues ou effective en 2018

L'année 2018 est riche en nouveaux textes réglementaires au niveau du diagnostic immobilier.
Depuis le 1er janvier 2018, on considère un logement décent que si en plus des obligations décrites dans un décret datant de 2002, il est protégé des infiltrations d’air parasites. Et à compter du 1er juillet 2018, il devra aussi permettre une aération suffisante, c’est-à-dire disposer d’un renouvellement de l’air et d’une évacuation de l’humidité adaptés à une occupation normale du logement.

Le diagnostic Plomb, sur lequel il n'y avait pas de textes réglementaires, devrait (enfin) être réalisé selon des règles imposées par une norme, intitulée PR NF X46-035, dont la sortie est prévue cette année.

Depuis un décret paru en 2015, le contrat de location doit être accompagné d'un dossier de diagnostic technique, comprenant entre autres une copie d'un état mentionnant l'absence ou la présence de matériaux ou de produits de la construction contenant de l'amiante. Le décret d’application listant notamment les matériaux ou produits concernés est attendu pour cette année.

Depuis le 1er juillet 2017,l’État des Risques Naturels, Miniers et Technologiques (ERNMT) doit indiquer les zones à potentiel radon (un gaz radioactif naturel) en cas de vente ou de location. La publication des textes d’application devrait s’opérer en ce début d’année.

La recherche d’amiante (avant travaux) est assurée par un repérage adapté à la nature, au périmètre et au niveau de risque de l’opération. Il est prévu que ses modalités techniques et ses méthodes d'analyse des matériaux susceptibles de contenir de l'amiante pour les immeubles bâtis entre autres soient définis par un texte réglementaire avant le premier octobre 2018.

Les réseaux qui recrutent

Activ'Expertise a été créé par Xavier SEQUERO, un diagnostiqueur immobilier qui a ouvert la première agence Activ'Expertise à Avignon. Il est rejoint en 2010 par Christophe KIEFFER.

Pour rejoindre le réseau Activ'Expertise, il faut être un homme ou une femme de terrain, venant de tout horizon, ayant la fibre commerciale, recherchant une nouvelle activité ou souhaitant de reconvertir. Il est également nécessaire d'être rigoureux et professionnel, autonome et pragmatique, être curieux de s'informer à propos de toutes les nouveautés réglementaires du marché de l'immobilier.

En contrepartie, le réseau offre à ses franchisés une formation "Métier", variant en fonction de leur expérience ou non dans le secteur du bâtiment. Cette formation comprend des modules tels que: Notions de base du bâtiment (Prise en charge par Actix/Expertise), Etat de l'installation intérieure de gaz - 4 jours, Constats des risques d'expositions au plomb...

Activ'Expertise exige de son franchisé de disposer d'un apport personnel minimum de 10 000 euros.
La franchise Diagamter, composée de cabinets de diagnostiqueurs immobiliers en France, propose depuis 1999 en franchise des diagnostics immobiliers répondant à la législation sur la sécurité des biens et des personnes.

Diagamter offre à ses franchisés un accompagnement performant, à savoir: une formation initiale de 14 semaines, soit 8 semaines de plus que ce que prévoit la loi, le soutien d'un service technique fort de 3 millions de diagnostics immobiliers réalisés depuis la création de l'enseigne, un pack de communication et un pack business.

En quête de nouveaux adhérents, le réseau privilégie les diagnostiqueurs immobiliers isolés qui recherchent le soutien et l'accompagnement d'un franchiseur reconnu et à l'importante infrastructure. L'enseigne assure à ses adhérents une augmentation significative de leur chiffre d'affaire et un développement rapide de leur activité.

Pour rejoindre Diagamter, il faut compter un apport personnel minimum de 15 000 euros.

Informations clés

  • Crée le: 29/05/18 11:39

Les franchises qui recrutent