Progression du nombre de locaux vacants : une tendance qui s’installe

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Progression du nombre de locaux vacants : une tendance qui s’installe
  • Créé le : 17/10/2013
  • Modifé le : 17/10/2013
Selon une étude Procos (conseil en analyse du commerce en ville), les locaux vides sont de plus en plus nombreux et ceux de centres villes sont plus impactés que les centres commerciaux. Un phénomène qui ne fait que s’accroitre mais touche différemment les agglomérations selon leurs taille et leurs ressources. En centre-ville, Le taux moyen de vacance – c’est-à-dire le taux de surfaces commerciales non utilisées pendant période indéterminé – est passé de 6,3% du parc à 7,1% en l’espace de 11 ans. Les centres commerciaux affichent aussi une progression mais moins élevée (elle passe de 4,3% à 4,9%).

Les petites villes sont les plus touchées, les villes riches s’en sortent mieux

Ce sont les agglomérations de 50 à 100 000 habitants qui subissent la progression la plus forte (de 6,3% en 2001, elle est passée à 8,6% en 2013). Si en 2001, la moitié des centres-villes observés soit 87 bénéficiaient d’une situation très favorable avec un taux de vacance sous le seuil des 5%, ils ne sont plus que 47 aujourd’hui. Quant à ceux qui déjà montraient un taux de plus de 10%, le phénomène n’a fait que s’amplifier et parfois même doubler.
Les centres commerciaux sont eux aussi touchés mais beaucoup moins durement (de 4,3 à 4,9%). Entre les grands centres qui bien conscients du phénomène ont une stratégie commerciale offensive permettant d’amortir les effets négatifs et les petites galeries attenant aux supermarchés qui démontrent l’attrait de la proximité, les centres commmerciaux moyennes surfaces souffrent le plus.

Les villes à haute valeur ajoutée industrielle, agricole ou touristique ont le taux le moins élevé (Rennes, Nantes,..) contrairement aux villes tirant leurs revenus d’argent public ou d’industrie en déclin (Agen, Roubaix, Valenciennes,).
A noter aussi que cette étude montre que les centres anciens rénovés par les gestionnaires de centres comme Unibail, Klépierre ou Rodamco ont retrouvé de l’attrait aux yeux des consommateurs et résistent. A contrario, les centres récents ouverts depuis moins de 10 ans ont un taux de vacance de 11,2% soit le plus élevé.

Selon Procos, cette progression de la vacance commerciale est la conséquence d’une sur-offre de surface de vente dans une conjoncture défavorable et disproportionnée par rapport à la demande de consommation. Une augmentation entre 1992 et 2008 de plus de 60% de surface contre une progression de la consommation de 36% !

Les bons emplacements en centre-ville sont toujours recherchés et restent rarement vides longtemps.

La rédaction vous recommande les articles suivants :
Les centres villes retrouvent leur attractivité autour de nouvelles politiques d’implantation
Un nouvel outil pour mieux choisir l’emplacement d’un point de vente

Plus de franchises
Franchise BRICO CASH BRICO CASH

Bricolage et jardinage

Apport : 200 000€

Franchise MONCEAU FLEURS MONCEAU FLEURS

Fleuriste

Apport : 70 000€

Franchise INTER CAVES INTER CAVES

Vin et boisson

Apport : 50 000€

Franchise Plus que PRO Plus que PRO

Marketing, communication, publicité

Franchise ATTILA ATTILA

Entretien et rénovation

Apport : 40 000€

Franchise Promovacances Promovacances

Transport, voyage, tourisme

Apport : 40 000€

Franchise BRICORAMA BRICORAMA

Bricolage et jardinage

Apport : 100 000€

Franchise ROADY ROADY

Centre auto et Station service

Apport : 75 000€

Plus de franchises

Actualités

La fédération française de la franchise, fédération professionnelle des franchiseurs et de leurs franchisés depuis 1971, se réjouit d’accueillir un nouvel adhérent. En effet, l’enseigne Boulanger spécialisée dans les équipements de la maison en électroménager et multimédia a annoncé son adhésion à la FFF. Cette initiative vient selon le PDG de Ex&Co, appuyer le travail […]

L'Indicateur de la Franchise

L'Indicateur de la Franchise

Formation continue du franchisé

Dans le cas d’un contrat de franchise, le franchiseur se doit de proposer à ses franchisés une formation initiale, mais il n’est pas tenu d’assurer une formation continue. Cependant, cette 2ème est tout de même très utile pour mettre à jour les compétences et les connaissances acquises lors de la formation initiale mais également pour […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Norauto

Le pionnier du concept de centre auto en France

Apport : 100 000€

CA moyen : 1 300 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.