Marcelle Griffon ne tient plus qu’à un fil

Actualités & Interviews / Actualités des réseaux / Marcelle Griffon ne tient plus qu’à un fil
  • Créé le : 29/01/2003
  • Modifé le : 29/01/2003

Cherche à vendre marque désespérément. Dix ans après une entrée tonitruante dans le monde du textile, Jean-Jacques Poch s’apprête à le quitter sur la pointe des pieds.

‘Je me retire du textile, un secteur qui s’est révélé peu satisfaisant’, indiquait en début d’année celui qui, voici 25 ans, a fait fortune dans l’importation de voitures à la marque ‘Lada’.

Fleuron de l’industrie textile roannaise, au côté de Devernois contre laquelle elle perdit un retentissant procès pour contrefaçon et concurrence déloyale en 1996, la marque Marcelle Griffon ne tient plus qu’à un fil aujourd’hui. Les magasins ferment les uns après les autres. La petite structure employant encore quelques salariés à Riorges, près de Roanne, se contente de gérer le magasin d’usine : ‘On vend le stock, confie une employée.

Mais cela risque de ne pas durer longtemps car il n’y a plus de fabrication, ni en France, ni à l’étranger’. Guère étonnant, dans ces conditions, que le grand patron parisien, qui a également diversifié ses activités dans les chaussures (Emling) et l’immobilier, ait bien du mal à vendre la marque. ‘Il y a des contacts’, confie une de ses collaboratrices. Mais le prix est certainement rédhibitoire. Au moment du redressement judiciaire de l’entreprise, en 1998, on estimait les prétentions de Jean-Jacques Poch à 160 millions de francs. Le sujet est aujourd’hui devenu tabou.  
 
Marcelle Griffon SA avait été rachetée en 1990 à Roland Lafon, fils de la fondatrice, et à sa famille qui avait porté ce nom au sommet du prêt-à-porter féminin français. En 1995, elle possédait encore un réseau de 26 succursales et de 78 franchisés, réalisait un chiffre d’affaires de 250 millions de francs et dégageait 5,6 MF de bénéfices. Prise dans la tourmente de la crise textile, elle allait ensuite multiplier les plans sociaux avant de fermer sa production intégrée en France (15% de la production totale) en 1998.

Seuls le stockage, la réalisation de prototypes et la logistique restaient à Roanne. Mais la descente aux enfers s’accélérait, la marque haut-de-gamme ne parvenant pas à trouver sa place sur le marché : le chiffre d’affaires stagnait à 125 MF en 98. Jean-Jacques Poch revendait alors l’activité par petits morceaux, la fabrication d’un côté, la distribution de l’autre, et conservait la marque. Aujourd’hui les trois sont dans l’impasse… Seule à pouvoir s’en sortir voici quelques mois encore, la marque Marcelle Griffon perd espoir de jour en jour.  
 
Vu sur Brefonline
ENTREPRISES RHONE-ALPES
Décembre 2000 – N° 1441

Plus de franchises
Franchise ABITHEA ABITHEA

Agence immobilière

Apport : 30 000€

Franchise EAT SALAD EAT SALAD

Restauration rapide, fast food

Apport : 150 000€

Franchise BUREAU VALLEE BUREAU VALLEE

Fournitures de bureau

Apport : 70 000€

Franchise REPAR’STORES REPAR’STORES

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 5 000€

Franchise ACTIV’EXPERTISE ACTIV’EXPERTISE

Diagnostic immobilier

Apport : 10 000€

Franchise NATURALIA NATURALIA

Produits bio et naturels

Apport : 120 000€

Franchise NETTO NETTO

Supermarché et Supérette

Apport : 90 000€

Franchise GREEN IS BETTER GREEN IS BETTER

Restauration rapide, fast food

Apport : 130 000€

Plus de franchises

Actualités

Le Groupement Les Mousquetaires est très engagé dans la question de la durabilité. Dans ce cadre, sa direction Innovation  a lancé la première édition du Défi Innovation. L’objectif final est de mettre en place une stratégie avec une vision durable du futur de la marque. En effet, l’entreprise positionne les enjeux en lien avec les […]

Le réseau Roady a annoncé l’ouverture d’un nouveau centre à Dieppe. Comme tous les autres établissements de l’enseigne, cette nouvelle unité proposera des prestations d’entretien et de réparation automobile à prix Mousquetaires! Une nouvelle inauguration pour Roady A l’occasion de la nouvelle ouverture du centre Roady de Dieppe, le réseau tient à féliciter Didier et […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Copper Branch

Restauration 100% végétale

Apport : 30 000€

Droit d'entrée : 30 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.