S’associer en coopérative pour mieux résister

Actualités & Interviews / Actualités des experts / S’associer en coopérative pour mieux résister
  • Créé le : 25/01/2017
  • Modifé le : 30/01/2020
Appartenir à une coopérative peut aussi être une réponse efficace en situation conjoncturelle difficile si on n’est pas dans un réseau de franchise. Les coopératives sont généralement centrées sur les besoins de leurs membres.

Les premières formes d’économie sociale sont apparues en France au début du XIXe pendant l’essor du capitalisme industriel. Il s’agissait souvent de coopératives ouvrières par exemple pour exploiter des magasins n’appartenant pas à l’industriel employeur. 

Puis en réponse aux difficultés économiques, les coopératives ont assuré la mutualisation des moyens des commerçants pour la survie des entreprises associées, suivant un principe de mise en commun de moyens et de savoir-faire. C’est l’origine de certains réseaux du meuble, de l’optique, etc…

La mise en commun des intérêts de chacun

En théorie l’objectif économique des coopératives n’est pas la recherche du profit, mais la satisfaction des aspirations et besoins économiques, sociaux et culturels des membres, comme la réduction de coûts de revient ou le coût d’achat de certains produits. Elles privilégient le long terme. Il s’agit non pas de faire du profit mais d’assurer la pérennité des membres.

Ceci étant dit les adhérents des coopératives ont des objectifs très divers, le profit pour les coopératives de commerçants, le maintien de l’emploi pour les Scop, sociétés coopératives de production, l’accès à des moyens supérieurs pour les coopératives agricoles, etc..

Les Coopératives pratiquent  la démocratie, les décisions sont prises par leurs sociétaires. Le principe est une voix par personne. La répartition des résultats se fait en fonction de l’activité de chaque membre. Il y a aussi constitution de réserves en propriété collective qui assurent le long terme.

Mais certaines coopératives ont des structures tellement complexes qu’on ne sait plus qui est propriétaire de quoi et qui gagne quoi. Dans certaines coopératives, la marque-enseigne n’appartient pas à la coopérative, dans d’autres certains services sont sous-traités à des entreprises qui n’appartiennent pas à la coopérative mais à certains de ses membres, etc… Dans d’autres coopératives le pouvoir est plus ou moins confisqué par un groupe de coopérateurs dynamiques qui tirent le groupement mais dans d’autres, ils le freinent. Bref, la coopérative est un excellent système mais tout dépend de la manière dont il est appliqué.

Dans le contexte actuel ce modèle prouve sa pertinence, les coopératives ont les moyens de résister à la crise, dans tous les secteurs où on peut les rencontrer. C’est un constat qui se vérifie parfois plus difficilement à l’exportation mais là aussi de belles réussites existent.

Lire aussi :
Quelle est la différence entre un contrat de franchise et une coopérative ?
Franchise, coopérative, partenariat : faites la différence !

Plus de franchises

RAPID PARE-BRISE

Centre auto et Station service

Apport : 15 000€

COPPER BRANCH

Restauration rapide, fast food

Apport : 30 000€

DIETPLUS

Institut de beauté, esthétique

Apport : 5 000€

COLUMBUS CAFÉ & CO

Café et bar spécialisé

Apport : 80 000€

X’PERT IMPACT

Centre auto et Station service

Apport : 10 000€

CENTURY 21 FRANCE

Agence immobilière

Apport : 50 000€

POINT S

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

FITNESSBOUTIQUE

Salle de sport et fitness

Apport : 50 000€

Plus de franchises

Actualités
La franchise Envia Cuisines annonce deux nouvelles ouvertures

Avec déjà 24 points de vente à son actif, Envia Cuisines continue de croître en inaugurant deux nouveaux points de vente : le premier, dirigé par Philippe Chauvel, est situé à Limonest, tandis que le second, piloté par les associés Maxence Laporte et Matthieu Ceschina, est implanté à Bordeaux-Mérignac. Envia Cuisines ouvre un magasin à […]

Fédération Française de la Franchise

Le 3ème chapitre de la 20ème édition de l’Enquête annuelle de la Franchise Banque Populaire, en partenariat avec la Fédération Française de la Franchise (FFF) et la participation de Kantar, vient d’être publié. Ayant pour titre « La franchise, un modèle qui s’engage », il met en avant l’engagement croissant des clients, des franchisés et des franchiseurs […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation
VULCO

Spécialiste des pneumatiques et de l'entretien des véhicules de tourisme, industriel, génie civil et agricole.

+ de 25 ans d’expérience dans la liaison au sol

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 70 000€
  • CA moyen : 650 000€
  • Droit d'entrée : 3 500€
  • Nombre d'unités total en national : 250
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.