Le premier exemple d’action de groupe entre UFC que Choisir et la franchise immobilière Foncia

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir la première "class action à la française" : la loi votée en février et entrée en vigueur le 1er octobre va opposer l’association de consommateur UFC Que Choisir à la franchise immobilière Foncia.
Pour la première affaire,  l’association UFC Que choisir va assigner Foncia devant le tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour lui réclamer l'indemnisation de 318 000 locataires (estimation) . Ils auraient en effet payé 44 millions d'euros de frais d'expédition de quittance sur 5 ans, Or, de tels frais sont en principe interdits.   Pour soutenir son action, l'UFC s'appuie sur la condamnation de Foncia, en décembre 2013, pour cette même pratique, par la 1ère chambre civile du tribunal de grande instance (TGI) de Paris. Le tribunal avait considéré comme illicite la pratique consistant à percevoir auprès d'un locataire des frais d'expédition de quittance facturés 2,30 euros et dénommés "service d'avis d'échéance".
L’action de groupe permet aux consommateurs de pouvoir dénoncer des pratiques abusives ou frauduleuses contre des entreprises ne respectant pas le code du commerce et obtenir réparation; elle concerne tous les secteurs d’activité sauf la santé et l’environnement. Il s'agit souvent des petites sommes mais de nombreux utilisateurs floués qui seuls n’ont pas la possibilité de porter en justice compte tenu des montants souvent modestes ramenés à l’individu mais qui peuvent s’avérer importants au total comme dans le cas de la franchise Foncia. Seules, les associations de consommateurs sont habilitées à faire la démarche au nom de clients floués et portant uniquement sur le droit de la consommation et de la concurrence. La procédure d'action de groupe a été introduite par la loi Hamon sur la consommation.
plus de détails sur l'action de groupe à la française


Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - 11 jours

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - un mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 4 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 12/10/14 05:46

Les franchises qui recrutent