La mode masculine change de look

Le costume 3 pièces a vécu, vive la mode décontractée aussi bien sur le lieu de travail que pendant les loisirs. Une démocratisation de l'uniforme masculin permet maintenant à l'homme d'aujourd'hui de s'habiller pour aller au travail de la même façon que le week end. Cette tendance avait fait l'objet d'une révolution il y a quelques années lorsque des jeunes actifs avaient opté pour le Friday wear –autrement dit s'habiller décontracté- le vendredi de chaque semaine. Elle s'est peu à peu étendue aux autres jours de la semaine.
Selon une étude de l'institut français de la mode, le jean est devenu la pièce maitresse de la panoplie vestimentaire des hommes d'aujourd'hui puisqu'il représente 19% des dépenses de l'habillement masculin. Les articles typés sportswear atteignent eux 67% des dépenses contre 33% pour les vêtements de ville.
Autre indice important, les hommes de 15 à 29 ans ont dépensé presqu'autant que les femmes. Il est cependant en baisse car les dépenses se concentrent plus sur les petites pièces et les quantités diminuent alors que l'offre des chaines spécialisées s'élargie et les prix baissent. Les hommes vont maintenant s'acheter leurs vêtements seuls ou en même temps que leurs femmes et ont le même comportement. Ils n'hésitent plus à jouer la fantaisie mais veulent avant tout être à l'aise d'où le succès du sportswear casual qui va du très décontracté avec couleurs vives et rayures au sportswear chic plus classique car même les plus de 40 ans l'ont adopté.
Les marques sont omniprésentes avec chacune leur zone d'influence : les marques de sports s'affichent dans la rue avec Adidas, Nike ou Converse. Levi's et Diesel sont devenues celles emblématiques du Jean. L'enseigne espagnole Zara a séduit les trentenaires sur le secteur des vestes et pulls et Célio pour les tee-shirts et chemises.
Les grandes chaînes de franchise l'ont bien compris et l'offre sportwear est de plus en plus large pour satisfaire l'homme d'aujourd'hui
vu dans LSA

Articles similaires

Devenir mandataire automobile en franchise, est-ce possible ?

par MA - 16 jours

Le marché a vu apparaître un nouvel acteur: le mandataire, jouant le rôle d'intermédiaire entre vendeurs et acheteurs non pas d'immobilier mais d'automobile!

Atrium.Brussels drague les commerçants Berlinois

par Julien Cadoret - 21 jours

Atrium.Brussels, Brussels Invest & Export, le MAD et une série d’autres institutions bruxelloises préparent ensemble les Brussels Days, qui se dérouleront du 8 au 11 octobre à Berlin.

L'aide à domicile en franchise, quelles opportunités ?

par MA - 26 jours

L'aide à domicile est un secteur dynamique qui compte près de 35 000 acteurs et pèse plus de 20 milliards d'euros. Le marché emploie plus d'1.1 millions de personnes pour répondre aux besoins de 2.7 millions de clients (chiffres 2015). Les entrepr...

Informations clés

  • Crée le: 07/11/10 01:00

Les franchises qui recrutent