La stratégie de modernisation de l’industrie textile au Maroc

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / La stratégie de modernisation de l’industrie textile au Maroc
  • Créé le : 29/10/2009
  • Modifé le : 29/10/2009
Le secteur du textile et de l’habillement marocains représente 200 000 emplois et possède un savoir-faire reconnu. Il est depuis longtemps le sourcing des collections de la fast fashion des franchises mode grâce à sa réactivité et sa proximité. Cependant les exportations vers la France ont baissé de 11% dans les 6 premiers mois de l’année 2009 et certaines sociétés ont aujourd’hui du mal à résister.

Afin de redonner du dynamisme à ce domaine et contrecarrer les effets de la conjoncture, le gouvernement marocain a développé un grand programme de modernisation de l’industrie à la fois pour le textile mais aussi pour les autres domaines où les compétences existent. C’est « Le pacte national pour l’émergence industrielle 2009-2015 ».

Le ministre du commerce extérieur Abdellatif Maâzouz l’a exposé lors du salon de la sous-traitance Zoom by Fatex. Le but est de passer de sous-traitant à partenaires et pour cela les pistes d’améliorations sont les suivantes :
Créer des plates-formes industrielles intégrées ; dans le domaine du textile, améliorer les compétences en terme de créativité, de stylisme, de modélisme, de sourcing des matières premières. Bref, pouvoir assurer toute la chaîne industrielle.

Aider à l’intensification et soutenir à fond l’exportation : c’est le plan « Maroc Export + ». Les exportations textiles se font aujourd’hui à 40% sur le jean et 30% sur la fast fashion. Le plan vise à trouver les nouveaux débouchés et pour cela met en place des études de veille sur les marchés croisées avec des analyses marketing.

Le but est de dénicher les créneaux porteurs à long terme et de définir les produits spécifiques.
Le Maroc fait le maximum pour accompagner les sociétés exportatrices (le textile habillement représente 70%) et a mis en place un plan anti-crise jusqu’en 2010. Le gouvernement leur a financé jusqu’à 80% de leur prospection.

Bien accompagnées, les sociétés exportatrices marocaines devraient trouver une nouvelle place sur le marché industriel de l’habillement.

Vu dans le journal du textile n° 2016

Plus de franchises
Franchise HELP Confort HELP Confort

Entretien et rénovation

Apport : 30 000€

Franchise BALLADINS HOTELS BALLADINS HOTELS

Hôtel

Apport : 500 000€

Franchise ACUITIS ACUITIS

Optique (ou opticien)

Apport : 80 000€

Franchise LA MIE CALINE LA MIE CALINE

Boulangerie, pâtisserie, traiteur

Apport : 80 000€

Franchise ATTILA ATTILA

Entretien et rénovation

Apport : 60 000€

Franchise BIOCOOP BIOCOOP

Produits bio et naturels

Apport : 80 000€

Franchise LAFORET FRANCHISE LAFORET FRANCHISE

Agence immobilière

Apport : 50 000€

Franchise STEAK ‘N SHAKE STEAK ‘N SHAKE

Restauration rapide, fast food

Apport : 300 000€

Plus de franchises

Actualités

Le point de vente La Mie Câline de Lens (62) a, depuis le 1er décembre dernier, un nouveau gérant: le franchisé Lakhdar Mazouz. Il a travaillé durant plusieurs années au sein de restaurants traditionnels et de coffee shop avant de décider d’entreprendre en franchise. Un nouveau gérant aux commandes de La Mie Câline de Lens […]

Cette vidéo est une interview de Thierry Cleenewerck, lors de la 9ème convention du réseau AXEO Services, organisée en Corse. Le franchisé se confie, 2 jours avant le démarrage de son activité, sur sa réorientation professionnelle et l’ouverture de son agence à Montpellier, en activité depuis décembre 2018. Thierry Cleenewerck, un franchisé qui se retrouve […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter AC Franchise
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques, conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.