Franchise : Est-ce possible d’obtenir un crédit en temps de crise ?

  • Créé le : 11/01/2021
  • Modifé le : 05/01/2021

Obtenir un crédit en temps de crise est compliqué mais pas impossible ! Dans le cadre actuel de la crise sanitaire de la Covid -19 par exemple, l’État a mis en place des dispositifs spécifiques qui permettent d’obtenir un prêt pour aider à la trésorerie. Explications.

Franchise : Est-ce possible d'obtenir un crédit en temps de crise ?

Quand les temps sont difficiles, que l’activité est en retrait et que les charges s’accumulent, les entreprises sont fragilisées. Le plus souvent, les problèmes viennent d’un défaut de trésorerie. Les recettes insuffisantes peinent à couvrir les dépenses de charges. Bien évidemment, la solution est de faire rentrer du cash, mais en temps de crise, les choses ne sont pas toujours si simples. La preuve notamment actuellement avec les fermetures administratives de nombreuses entreprises dans le cadre de l’épidémie de la Covid-19.
Quand l’entreprise auparavant était saine et prospère, un crédit temporaire peut l’aider à passer un mauvais cap. Selon les cas, le crédit peut être un prêt bancaire à moyen ou long terme, un prêt bancaire à court terme (découvert, escompte, affacturage, cession Dailly, etc.), ou encore un crédit bail.

Lire aussi : Reconfinement : A quelles aides les entreprises ont-elles droit ?

Une aide d’urgence de l’État dans le cadre de la Covid-19

Pour limiter le nombre de faillites et aider les entreprises (commerces, industries, artisans) à faire face aux effets de la pandémie sur les chiffres d’affaires, l’État a mis en place tout un arsenal d’aides d’urgence.
Ainsi, la loi n°2020-290 du 23 mars 2020 instaure les mesures suivantes :

  • Garantie d’État sur la trésorerie bancaire qui couvre tous les nouveaux prêts de trésorerie accordés à partir du 16 mars et jusqu’au 31 décembre 2020.
  • Report jusqu’à 6 mois du remboursement des crédits des entreprises, sans frais.
  • Garantie BPI France aux PME et ETI sur un découvert de 12 à 18 mois ou sur un prêt de 3 à 7 ans.
  • Médiation du crédit : aide à négocier avec sa banque un rééchelonnement des crédits.

Dans le détail, la Garantie d’État sur la trésorerie bancaire (PGE) est un prêt bancaire octroyé par sa banque habituelle. Ce prêt est octroyé, en dépit de la forte incertitude économique actuelle, grâce à la garantie qu’apporte l’État sur une partie très significative du prêt (90 %). Le PGE est un prêt d’une banque à une entreprise: ce n’est pas un prêt de l’État. Sur les 10 % du PGE non couvert par la garantie de l’État, la banque ne doit prendre aucune garantie ou sureté. La banque garde donc une part de risque et réalise de fait les diligences adaptées et proportionnées avant l’octroi du PGE.
Le dirigeant de l’entreprise décidera soit de rembourser immédiatement son PGE soit de l’amortir sur une période additionnelle de 1 à 5 ans, soit de mixer les deux. Pour ces prêts garantis par l’État, les banques se sont engagées à octroyer à «prix coûtant» les prêts garantis par l’État (de 0,5 à 2,5 % par an).

En cas de décision négative, le professionnel ou l’entreprise peut se rapprocher d’autres banques ou s’adresser à la médiation du crédit de son ressort.

La médiation du crédit, en cas de difficultés

Les chefs d’entreprise qui rencontrent un problème avec leur banque pour l’octroi d’un prêt par exemple, peuvent saisir le Médiateur du crédit. La Médiation du crédit est adossée à la Banque de France; elle est conduite sur tout le territoire, dans le respect des règles de confidentialité et du secret bancaire, par 105 Médiateurs du crédit qui sont les directeurs de la Banque de France en métropole et les directeurs des instituts d’émission en Outre-mer.
La Médiation du crédit intervient non seulement pour traiter des refus de crédit bancaire (qu’il s’agisse d’un crédit à court, moyen ou long terme) mais aussi la dénonciation des crédits existants et les refus de rééchelonnement de dettes. La Médiation est également compétente pour traiter des difficultés liées à l’assurance-crédit, par exemple une baisse ou une suppression des garanties sur les encours fournisseurs.
La saisine du Médiateur du crédit est gratuite et ouverte à toute entreprise, quelle que soit sa taille, son secteur d’activité et sa forme juridique. La démarche de saisine se fait en ligne, sur le site www.mediateurducredit.fr.

Lire aussi : Les franchisés résistent-ils mieux à la crise que les commerçants isolés ?

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Memphis

Concept original inspiré des vrais « diners » américains

Apport : 150 000€

CA moyen : 1 200 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.