Créer ou reprendre une franchise : quelle est la meilleure solution ?

  • Créé le : 13/06/2019
  • Modifé le : 28/05/2019

Créer ou reprendre ? En franchise, les deux options ont des avantages et des inconvénients. Quelle est la meilleure solution ? La réponse ne peut pas vraiment être tranchée : tout dépend de votre projet, de votre budget et surtout de vos envies. Tour d’horizon.

La rédaction vous recommande de lire la fiche pratique suivante : Les avantages et inconvénients de la franchise !

Reprendre une franchise

La reprise en franchise reste assez confidentielle. Elle ne concerne bien souvent que les réseaux matures dont les franchisés anciens veulent prendre une retraite bien méritée.

De fait, les affaires à reprendre en franchise sont souvent difficiles à trouver. Mise à part le bouche à oreille et quelques opportunités relayées par les réseaux eux-mêmes, les annonces de cession d’un point de vente en franchise sont rares. Pourquoi ? Souvent la vente se passe sans véritable publicité. Les repreneurs potentiels d’une franchise se trouvent souvent soit au sein de la famille du cédant, soit au sein de ses employés, soit encore au sein même du réseau dans une logique multi-franchise.

Ceci étant dit, rare ne veut pas dire impossible à trouver ! Le meilleur moyen est à coup sûr de faire acte de candidature au sein du réseau qui vous intéresse et d’attendre une opportunité. Bien évidemment, dans ce cas de figure, il est rare que l’opportunité en question soit dans votre région d’origine.

L’autre grande difficulté liée à la cession d’une entreprise en franchise tient au format en lui-même. En effet, le vendeur d’une affaire en franchise n’est pas entièrement libre dans sa démarche. Avant de céder son affaire à un repreneur, ce dernier doit obligatoirement être agréé par le franchiseur. Le contrat de franchise qui lie un franchiseur avec ses franchisés est en effet signé intuitu personnae, c’est-à-dire en considération de la personne. Chaque nouveau franchisé, repreneur ou créateur, doit donc recevoir l’agrément du franchiseur. Et la sélection est parfois exigeante !

Si la personnalité du repreneur ne convainc pas le franchiseur, il ne pourra signer de contrat de franchise et ne pourra donc pas exploiter l’enseigne. Ceci explique en grande partie pourquoi les reprises sont confidentielles. Les candidats étant triés sur le volet, ils font déjà souvent partie du sérail.

Outre ces deux premières difficultés, s’ajoute le plus souvent un ticket d’entrée plus élevé que hors franchise. Pourquoi ? Parce que de base, créer en franchise coûte plus cher que hors franchise. Et quand l’entreprise est déjà créée depuis longtemps, qu’elle jouit d’une clientèle fidèle et qu’elle affiche un bon CA, son prix va crescendo. La qualité de l’emplacement fait aussi souvent grimper les prix.

Au positif, reprendre une entreprise franchisée permet de bénéficier d’une affaire à forte visibilité, immédiatement opérationnelle. Le nouveau propriétaire peut prendre ses marques pendant les premiers mois avec son vendeur. Et si l’investissement de départ est conséquent, le repreneur peut toutefois se rémunérer dès les premiers mois puisque l’affaire tourne déjà.

La rédaction vous recommande de lire la fiche pratique suivante : Cession de franchise : comment ça marche ?

Créer une franchise

Si la création en franchise offre indéniablement plus de liberté dans les choix au démarrage pour un prix plus modique que dans le cadre d’une reprise, elle implique toutefois plus de travail au futur franchisé. En effet, avant de se lancer, il va devoir monter son projet de A à Z.
Il va devoir ainsi :

  • définir ses motivations,
  • définir le type d’activité qu’il souhaite créer,
  • faire le tour des différents réseaux et les comparer,
  • choisir son réseau,
  • réaliser son étude de marché et son business plan,
  • trouver un local,
  • rassembler les financements nécessaires aux investissements et au fond de roulement,
  • choisir un statut,
  • suivre la formation initiale,
  • aménager son local,
  • recruter si besoin des collaborateurs.

Toutes ces étapes successives demandent du temps… et de l’argent ! Elles demandent aussi une bonne dose d’énergie et de pragmatisme.
Et après le lancement ? Même si globalement la création en franchise accélère le démarrage du fait notamment de la notoriété de l’enseigne, le créateur doit toutefois trouver sa place face à la concurrence pour faire décoller son affaire. Comparé à une reprise, les délais de retour sur investissement sont plus longs bien sûr. Le créateur d’une activité en franchise peut rarement se rémunérer dès les premiers mois.

Ceci étant dit, d’autres compensations l’attendent. Il pourra construire son projet tel qu’il l’entend, en faisant les choix les plus judicieux en fonction de ses envies. Il pourra aussi recruter les personnes qui lui conviennent le mieux pour l’accompagner dans son projet. Et bien sûr, il pourra dire « c’est moi qui l’ai fait ! » Une vraie satisfaction et une vraie fierté !

Bien évidemment, la liberté de créer un projet de A à Z a des contreparties. En effet, autant avec une reprise, le repreneur sait globalement où il va puisqu’il a, chiffres en main, le recul nécessaire sur l’activité, autant dans le cadre d’une création, c’est le saut dans l’inconnu ! Les choix opérés en amont sont-ils les bons ? Le local choisi et aménagé est-il porteur ? Le réseau avec lequel il a choisi de signer est-il concurrentiel ? Le contrat de franchise est-il équilibré ? Toutes ces questions et bien d’autres ne pourront véritablement trouver de réponses avant plusieurs mois, voire plusieurs années !

Alors, reprise ou création ?

Comme vu ci-dessus, reprise et création ont des avantages et des inconvénients. Chaque situation étant unique, et chaque entrepreneur étant unique, il n’est pas simple de trancher entre l’une ou l’autre solution.

Dans tous les cas, gardez toujours à l’esprit :

  • Que votre décision changera votre vie et celle de vos proches ;
  • Que vous allez vous engager pour plusieurs années ;
  • Que vous risquez de tout perdre… ou de tout gagner !

Êtes-vous prêt pour cela ?
Si c’est oui, peut importe que vous vous orientiez vers une reprise ou une création dès lors que c’est un choix consenti et calculé. Mais avant de franchir le pas, n’hésitez jamais à vous entourer de spécialistes (expert-comptable, avocat, etc), pour limiter les risques.

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter AC Franchise
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques, conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.