Bilan de l'essor des services à la personne et perspectives pour les franchises

Beaucoup se sont engouffrés sur le marché des services à la personne qui pèse 15 milliards d'euros et les enseignes ont éclos à un rythme un peu effréné. Il est vrai que la demande est  forte (vieillissement de la population et incitation fiscale) et que le panel de métiers opérant sur ce créneau est très large. On ne dénombre pas moins d'une vingtaine de prestations différentes : garde d'enfant, soutien scolaire, assistance informatique, jardinage, bricolage et les services aux personnes dépendantes tels que soins à domicile, toilettes, cuisine, etc…
 
Les franchises ont trouvé leur place dans le paysage en apportant un savoir-faire et une notoriété qui ne s'acquièrent qu'après des années d'expérience dans un domaine où les maitres mots sont service et relationnel fort avec le client. Elles ont choisi d'être mono service ou multi services (comme Axéo Services qui propose, en plus des offres traditionnelles, des prestations plus originales telles que l'accompagnement dans le cadre d'un déménagement, des services réception et gardiennage, et du pressing pour les salariés d'entreprises partenaires). La franchise Age d'Or s'est spécialisée dans l'assistance aux personnes âgées (même si elle propose maintenant d'autres prestations) tandis que la franchise Babychou s'adresse uniquement aux enfants. Certaines se sont orientées dans le soutien scolaire (Cour Ado), le dépannage informatique (Depanordi) ou le courtage assurance (Assurtis).
Les franchises Un Monde de Services ou Coviva ont elles opté pour le multi services.

Un secteur en bonne position

En terme de nombre de réseau, les franchises de service à la personne arrive déjà en deuxième position derrière l'équipement de la personne et 8ème en nombre de franchisés – raison : le nombre de réseaux jeunes et en développement-
Cependant pour les enseignes de franchise bien installées au concept maitrisé, le chiffre d'affaires continue de grimper. Par contre pour les jeunes réseaux, c'est plus difficile. Il faut se faire une réputation et les franchisés doivent apprendre à séduire pour recruter des collaborateurs qui veulent s'investir dans un métier parfois assez peu reconnu et souvent à temps partiel.
Comme chaque fois qu'un marché émerge, beaucoup se lancent tête baissée en pensant que cela sera facile puisque la demande est là. Le modèle en franchise offre une meilleure sécurité sur le long terme à condition d'avoir un vrai concept, de le modéliser, de recruter des franchisés volontaristes et de l'assister dans son activité en créant un réseau organisé. Choisissez bien en interogeant des franchisés existants après avoir rencontré plusieurs franchiseurs.

Articles similaires

Vérifiez ce qui est publié sur votre réseau sur ac-franchise.com

par ACF - 10 jours

L’annuaire ac-franchise.com est le plus complet avec 2400 fiches réseaux (franchise, concession, coopératives, etc, etc.) mais aussi le plus riche en détails. Il est donc consulté par 130 000 visiteurs chaque mois.

La multi-franchise : une opportunité sous conditions

par Audrey Caudron - 11 jours

Il est tentant pour un entrepreneur en franchise de profiter de la réussite de son premier point de vente pour en ouvrir d’autres dans le mêm...

Quand l’exclusivité territoriale s’applique de fait

par Martine Malaterre - 18 jours

L’exclusivité territoriale qui consiste à garantir au franchisé une zone où le franchiseur n’implantera pas d’autres unités n’est pas obligatoire dans le contrat de franchise et ne peut entrainer une nullité de ce contrat en cas de ...

Informations clés

  • Crée le: 27/10/10 02:00

Les franchises qui recrutent