Créer sa franchise de diagnostic immobilier.

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Créer sa franchise de diagnostic immobilier.
  • Créé le : 29/08/2011
  • Modifé le : 18/02/2020
C’est la fameuse loi Carrez de 1996, réglementant le calcul de la surface d’un bien immobilier, qui a lancé la profession, création qui fut rapidement suivie par la création de réseaux de franchise.

Aujourd’hui le vendeur d’un bien immobilier doit non seulement fournir un métrage précis comme autrefois mais aussi des diagnostics concernant le plomb, l’amiante et d’éventuels parasites. L’application des directives européennes augmente ces obligations légales. De plus elles concernent désormais la location qui représente un marché considérable : deux fois et demie le nombre des ventes.

Un métier plein d’avenir

En ce temps de crise, les perspectives sont donc plutôt alléchantes pour cette nouvelle profession. Le métier  consiste à démarcher une clientèle composée de professionnels : agents immobiliers et notaires, qui ne sont pas équipés pour réaliser eux-mêmes des diagnostics. Ensuite les opérations ont lieu sur place : métrage, recherche de parasites, dépistage du plomb, prélèvement d’échantillons pour faire détecter l’amiante. Ce travail exige de disposer du matériel adéquat mais il n’est pas nécessaire de posséder de connaissances techniques ni d’expérience du bâtiment, car la plupart des franchiseurs dispensent une formation initiale. Aucun local, le diagnostiqueur peut exercer en solo, à domicile, prospecter sa clientèle par mailings et appels téléphoniques, et partir chaque jour avec sa petite mallette pour procéder aux dépistages. Beaucoup de diagnostiqueurs se sont donc lancés seuls, avec parfois moins de 20 000 euros, en franchise ou non.

De leur côté, certains franchiseurs ont recruté tous azimuts. Philippe Passereau, directeur du développement d’ADC, franchise arrivée plus tardivement sur ce marché, reconnaît que la moitié de ses franchisés de la première génération ont échoué : « Nous avions mal ciblé nos candidats en privilégiant les compétences techniques. Ceux qui obtenaient les meilleurs résultats étaient des gestionnaires et commerciaux ayant vocation de chef d’entreprise. »  On l’aura compris, le succès dépend pour beaucoup des talents commerciaux des diagnostiqueurs. Toutefois, le métier est appelé à devenir plus technique.

Pas facile par exemple de s’orienter dans la jungle de la législation qui évolue chaque jour. La formation permanente et la « mise à jour juridique » fournies par un franchiseur compétent et bien organisé représentent ainsi des avantages décisifs de l’appartenance à un réseau. Un indépendant aura, lui, du mal à suivre. Les franchiseurs ont mis sur pied des réseaux intranet qui permettent d’obtenir ces informations, et ils organisent réunions et stages. « Le fait qu’il soit très facile de se lancer explique que notre profession ait souffert d’un certain amateurisme, note Thierry Adeline, patron de Diagamter. Mais le renforcement de la réglementation et la nécessité d’obtenir un agrément entraînent une épuration salutaire.

Du fait des intérêts en jeu, on peut penser que les agents immobiliers et notaires feront de plus en plus appel à l’avenir à des professionnels bénéficiant de la réputation d’un réseau professionnel et solide. Les enseignes les plus connues commencent à bénéficier d’une certaine image de marque qui incite ainsi les réseaux nationaux d’agents immobiliers comme Era et Century 21 à les référencer et conseiller à leurs adhérents.

Ceux qui envisagent de se lancer dans ce métier d’avenir doivent, dès le départ, décider s’ils entendent travailler durablement en solo ou créer une véritable agence avec des équipes de trois à douze salariés, voire davantage. L’agence pilote d’EDM en compte par exemple 70 ! Le business plan devra intégrer ce choix.

Vu dans TPE PME 

Le conseil d’AC Franchise : Privilégiez un réseau dont les franchisés sont satisfaits  comme Exim par exemple.

Plus de franchises

FITNESSBOUTIQUE

Salle de sport et fitness

Apport : 50 000€

MIDAS

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

GROUPEMENT LES MOUSQUETAIRES

Supermarché et Supérette

Apport : 65 000€

REPAR’STORES

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 5 000€

DIETPLUS

Institut de beauté, esthétique

Apport : 5 000€

YVES THURIES – Chocolatier récoltant

Glace, Chocolat, confiserie

Apport : 50 000€

CAMILLE ALBANE

Coiffure

Apport : 40 000€

ISOFRANCE FENÊTRES & ÉNERGIES

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 25 000€

Plus de franchises

Actualités

À Montluçon, la concession Lorenove/Habiconfort est désormais dirigée par Michaël Mongarny, anciennement associé avec son oncle. À Cormontreuil, la concession Joberty, détenue par Guillaume et Émilie Quesne depuis 2020, a rejoint le réseau LORENOVE. Changement de propriétaire à Montluçon La concession Lorenove/Habiconfort, située à Saint-Victor près de Montluçon et inaugurée en 2010, a changé de […]

Actuellement composé de 94 points de vente, le réseau Kiriel a ouvert 8 nouvelles unités en 2024 : La Jardinerie à Grand Bourgtheroulde (27), Kiriel Pays de Saint-Yrieix à Glandon (87), Kiriel Bénévent à Bénévent-l’Abbaye (23) ainsi que cinq magasins en libre-service agricole issus de la coopérative L’Agneau soleil. Cette expansion permet à l’enseigne de […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation
VULCO

Spécialiste des pneumatiques et de l'entretien des véhicules de tourisme, industriel, génie civil et agricole.

+ de 25 ans d’expérience dans la liaison au sol

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 70 000€
  • CA moyen : 650 000€
  • Droit d'entrée : 3 500€
  • Nombre d'unités total en national : 250
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.