Quand l'accessoire devient indispensable, les franchises assurent

Bijoux, sacs, chaussures sont devenus des compléments incontournables de la mode. Quand une femme s'achète un vêtement, il s'accompagne souvent du collier, des boucles d'oreilles, des chaussures qui vont avec.
Sur ce marché de l'équipement à la personne, les franchises mode ont apporté leur savoir-faire et des concepts novateurs. Elles ont transformé le paysage avec un marketing pointu et des actions commerciales modernes et régulières.
C'est le cas dans la bijouterie où de grandes chaines (Synalia avec Julien d'Orcel, la Guilde des Orfèvres) ont remplacé petit à petit les commerçants indépendants. Elles ont démocratisé les bijoux en or en les rendant plus accessibles. Sans oublier les grandes surfaces qui ont toutes un secteur bijoux.
L'accessoire fantaisie est lui aussi très présent avec des enseignes franchisées comme Astarte ou Lollipos qui ont créé un style bien à elles pour se démarquer des grandes enseignes textile –celles-ci ayant toutes un corner accessoires- Elles ont mis en place un merchandising associé à une offre ciblée ce qui leur permet de fidéliser une cliente souvent zappeuse.
Côté chaussant, les français sont les premiers consommateurs de chaussures en Europe. Là aussi, des réseaux de magasins se sont installés partout en France et la gamme est très large. A côté d'une grande distribution de produits made in Asia, sont présentes des enseignes plus haut de gamme qui se concentrent plutôt dans les centres ville et offrent des produits de qualité avec des prix plus élevés et une partie des articles de fabrication européenne. La maroquinerie suit ce même trend et à côté des produits de grande consommation, des enseignes emblématiques comme Le Tanneur proposent des articles plus qualitatifs et draine une clientèle plus CSP +.
Sur ce segment à l'achat d'impulsion, le marché s'est restructuré sur des réseaux franchise présents dans tous les centres commerciaux de l'hexagone. Même si la crise a ralenti le développement avec des loyers toujours à la hausse, les consommatrices aiment se faire plaisir avec ce qu'elles appellent une petite babiole pour finir la tenue ! Mais les produits sont souvent topés petits prix et le chiffre d'affaires doit être conséquent pour couvrir les frais fixes de loyers.

Articles similaires

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 9 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Comment bien choisir sa franchise

par ST - 25 jours

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - un mois

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Informations clés

  • Crée le: 10/11/10 01:00

Les franchises qui recrutent