Reconversion : la franchise offre de nombreuses opportunités

Vous êtes salarié, commerçant indépendant, en recherche d’emploi… et vous avez envie de prendre un nouveau départ. Sans nul doute, la franchise offre de très belles opportunités de reconversion. Elle offre un modèle performant et rassurant à tous types de candidats à la création d’entreprise.

Dans son numéro du 1er avril 2015, le magazine Création d’Entreprise dressait le portrait de créateurs d’entreprise ayant sauté le pas. Un excellent moyen de changer de vie sans prendre trop de risques nous explique ce magazine ! Voici quelques idées tirées de cet article.

Plus de 1500 réseaux en France

Le constat est là nous explique le magazine Création d'Entreprise.Dans un contexte économique morose, ils sont plusieurs centaines (des milliers en fait NDLR AC Franchise) chaque année à se lancer dans l’aventure de la franchise, qu’ils aient quitté leur emploi salarié, connu des difficultés dans une activité de commerçant indépendant ou subi plusieurs mois ou années de chômage. Grâce à ce modèle, ils prennent véritablement un nouveau départ, soutenus par un réseau expérimenté.

En 2015, ce sont ainsi plus de 1500 réseaux de franchise en France qui proposent ainsi à des candidats de se reconvertir et de lancer leur propre entreprise franchisée, et ce dans une multitude de secteurs d’activités.

Pour un vrai changement de vie… mais rassurant !

Par ailleurs, pour aider les salariés à prendre se tournant, la Fédération française de la franchise (FFF) a créé chaque année, en octobre « La semaine des entrepreneurs ». L’enjeu, explique Chantal Zimmer interviewée par Création d’Entreprise, est de donner la parole à ceux qui ont déjà franchis le pas de la reconversion par la création de leur entreprise franchisée. « Grâce à des rencontres et des conférences dans de nombreuses villes, des contacts directs et des échanges d’expérience peuvent s’établir et susciter de nouvelles vocations. »

Et de préciser : « La franchise est plus que jamais aujourd’hui une solution concrète contre le chômage notamment des seniors ; le système de la franchise est une réponse à la reconversion professionnelle. » La franchise offre la possibilité de changer de vie en devenant son propre patron, sans les risques de la création en indépendant. Il permet au candidat de bénéficier d’un concept, d’un savoir-faire, de la communication d’une enseigne reconnue et d’une formation avant et tout au long de l’activité.

Des franchisés témoignent

Pour Laurent Besse, par exemple, franchisé Simply Market à Saint-Genest d’Ambière (86), la franchise a permis de monter « un projet qui correspond véritablement à ce que je suis et à ce que je voulais faire ». Après 19 ans chez Atac, en tant que chef de rayon puis directeur de magasin, il souhaitait véritablement donner un nouveau souffle à sa carrière, tout en restant dans le groupe de distribution alimentaire dans lequel il avait acquis une vraie expérience. Il devient franchisé avec une formule de location-gérance.

Autre témoignage, celui d’Alberto Leitao, franchisé KFC, séduit par la stratégie multi-sites de l’enseigne de restauration. Il s’agissait pour lui « d’un vrai projet d’avenir, rassurant et très structuré ». Et de raconter son parcours : « KFC m’a proposé dans un premier temps d’intégrer leur structure en tant que salarié. En supervisant 6 restaurants en région parisienne, j’ai beaucoup appris et étais parfaitement prêt lorsque nous avons concrétisé mon contrat de franchise. »

De la nécessité d’être patient

Pour Manuel Lucas, franchisé Maisons Mikit et ancien ouvrier dans la métallurgie, c’est après une expérience comme commercial dans le réseau de construction qu’il concrétise son projet de franchise. Il explique : « 100 000 euros d’investissement auront été nécessaires à la mise en place de mon projet (…) mais avec près de 3 millions de chiffre d’affaires réalisé l’an passé, le retour sur investissement est bon ! » Bien sûr, un tel succès ne se fait pas du jour au lendemain : « Avant d’enregistrer des dividendes et de vivre confortablement de son activité, il faut parfois être patient : il m’aura fallu patienter un an avant de me verser mon premier salaire. » Heureusement, il a pu compter pendant cette période sur certaines aides comme le fameux dispositif ARCE de pôle emploi qui permet un maintien de salaire jusqu’à 15 mois.

Retreouvez tous nos articles sur le thème "Devenir franchisé"

Articles similaires

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 11 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Ce que nous écrivions il y a 15 ans : La franchise de service en plein essor

par ST - 21 jours

La franchise de service aux particuliers et aux entreprises attire plus d'adhérents que les autres secteurs d'activité. Un coût d'investissement moins important et un développement prometteur de l'activité sont les principales motivations des fran...

Comment bien choisir sa franchise

par ST - 27 jours

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Informations clés

  • Crée le: 04/05/15 07:26

Les franchises qui recrutent