Les nouvelles règles de l’apprentissage

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Les nouvelles règles de l’apprentissage
  • Créé le : 26/10/2004
  • Modifé le : 26/10/2004

La loi sur la formation professionnelle du 4 mai 2004 modifie légèrement la donne. L’apprentissage permet rappelons-le à un jeune de s’initier à un métier.

L’apprentie bénéficie d’une formation pratique en entreprise, l’employeur quant à lui forme le jeune et profite d’avantages financiers renforcés (nouvelles mesures Borloo, voir article précédent). La formation en alternance prépare au CAP (certificat d’aptitude professionnelle), au BEP (brevet d’études professionnelles), au bac professionnel ou au BTS ou encore à un diplôme d’ingénieur.

Le contrat d’apprentissage est un contrat à durée déterminée, de deux ou trois ans selon la qualification préparée. L’employeur verse une rémunération à son apprenti qui, de son côté, s’engage à travailler dans l’entreprise et à suivre une formation. Le jeune doit avoir plus de 16 ans et moins de 25 ans lors de la signature du contrat, ou avoir fini le collège. La nouvelle loi prévoit des dérogations permettant d’embaucher un jeune de plus de 25 ans en apprentissage. Le contrat doit être écrit, signé par l’employeur et l’apprenti ainsi que son représentant légal s’il est encore mineur. Des formulaires types peuvent être retiré auprès de la Direction Départementale du Travail. Le contrat est envoyé à la Chambre des Métiers ou à la CCI, pour contrôle.

Comme tout salarié l’apprenti bénéficie de cinq semaines de congé annuel. Il a endroit aussi à cinq jours pour préparer son examen et à trois jours pour les épreuves. Il suit le même horaire que les autres employés de l’entreprise. En principe, il n’est pas autorisé à travailler de nuit, entre 22 heures et 6 heures avant ses 18 ans. Des dérogations peuvent être accordées par l’inspecteur du travail pour certains métiers tels que la boulangerie. La durée du travail intègre le temps passé en formation. Le salaire minimal de l’apprenti est calculé en pourcentage du Smic en fonction de son âge et de l’ancienneté du contrat. Une autre souplesse est apportée quant au début du contrat : il peut débuter trois mois avant le démarrage de la formation mais désormais il est aussi possible de conclure un contrat d’apprentissage jusqu’à trois mois après le début du cycle de formation.

Le contrat d’apprentissage peut par ailleurs être résilié par l’employeur ou l’apprenti pendant les deux premiers mois. A l’issue de cette période d’essai, la résiliation du contrat n’est possible que si les deux parties sont d’accord ou si l’apprenti est inapte à exercer le métier, mais aussi en cas de faute grave ou encore si l’apprenti a obtenu le diplôme qu’il préparait. Le contrat d’apprentissage est soutenu par une aide à l’embauche et des exonérations de charges, ainsi qu’une aide à la formation.. Les nouveaux avantages proposés par le gouvernement sont destinés à réduire le chômage des jeunes (voir autre article).

Dominique Deslandes

Plus de franchises

INTERMARCHE

Supermarché et Supérette

Apport : 300 000€

REPAR’STORES

Fenêtre, menuiserie, store

Apport : 5 000€

LA MIE CALINE

Boulangerie - Pâtisserie

Apport : 80 000€

LAFORET FRANCE

Agence immobilière

Apport : 50 000€

YVES THURIES – Chocolatier récoltant

Glace, Chocolat, confiserie

Apport : 50 000€

COCCINELLE / COCCIMARKET

Supermarché et Supérette

Apport : 25 000€

SPEEDY

Centre auto et Station service

Apport : 70 000€

MIDAS

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

Plus de franchises

Actualités
Le réseau Bureau Vallée partage son Bilan Carbone 2022/2023

Depuis 2018, la franchise Bureau Vallée a commencé à réaliser un bilan carbone de façon volontaire. Cette année, l’enseigne renforce sa politique en précisant son empreinte carbone à travers deux nouvelles initiatives : elle détaille ses émissions issues des produits vendus et intègre l’empreinte carbone de 38 de ses magasins. 87 % des émissions ayant […]

Le retour de la franchise de restauration Quick

Après avoir frôlé la disparition, l’enseigne de restauration rapide Quick fait son grand retour sur le territoire français. Pour se rétablir et se repositionner dans ce marché concurrentiel, elle déploie de nouvelles stratégies ambitieuses. Ainsi, le réseau prévoit l’ouverture de plusieurs nouveaux restaurants Quick en 2024. Les stratégies pour la résurgence de Quick Quick, créée […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation
MONDIAL TISSUS

Magasins spécialisés dans la vente de tissus et d'accessoires de couture et mercerie

Référence sur le marché de la décoration, du do-it-yourself et de la couture

En savoir plus maintenant
En quelques chiffres
  • Apport : 70 000€
  • CA moyen : 1 100 000€
  • Droit d'entrée : 18 000€
  • Nombre d'unités total en national : 102
En savoir plus maintenant
×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.